Les 19 milliards de dollars investis par Facebook pour acheter WhatsApp ont relancé les folles espérances des investisseurs de faire la culbute du siècle s'ils misent sur le service de messagerie instantanée qui réussira le même exploit. Ainsi les fondateurs de Secret, une application qui ne dégage pour le moment aucun centime d'euro de chiffre d'affaires, ont levé 10 millions de dollars dans une opération qui valorise leur application à 50 millions de dollars. Google, le grand concurrent de Facebook, fait partie des principaux investisseurs à travers le fonds Google Ventures.

Lancé seulement en janvier dernier, exclusivement sur iOS aux Etats-Unis et au Canada, Secret surfe sur la vague des applications qui permettent de communiquer secrètement avec ses interlocuteurs. Mais elle ajoute une dimension originale avec un concept qui prend le contre-pied de l'égocentrisme souvent dénoncé sur les réseaux sociaux.

Ici, les internautes créent des messages publics sans dire qui ils sont. C'est donc le message qui prend de l'importance, et non la notoriété de l'émetteur qui lui donne une importance artificielle.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés