Dans un communiqué publié ce lundi, SFR annonce qu'il a réalisé 800 dégroupages de noeuds de raccordement (NRA) en 2013, ce qui le positionne en tête des opérateurs alternatifs à Orange. La filiale de Vivendi compte 6200 NRA dégroupés, ce qui représenterait 85 % de foyers connectables en France. 

Les derniers chiffres à jour de Stats-Dégroupage indiquent que SFR aurait dégroupé 6060 NRA, soit 86,16 % des lignes France Télécom (Orange). L'opérateur devance Free, qui a dégroupé 5095 NRA couvrant 83,49 % des foyers. Très loin derrière suivent Darty (764 NRA dégroupés, 47,73 % des lignes) et enfin Bouygues Télécom, le mauvais élève de la classe. Ce dernier ne compte selon Stats-dégroupage que 629 NRA dégroupés, pour 43,95 % des lignes.

En moyenne en France, 88,40 % des lignes sont dégroupées. Concrètement, le dégroupage permet aux clients de bénéficier de l'ensemble des services gérés de l'opérateur, en particulier la téléphonie illimitée et la télévision par ADSL.

Montebourg applaudit SFR

Par ailleurs, toujours au sujet de SFR, le ministre du redressement productif Arnaud Montebourg s'est félicité de son côté de ce que "SFR vient d’annoncer son choix de retenir Alcatel-Lucent pour la modernisation de son réseau d’accès Très Haut Débit", répondant ainsi à l'appel de patriotisme lancé par le Gouvernement, qui cherche à modérer le plan de licenciements massif annoncé par l'équipementier.

L'opérateur a signé un partenariat avec le constructeur français pour déployer sur son réseau le "commutateur de services photonique 1830 Photonic Service Switch (PSS), une composante clé de la transformation des réseaux optiques traditionnels en réseaux de transport tout-IP". Alcatel-Lucent aura en charge la conception, les services professionnels, l'installation et la mise en servic de ces équipements, "pour gérer de façon transparente les portefeuilles IP et optique, et supporter des services fortement consommateurs de bande passante, comme les services cloud".

"L’alliance entre Alcatel-Lucent et SFR, c’est la démonstration que le patriotisme économique a du sens. Bravo donc à SFR qui s’est mobilisée dans un partenariat gagnant-gagnant !", s'est réjoui le ministre.

Déjà en guerre avec Arnaud Montebourg qui lui reproche la guerre des prix que se livrent les opérateurs, Free avait refusé de tendre la main à Alcatel-Lucent sur injonction gouvernementale.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés