Fer de lance de Microsoft dans le mobile, Windows Phone ne pèse pas lourd face à Android et iOS. La part de marché du système d'exploitation plafonne autour de 3 %. Le manque de réussite dans le secteur des smartphones ne ravit pas Bill Gates, qui a déclaré au cours d'une interview être mécontent de la stratégie du groupe.

Autrefois PDG de Microsoft, Bill Gates a abandonné en 2008 toute fonction opérationnelle au sein du groupe. Néanmoins, le multimilliardaire reste directeur de la société et membre du conseil d'administration. En outre, il intervient sur les orientations stratégiques de la société. C'est donc à ce titre que l'Américain de 57 ans a été convié sur le plateau de CBS pour parler de l'actualité récente de Microsoft.

Dans cet exercice de pure communication sur le plateau de This Morning, Bill Gates a évidemment salué le travail accompli par son successeur, Steve Ballmer. C'est en effet sous son commandement que Microsoft a donné naissance au moteur de recherche Bing (dont la part de marché aux USA est d'environ 30 %) et à deux nouveaux systèmes d'exploitation (Windows 7 et 8).

Mais Bill Gates s'est aussi livré à quelques critiques. L'homme d'affaires est en effet mécontent de la manière dont Microsoft se bat sur le marché des smartphones. Résultat des courses, le géant des logiciels est très loin derrière Android et iOS. Si la part de marché de Windows Phone 8 a pratiquement doublé entre 2011 et 2012, celle-ci reste insignifiante : 3 %, selon Gartner.

"Nous n'avons pas manqué le marché des téléphones mobiles, mais la manière dont nous l'avons abordé ne nous a pas permis d'en prendre la tête. Donc, c'est clairement une erreur", a-t-il commenté. Or, ce virage mal négocié dans le marché des smartphones pourrait être fatal pour l'avenir du groupe dans ce secteur. Si rien n'est encore joué, Microsoft a reconnu n'avoir aucun plan B en cas d'échec.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés