Deux ans et demi avoir l'avoir annoncé dans son magazine AKTU, Free a déployé l'option payante qui permet à ses abonnés d'utiliser dans des conditions normales le service de télévision de rattrapage proposé sur la Freebox.

C'est une vieille histoire qui semble resurgir d'outre-tombe. Alors qu'elle avait été annoncée discrètement il y a plus de deux ans, mais jamais mise en place jusqu'ici, le site Univers Freebox (mise à jour : en fait Arrêt sur Images) nous apprend que Free a bien déployé une option payante qui permet à ses abonnés d'accéder dans des conditions normales au service de télévision de rattrapage de la Freebox, alors que les abonnés qui ne payent pas cette option doivent subir un service souvent inutilisable aux heures de pointe.

Sur son site internet, Free explique que le service TV Replay accessible depuis la Freebox est "proposé sans surcoût" à ses abonnés, mais uniquement "sous réserve de disponibilité". Or, selon Univers Freebox, le service qui permet de revoir les programmes de 33 chaînes de télévisions subirait de "nombreux dysfonctionnements depuis plusieurs mois".

S'agit-il de dysfonctionnements réels et fortuits, ou de bridages induits visant à pousser les abonnés frustrés à adopter l'option payante et donc, concrètement, à acheter un service de catch-up TV en principe proposé gratuitement ? Selon @ql3x, l'option serait en place "depuis longtemps", mais apparaît plus systématiquement que d'ordinaire ces derniers temps. En effet, lorsqu'un freenaute veut regarder un programme sur la Freebox, et que l'accès est saturé, un message s'affiche pour proposer à l'internaute de souscrire à l'option :

"Un pass prioritaire est proposé en option et garantit l'accès au service même aux heures les plus demandées (entre 19 et 22h)", prévient Free, qui aura du mal à justifier sa décision par un prétendu engorgement de bande passante qu'il n'aurait pas vu venir. L'option est préparée et a été annoncée commercialement depuis au moins le mois de juillet 2010… Que n'a-t-il mis à jour ses serveurs depuis, pour accompagner l'augmentation de trafic aux heures de pointe, comme le font l'ensemble de ses concurrents qui proposent eux aussi de la catch-up TV sur leur box ADSL ou fibre ?

Vendre un service gratuit, sans en avoir l'air

S'il est réellement incapable depuis bientôt trois ans de délivrer le service à une qualité convenable dans le cadre du forfait de base, Free devrait supprimer purement et simplement TV Replay de cet abonnement (et devenir ainsi le seul des gros FAI à ne pas le proposer), et ne délivrer le service de TV de rattrapage qu'à ceux qui décident d'acheter l'option. Mais en vendant un prétendu "accès prioritaire" à la bande passante plutôt qu'un accès à TV Replay, Free cherche à s'épargner des difficultés juridiques avec les chaînes de télévision qui lui fournissent ses programmes pour qu'ils soient diffusés gratuitement sur TV Replay, et non pour qu'ils soient revendus sous la forme d'un abonnement déguisé.

L'artifice ne peut leurrer personne, mais il montre à nouveau les méthodes commerciales très contestables de Free.  Elles sont par ailleurs à craindre sur le long terme, puisque Free fait tout pour inciter ses abonnés à utiliser les services de la Freebox plutôt qu'Internet, et qu'il pourra déployer cette idée d'un "accès prioritaire" payant pour d'autres services intégrés… sans que ça ne soit, sur le papier, une violation de la neutralité du net.

Sentant peut-être qu'il marche sur des oeufs, puisqu'il ouvre ainsi la voie à un réseau à plusieurs vitesses, Free a fait savoir qu'il était "conscient du problème" d'accès à TV Replay, et que "sa résolution serait une priorité". Mais les promesses n'engagent que ceux qui souhaitent y croire…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés