L'hébergeur de blogs Wordpress.com a annoncé qu'il accepterait désormais que les internautes puissent payer en utilisant des bitcoins, une monnaie virtuelle anonyme qui n'est gérée par aucune entité centrale, et ne peut donc faire l'objet d'aucun contrôle étatique.

Une révolution monétaire est-elle en marche ? La plateforme WordPress.com, qui héberge des millions de pages de blogs créés avec son CMS open-source (disponible sur WordPress.org), a annoncé jeudi qu'elle offrait désormais à ses utilisateurs la possibilité de payer les options payantes avec des Bitcoin. Les clients pourront ainsi utiliser la monnaie électronique alternative pour acheter par exemple le droit de désactiver l'affichage de publicités sur leur blog, ou d'utiliser des templates plus élaborés.

La plateforme qui génère près de 4 milliards de pages vues chaque mois par 400 millions d'internautes devient le plus gros site internet à accepter un paiement par des Bitcoin, qui est une monnaie entièrement décentralisée qui échappe au contrôle des états et des banques. WordPress explique qu'il a choisi d'adopter cette solution pour proposer un moyen de paiement dans la soixantaine de pays qui n'ont pas accès à PayPal ou aux cartes bancaires, soit parce que les états bloquent les plateformes de paiement, soit parce que ces dernières estiment qu'il y a trop de fraudes en provenant de certains états.

"Quelles que soient les raisons, nous ne pensons pas qu'un particulier qui blogue à partir d'Haiti, de l'Ethiopie ou du Kenya devrait avoir un accès limité à la blogosphère à cause de problèmes de paiement qu'il ne peut pas contrôler", explique le développeur Andy Skelton. "Notre but est de libérer les gens, pas de les bloquer".

Créée en 2009 mais véritablement éclose en 2011, où elle a connu une ascension fulgurante, le Bitcoin est conçu comme une monnaie de troc qui n'est gérée par aucun intermédiaire, et est totalement anonyme. Chaque utilisateur de la monnaie est identifiée par une sorte de numéro de compte, correspondant à son portefeuille. L'émission monétaire n'est pas décidée par un état ou une banque centrale, mais par les noeuds du logiciel open-source Bitcoin distribués dans une architecture P2P. Les transactions sont elles-mêmes publiées sur l'ensemble du réseau de façon chiffrée, sans avoir besoin de transiter par une institution bancaire, ce qui implique qu'elles sont la plupart du temps dispensées de commissions.

Plus le temps avance, plus il y a de bitcoins en circulation, mais à un rythme qui décroît. L'algorithme fait qu'il ne pourra y avoir au maximum que 21 millions de bitcoin en 2033 (il y en a actuellement 10 millions en circulation), ce qui en fait la seule monnaie qui ne peut pas subir d'inflation, avec des conséquences économiques qui seront intéressantes à étudier. Néanmoins, son cours varie. Actuellement, un BitCoin se négocie autour de 9 euros, selon les places de marché.

"Avec Bitcoin, nous rejoignons une nouvelle économie numérique qui ne laisse personne derrière elle, rendant les transactions financières essentiellement open-source – quelque chose que WordPress soutient à 100 %", écrit Andy Skelton. "Nous sommes fiers d'aider des blogueurs du monde entier en fournissant une option Bitcoin".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés