Dailymotion se convertir à la vidéo à la demande par abonnement. La société vient de lancer une offre payante pour les enfants, baptisée Kids Plus, qui donne accès à plus de 1000 épisodes de dessins animés pour 4,49 euros par mois. Cette offre a valeur de test pour la plate-forme, qui pourrait proposer d'autres chaînes thématiques si Kids Plus est un succès.

Dailymotion s'ouvre à la vidéo à la demande par abonnement. L'entreprise française spécialisée dans l'hébergement de vidéos vient de lancer un nouveau portail baptisé Kids Plus à travers lequel elle propose un accès à plusieurs séries télévisées et films d'animation. C'est la première fois que Dailymotion propose des contenus payants dans le cadre d'une offre de VOD.

Facturée 4,49 euros par mois, la formule est sans engagement, sans publicité et donne accès à plus de mille épisodes de dessins animés, parmi lesquels Jayce et les Conquérants de la Lumière, l'Inspecteur Gadget, Denis la Malice, Le Monde Fou De Tex Avery, les Entrechats, Club BécéBégé ou encore les Minipouss. Quelques longs-métrages sont également disponibles.

Du côté des ayants droit, le journal Les Échos signale que le niveau de leur rémunération dépendra du nombre d'abonnés à Kids Plus et des programmes visualisés par les internautes. Si l'opération, qui a valeur de test, est un succès, alors Dailymotion lancera d'autres offres thématiques de vidéo à la demande par abonnement ou des packs regroupant plusieurs chaînes (sport, documentaire et film par exemple).

Ouvert aux internautes français, belges et suisses, Kids Plus pourrait être également étendu à d'autres zones géographiques. Le quotidien économique affirme que Dailymotion lorgne en particulier sur le marché allemand. En attendant, Dailymotion opte pour une stratégie multi-écrans en rendant Kids Plus accessible depuis un PC, un smartphone et une tablette, grâce à des applications dédiées pour iOS et Android.

Dailymotion songeait depuis longtemps à proposer des contenus payants sur sa plate-forme. En 2011, son directeur général indiquait réfléchir "à ce qu'on peut proposer au grand public en payant". Présent au capital de la société à hauteur de 49 %, Orange est exactement sur la même longueur d'onde : "nous voulons tester des offres de vidéo à la demande payantes avec Dailymotion".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés