Facebook vient d'annoncer avoir franchi le cap très symbolique du milliard d'utilisateurs. Si personne ne remet en cause la popularité écrasante du réseau social, la manière dont a été calculée ce nombre est un mystère. Les faux comptes ont-il été intégrés à la somme ? La question a son importance car, de l'aveu même du site américain, il y en aurait environ 83 millions. Suffisant pour refaire passer le site sous la barre du milliard ?

"Sept cent millions de Chinois, et moi, et moi, et moi", chantait Jacques Dutronc en 1966. "Un milliard d'internautes inscrits, et nous, et nous, et nous", pourrait chanter aujourd'hui le staff de Facebook. Le réseau social vient en effet d'annoncer avoir franchi le cap hautement symbolique du milliard d'usagers, faisant du site américain la première plate-forme communautaire fréquentée par les internautes.

"Depuis ce matin, il y a désormais plus d'un milliard d'individus qui utilisent activement Facebook chaque mois", écrit ainsi son fondateur, Mark Zuckerberg. "Si vous lisez ceci : merci de me donner l'occasion à moi et à mon équipe l'honneur de vous servir. Aider un milliard de personnes à se connecter entre elles est formidable, une leçon d'humilité et de loin la chose dont je suis le plus fier".

Ribambelle de milliards

De son côté, la branche française de l'entreprise profite de cet évènement pour livrer quelques statistiques sur l'utilisation du site communautaire depuis sa naissance, en 2004. Un milliard d'internautes, "c'est 16 fois la population de la France ! C’est aussi, depuis le lancement de Facebook en 2004, 1130 milliards de "j'aime", 138,4 milliards d'amitiés, 219 milliards de photos partagées…".

Dans un communiqué annexe (.docx), le réseau social précise que 62,6 millions de titres ont été joués 22 milliards de fois depuis septembre 2011, ce qui qui représente environ 210 000 ans de musique. 17 milliards de géolocalisation ont été effectuées depuis l'automne 2010. Facebook précise enfin que le service photo a été lancé à l'automne 2005, et que le nombre total de clichés est estimé à 265 milliards.

L'âge moyen de l'utilisateur est de 22 ans, ce qui montre que Facebook est très prisé par les plus jeunes d'entre nous, ceux que les sociologues regroupent parfois dans les catégories génération Y et génération Z, décrivant des individus très connectés, nés lors de l'arrivée de la révolution numérique, et dont nombre de relations sociales se réalisent en ligne.

La question des faux comptes

Si les statistiques avancées par Facebook sont impressionnantes, une question reste en suspend : comment a été comptabilisé ce milliard ? En effet, il faut se souvenir que le réseau social a communiqué cet été aux autorités boursières américaines un document dans lequel le nombre de faux profils est évalué à 83 millions, ce qui représentait à l'époque un peu moins de 10 % du total (8,7 %).

Cette question a son intérêt vu la masse de faux profils évoquée dans le document. Il ne s'agit pas de pinailler sur quelques milliers ou centaines de milliers de profils, puisque les retirer du décompte final n'aurait aucune incidence sur l'ordre de grandeur atteint par le site communautaire. Pour mémoire, Facebook considère que des comptes dupliqués, erronés ou nuisibles (spam) sont des faux comptes.

Retirer près de 83 millions de faux comptes (sans doute plus aujourd'hui, quelques mois s'étant écoulés depuis) afin de de ne prendre qu'en considération les profils valides pourrait bien refaire passer le réseau social sous la barre du milliard d'usagers. C'est en tout cas une hypothèse qu'il faut soulever, à l'heure où Facebook, bousculé en bourse, saisit naturellement la moindre occasion pour faire l'actualité de façon plus positive.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés