C'est la fin d'une époque. Alors que Microsoft achève la passation de pouvoir entre Steve Ballmer, qui a finalement cédé sa place après treize ans passés à la tête du géant des logiciels, et Satya Nadella, fraîchement nommé nouveau PDG du groupe, le conseil d'administration connaît lui aussi un relatif bouleversement. En effet, Bill Gates va en quitter la présidence.

Pour autant, il n'est pas question pour le fondateur de Microsoft de couper les ponts avec la firme de Redmond. Bill Gates conservera une place dans le conseil d'administration et aura en outre un rôle de "conseiller technologique" pour assister Satya Nadella "dans la définition de technologies et de produits". Il est même prévu que le multimilliardaire consacre "plus de temps à l'entreprise".

Reste à voir dans quelle mesure Bill Gates compte effectivement s'impliquer dans les affaires de Microsoft. Certes, l'homme d'affaires a eu l'occasion à quelques reprises de peser sur les orientations du groupe et de commenter ses performances (parfois sévèrement) ; mais il est indéniable que l'ex-PDG est désormais beaucoup plus mobilisé pour mener à bien des projets philanthropiques.

On se souvient par exemple de son appel invitant les grandes fortunes du monde à faire don de la majeure partie de leur capital dans des causes charitables, de son soutien pour généraliser la programmation à l'école, de son intérêt envers les méthodes alternatives de rechargement des mobiles ou encore de ses critiques à l'égard de la Silicon Valley, qui veut apporter Internet avant les vaccins, à l'image du projet Loon.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés