La disparition de Google Reader étant imminente, les concurrents se préparent à prendre la suite. La semaine prochaine, Digg lancera la première version de son lecteur de flux d'informations. Une version mobile pour Android est prévue.

Dans deux semaines, Google Reader disparaîtra. Il est désormais temps pour ses utilisateurs de préparer leurs bagages et trouver un nouvel emplacement qui accueillera leurs fils RSS et Atom. Plusieurs candidats se sont d'ores et déjà manifestés pour devenir leur prochain lecteur de flux d'informations. C'est le cas de Digg, qui prévoit de lancer sa solution la semaine prochaine.

À l'origine, Digg avait l'intention de développer au cours du second semestre 2013 un lecteur de flux d'informations. Mais la décision de Google a bouleversé le calendrier du service de marque-page social. Depuis mars, la conception de ce lecteur est prioritaire pour Digg. Et la date de sortie du "Digg Reader" est désormais connue : ça sera le 26 juin.

Digg prévient que la première version du Digg Reader n'intégrera pas toutes les fonctionnalités évoquées jusqu'à présent par l'équipe de développement. Les mises à jour successives viendront enrichir progressivement l'application. Celle prévue deux mois après le lancement officiel de Digg Reader sera accompagnée par exemple d'une version mobile du lecteur de flux pour Android.

D'autres évolutions sont également prévues pour la prochaine version, incluant une amélioration de la vitesse d'exécution du logiciel, une meilleure intégration avec certains services tiers (comme Evernote), des outils de tri plus performants (classer, filtrer, hiérarchiser selon divers critères : réseaux, intérêts, goûts…) et un suivi plus précis des demandes des usagers. Une version iPhone est aussi en cours de conception.

Digg Reader ne sera pas totalement gratuit. La firme indique que le logiciel s'appuiera sur le modèle économique du freemium, puisque les utilisateurs sont disposés à payer. En mai, un sondage avait été effectué, montrant que 40 % des sondés étaient prêts à débourser quelques euros pour bénéficier d'un lecteur de qualité. Une version gratuite, intégrant les fonctionnalités de base, sera aussi proposée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés