Samsung affirme être parvenu à atteindre une capacité de transfert de 1 Gbit/s, en exploitant la bande de fréquence 28 GHz. Selon la firme sud-coréenne, l'ouverture des réseaux commerciaux en 5G devrait survenir vers 2020.

Dans les laboratoires de Samsung, le futur des réseaux de télécommunications est en train de prendre forme. Le géant de l'électronique grand public a récemment fait quelques pas déterminants en direction de la 5G, rapporte l'agence de presse sud-coréenne Yonhap. L'entreprise est parvenue à transférer des données à 1 Gbit/s en utilisant une bande de fréquence de 28 GHz (SHF, super haute fréquence).

Sur le papier, le test effectué par Samsung surpasse de loin les meilleures performances commerciales des offres 4G. Mais beaucoup d'eau aura coulé sous les ponts avant que cette technologie ne soit accessible à tous. À en croire les projections du groupe, la 5G commerciale devrait arriver en 2020, sans doute dans les pays asiatiques les plus en pointe sur ce sujet (Japon, Corée du Sud, Hong Kong, Singapour, Taïwan…).

Rappelons qu'en théorie, la 4G permet de transférer à 100 Mbit/s. Mais il s'agit là davantage d'un indicateur que d'une promesse. Dans les faits, il faut plutôt s'attendre – en ce qui concerne la France – à des capacités de transfert descendants moyens de l'ordre de 30 Mbit/s. C'est du moins ce qu'il ressort des données collectées par DegroupNews chez Orange et SFR, qui à l'époque du test étaient les deux seuls opérateurs à avoir ouvert commercialement leur réseau 4G.

Coïncidence ou non, la date d'arrivée de la 5G envisagée par Samsung correspond au calendrier de la Commission européenne sur le futur des réseaux mobiles en très haut débit. En début d'année, la commissaire en charge de la politique numérique du Vieux Continent a annoncé le déblocage d'une enveloppe de 50 millions d'euros pour soutenir des initiatives liées à la 5G.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés