Selon un quotidien suisse, Apple aurait accepté de payer environ 16 millions d'euros pour garder le droit d'utiliser dans iOS 6 le dessin de l'horloge utilisée dans toutes les gares fédérales suisses et sur des montres Mondaine.

Jackpot pour les Chemins de fer fédéraux suisses. Selon le quotidien helvétique Tages Anzeiger, Apple aurait payé environ 20 millions de francs suisses, soit 16 million d'euros, pour dédommager la société dont le célèbre design de l'horloge avait été copié dans iOS 6. L'entreprise suisse n'avait rien perdu à voir le dessin créé en 1944 être repris dans un logiciel, mais elle a désormais tout gagné.

En septembre 2012, la société des Chemins de fer fédéraux suisse avait accusé Apple de plagiat, et menacé de porter plainte contre la firme de Cupertino. Trois semaines plus tard, on apprenait que l'affaire s'était réglée à l'amiable, Apple n'ayant pas cherché à contester la violation des droits d'auteur détenus par les Chemins de fer. Mais le montant de l'accord était resté secret.

Depuis 2002, le dessin de l'horloge est une marque déposée par les Chemins de Fer Fédéraux Suisses. Ces derniers auraient pu obtenir en justice que l'importation des iPad et iPhone sous iOS 6 soit interdite, du fait de la violation du design protégé.

Apple, qui détient plus de 120 milliards de dollars dans ses coffre-forts, a donc préféré en sortir une miette pour s'éviter d'inutiles ennuis. Apple a ainsi versé pour le dessin d'une horloge plus de deux fois ce qu'il a versé aux impôts en France pour toutes ses activités commerciales sur le territoire français.

Mais en faisant payer Apple, les Chemins de Fer Fédéraux ont surtout voulu protéger leur partenaire commercial Mondaine, qui paye depuis 26 ans le droit de commercialiser des montres basées sur ce dessin. Or comme nous l'avions vu, beaucoup de consommateurs ne portent plus de montre et la remplacent par leur smartphone. L'intégration du design de la montre dans l'iPhone est donc vue comme une concurrence directe par Mondaine, qui a très certainement demandé à l'entreprise suisse de faire pression sur Apple pour obtenir un dédommagement, dont il devrait toucher une partie. 

Interrogée par Tages Anzeiger, Mondaine reconnaît que des discussions sont en cours. 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés