Les Français ont encore établi un nouveau record du nombre de SMS échangés à l'occasion du nouvel an. Mais dans certains pays, le nombre de messages textes envoyés à l'occasion des fêtes de fin d'année commence à baisser. Le signe d'une tendance mondiale à venir ?

Les opérateurs mobiles français ont connu un nouveau record d’envois de SMS à l’occasion du nouvel an. « Les trois opérateurs, qui se réfèrent à des plage horaires différentes, ont enregistrés d’ores et déjà une augmentation sensible de leurs flux comprise entre 19 et 30 % par rapport à la même période en 2011« , écrivait dès dimanche matin le journal Le Monde. Chez Orange, près de 122 millions de messages textes ont été envoyés entre 21h et 2 heures (+ 19 %), 183 millions chez SFR toute la journée du 31 décembre (+ 20 %) et 59 millions entre 23h46 et 00h45 (+ 18 %), et 200 millions de SMS au total chez Bouygues pour le jour du réveillon et jusqu’à 6 heures du matin le premier jour de l’année 2012 (+ 30 %).

Les opérateurs devraient avoir cumulé plus de 1 milliards de SMS envoyés autour du nouvel an, ce qui constituera un nouveau record historique pour les messages textes électroniques.

Mais si la tendance en France est à un usage toujours croissant du SMS, ça n’est pas forcément le cas dans tous les pays, comme le note le blog Bits du New York Times. Au pays de Nokia, en Finlande, 8,5 millions de messages avaient été envoyés pour Noël par les abonnés de l’opérateur Sonera, contre 10,9 millions de messages en 2010. Même tendance chez l’opérateur DNA. A Honk Kong, le nombre de messages échangés pour Noël a aussi baissé de 14 %, tandis qu’en Australie le chiffre a baissé de 9 %.

La chute dans ces pays serait due au développement de services de messagerie alternatifs comme Facebook, Twitter, BlackBerry Messenger ou iMessage, qui ont le mérite d’être systématiquement gratuits dès lors que l’on a accès à Internet. Mais contrairement aux SMS, ces plateformes-là n’offrent aucune interopérabilité.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés