Les terminaux mobiles dotés d'un gabarit réduit intéressent Microsoft. L'entreprise américaine a reconnu se pencher sur la conception d'appareils plus compacts. La perspective de voir arriver une tablette Surface Mini dotée d'une diagonale d'écran de 7 pouces se fait plus nette.

Avec la Surface, Microsoft occupe le segment des tablettes 10 pouces. Mais en ce qui concerne celui des tablettes 7 pouces, aucun projet n'a été officiellement annoncé.

Pourtant, ce secteur est très couru : il suffit de voir avec quel empressement les principaux fabricants ont lancé des terminaux de ce gabarit, comme Apple (iPad Mini), Samsung (Galaxy Tab 2), Asus/Google (Nexus 7) ou Amazon (Kindle Fire HD).  Mais le fait de n'avoir dévoilé aucun produit ne veut pas dire que Microsoft ne s'intéresse pas au segment des tablettes 7 pouces.

Au cours de la présentation de ses résultats financiers trimestriels, la firme de Redmond a donné du corps aux bruits de couloir sur les intentions du groupe. Ainsi, l'entreprise a reconnu travailler sur une gamme de terminaux tactiles plus compacts et fonctionnant avec Windows 8. Si Microsoft n'a pas spécifiquement parlé de tablette, il ne fait guère de doute que c'est bien ce type de terminal qui est sur les rails.

D'autant que le marché des ordinateurs connaît, pour diverses raisons (qualité actuelle des machines ne nécessitant pas un renouvellement immédiat, succès des terminaux mobiles réorientant de fait les dépenses high-tech, contraintes du pouvoir d'achat) un relatif déclin. En conséquence, Microsoft et de nombreux autres industriels cherchent des secteurs plus porteurs pour poursuivre leurs activités.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés