CNN a été la cible de l'Armée Électronique Syrienne, un collectif de pirates favorable au régime de Bachar el-Assad. L'attaque a touché les comptes Twitter la chaîne de télévision américaine, mais aussi certaines pages Facebook et quelques blogs. La situation est désormais revenue à la normale.

En début d'année, un groupe de pirates favorable au régime de Bachar el-Assad s'était illustré en détournant le compte Twitter et le blog de Skype afin de dénoncer les agissements de Microsoft, la maison-mère du service de téléphonie sur Internet. "N'utilisez pas les e-mails de Microsoft (Hotmail, Outlook). Ils surveillent vos comptes et vendent les données aux gouvernements", accusait-il alors.

Deux semaines plus tard, rebelote. Le collectif, baptisé Armée Électronique Syrienne, s'en est pris cette fois au compte Twitter de Microsoft News, à celui dédié au support de la Xbox et à un blog de Microsoft hébergé sur Technet. Contrairement à la première fois, le message adressé par l'Armée Électronique Syrienne n'avait rien de politique ; il s'est limité à une simple publication signalant leur exploit.

Toutefois, Microsoft n'est pas l'unique cible de ce groupe. Jeudi, c'est CNN qui a été visé. La célèbre chaîne de télévision américaine a constaté le détournement de deux comptes sur Twitter (@CNN, qui est le compte principal, et @NatlSecurityCNN) ainsi que plusieurs blogs (Political Ticker, The Lead, Security Clearance, The Situation Room et Crossfire). Deux pages Facebook ont également été touchées.

L'Armée Électronique Syrienne, profitant de sa mainmise sur ces espaces, a publié plusieurs messages, certains pour dénoncer le traitement médiatique du conflit syrien, accusant en filigrane la chaîne de prendre le point de vue des opposants de Bachar el-Assad, d'autres pour souhaiter longue vie à la Syrie et à son régime politique actuel.

L'Armée Électronique Syrienne s'est également livrée à de la désinformation, en faisant croire que CNN rapportait la déclaration d'état d'urgence aux États-Unis, ou en affirmant que la Chine se débarrassait de tous les bonds du Trésor américain et annonçait la fermeture unilatérale de la mer de Chine méridionale, au prétexte que l'armée américaine aurait agressé le pays.

Tous ces messages ont depuis été effacés par CNN, qui indique par ailleurs que ces derniers ne sont pas restés en ligne plus de quelques minutes. La chaîne américaine assure désormais que les comptes ont été sécurisés. Comment ? Elle ne le dit pas. Peut-être a-t-elle activé l'authentification forte, qui permet d'ajouter une couche de sécurité en plus du mot de passe ?

Les activités de l'Armée Électronique Syrienne remontent au moins à 2012, lorsque ce collectif s'est rendu célèbre en piratant le site web d'Al Jazeera (et ses SMS), le compte Twitter de l'agence Associated Press. Le collectif avait aussi visé avec succès plusieurs comptes proches de Barack Obama.

( photo : CC BY-SA Altair78 )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés