Mozilla ne pourra pas compter sur Samsung pour diffuser Firefox OS. Le constructeur sud-coréen a déclaré n'avoir aucun projet impliquant le système d'exploitation de la fondation. L'entreprise asiatique gère déjà deux OS mobiles, à savoir Android et Tizen.

L'édition 2013 du Mobile World Congress, qui se déroule en ce moment à Barcelone, aura permis à Mozilla de compter ses soutiens. Ainsi, pas moins de 17 opérateurs de téléphonie mobile soutiendront Firefox OS, tandis que 5 fabricants de smartphones ont manifesté de l'intérêt pour le système d'exploitation mobile conçue par la fondation, parmi lesquelles LG Electronics et Sony.

Mais ce rendez-vous annuel a également permis à d'autres constructeurs de préciser leurs intentions vis-à-vis de Firefox OS. C'est le cas de Samsung, qui a expliqué lors du salon ne pas être intéressé par le projet porté par Mozilla. Interrogé par CNET, un cadre de l'entreprise a expliqué que celle-ci n'a aucune intention de commercialiser un terminal sous Firefox OS.

C'est une perte importante pour Mozilla, car Samsung est un constructeur de tout premier ordre. Au fil des années, ses mobiles ont su conquérir les consommateurs et apparaître comme les principaux rivaux des iPhone d'Apple. Certes, Mozilla peut compter sur le soutien d'autres fabricants, mais ceux-ci ne jouent pas (encore ?) dans la même division qu'Apple et Samsung.

La raison du désintérêt de Samsung pour Firefox OS n'est toutefois pas une vraie surprise. Depuis septembre 2011, Samsung planche avec Intel sur Tizen, une plateforme open source qui prendra la succession de Bada sur les téléphones de la firme asiatique. La sortie d'un smartphone sous Tizen est d'ailleurs prévue pour cette année. Samsung a vraisemblablement considéré qu'un soutien à Firefox OS nuirait à Tizen.

La compétition dans le secteur très concurrentiel des systèmes d'exploitation mobiles promet de se durcir dans les mois à venir. Outre Tizen et Firefox OS, il ne faut pas oublier l'arrivée d'Ubuntu OS pour les smartphones. Ces nouveaux challengers devront se faire une place parmi Android, iOS, Windows Phone et BlackBerry. Ce qui promet d'être très difficile.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés