Retraité de la direction de Microsoft, et désormais investi à temps plein dans sa Fondation, Bill Gates veut convaincre les grandes fortunes mondiales de faire don d'une majeure partie de leur capital dans des causes charitables.

Le fondateur de Microsoft et l’homme le plus riche du monde, Bill Gates, appelle à la philanthropie. Lors d’une réunion publique à Oslo, Gates a invité tous les milliardaires à suivre son exemple et celui de Warren Buffet, qui consacrent l’essentiel de leur fortune à des bonnes œuvres.

« Je pense que tous les milliardaires devraient donner une vaste partie de leur fortune« , a ainsi déclaré Bill Gates dans la capitale norvégienne. « Je ne dis pas qu’ils ne devraient rien laisser à leurs enfants ou ne pas en garder un petit peu pour eux-mêmes mais oui, je pense qu’ils y trouveraient du plaisir, je pense que leurs enfants ne s’en porteraient que mieux et je pense que le monde ne s’en porterait que mieux« , a-t-il affirmé.

Sans doute Bill Gates est-il donc opposé à la suppression des droits de succession et au bouclier fiscal, deux mesures phares prises très tôt après son investiture par Nicolas Sarkozy (qui imitait alors George Bush, dont la suppression des droits de succession fut également la première mesure). Quoi qu’en bon libéral, Bill Gates préfère sans doute que chaque milliardaire choisisse lui-même la destination de sa fortune, plutôt que de laisser l’impôt et donc l’Etat en décider.

« Je ne suis pas aux manettes, donc c’est quelque chose qu’ils doivent décider d’eux-mêmes« , explique d’ailleurs Bill Gates. « Mais je veux partager avec eux tout le plaisir que nous avons eu et la façon dont nous avons vu l’impact de notre action« .

Riches d’une fortune évaluée par le magazine Forbes à plus de 40 milliards de dollars, Bill et sa femme Melinda Gates en consacrent aujourd’hui une grande part à leur fondation, qui lutte contre les maladies et contre l’extrême pauvreté dans le monde.

Warren Buffet, deuxième fortune des Etats-Unis et philanthrope convaincu, a annoncé il y a trois ans qu’il donnerait lui-même une grande partie de sa fortune de 37 milliards de dollars à la Fondation Bill et Melinda Gates.

Après avoir monté un empire dans le monde capitaliste, Bill Gates espère faire de sa fondation un empire dans le monde humaniste. Peut-être la crise économique, accompagnée d’une perception croissante des inégalités et de la crise écologique, l’aideront-elles à convaincre d’autres immenses fortunes de suivre le même chemin.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés