L'attente prendra bientôt fin pour les participants au projet Ouya. D'ici la fin du mois, les premiers exemplaires de cette console de jeu seront expédiés. Seuls ceux qui ont financé le projet la recevront. Pour les autres, il faudra attendre cet été avec la sortie grand public.

Mise à jour – L'expédition des premiers exemplaires de la console Ouya a débuté jeudi. Comme prévu, l'entreprise livrera d'abord les internautes qui ont financé le projet sur Kickstarter. La disponibilité grand public est maintenue pour le mois de juin.

Sujet du 1er mars – C'est la dernière ligne droite. Dans quelques semaines, fin mars très exactement, les premiers exemplaires de la Ouya seront expédiés. La directrice de l'entreprise, Julie Uhrman, a confirmé jeudi sur Kickstarter que les internautes ayant financé le projet seront servis en premier. Ils sont en tout 63 416 à avoir ouvert le porte-monnaie, ce qui a permis de récolter plus de 8,5 millions de dollars.

Bâtie autour d'un processeur quadricœur Tegra 3 cadencé à 1,6 GHz, la console de jeu embarque 1 Go de mémoire vive et 8 Go de mémoire flash interne. Pas plus encombrante qu'un Rubik's Cube, la Ouya s'appuie sur le système d'exploitation Android pour fonctionner. Compatible WiFi et Bluetooth, elle peut accueillir jusqu'à quatre joueurs simultanément.

La disponibilité grand public de la Ouya est toujours programmée pour cet été. Aux États-Unis, plusieurs enseignes comme GameStop, Best Buy ou Target vont la proposer en rayon. Les sites de e-commerce comme Amazon la proposeront également. Le pack de base, comprenant la console et une manette, est facturé 99 dollars. Toute manette supplémentaire est ensuite vendue 50 dollars.

Contrairement aux autres consoles de salon qui sont pensées pour durer plusieurs années, la Ouya compte avoir un cycle de renouvellement très court. L'entreprise a l'intention de lancer chaque année une version modernisée de sa console, en modifiant au fur et à mesure ses caractéristiques techniques tout en maintenant le prix sous la barre des 100 dollars.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés