Même si les chiffres définitifs ne sont pas encore connus, l'année 2013 devrait être la première à marquer un recul du nombre de SMS envoyés pour la nouvelle année en France. Les SMS ont connu leur pic de popularité et devraient céder le pas à de nouvelles technologies.

Ils disaient attendre à nouveau un record, avec 1,4 milliard de SMS échangés par les Français entre le soir du 31 janvier et le 1er janvier. Finalement, le passage à l'année 2013 aura marqué une stagnation voire une baisse du nombre de SMS envoyés pour se fêter la bonne année. 

En effet, selon des calculs de l'AFP qui combine les chiffres communiqués par Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free, 450 millions de SMS auraient été envoyés en guise de voeux 2013 dans la nuit de lundi à mardi. Chez Orange, c'est une baisse de 4,7 % qui a été ressentie par rapport à l'année précédente avec 116 millions de SMS échangés entre 21h et 2h du matin. En revanche, sur un créneau horaire plus large qui prend en compte toute la journée du 31 décembre,  Bouygues annonce une légère hausse (+2,5 %) avec 115 millions de SMS envoyés, et SFR annonce une stabilité avec 180 millions de messages.

Free, qui passait son baptême du Feu de la Saint-Sylvestre, ne semble pas avoir rencontré de difficultés particulières. 

Selon la ministre de l'économie numérique Fleur Pellerin, le cap du milliard de SMS devrait être atteint, mais ce sera certainement moins que les 1,13 milliards totalisés pour les voeux 2012. Pour la première fois depuis la création du SMS il y a 20 ans, moins de messages seront envoyés cette année par ce biais que l'année précédente, marquant la fin d'un cycle technologique.

La France rattrape ainsi la tendance observée l'an dernier. En 2012, plusieurs pays avaient noté une baisse du nombre de SMS envoyés, notamment en Finlande, à Honk Kong ou en Australie. Ringardisés, les SMS sont aujourd'hui remplacés par des messages publiés grâce aux smartphones sur les réseaux sociaux comme Twitter et Facebook, ou à travers des messageries instantanées comme Blackberry Messenger, iMessage, WhatsApp ou Skype.

Par ailleurs, le mois de septembre avait déjà marqué pour la première fois un recul du nombre de SMS envoyés en France d'un mois sur l'autre :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés