Samsung est en train de distancer progressivement Apple sur le marché des smartphones, au regard des estimations faites de nombreux analystes. Soutenue par les ventes du Galaxy S3, l'entreprise sud-coréenne devrait accentuer sa domination jusqu'au prochain trimestre. Mais l'arrivée du futur iPhone, prévue pour le second semestre, relancera Apple dans la compétition.

Qu'il est loin le temps où Apple régnait seul en maître sur le marché des smartphones. Si l'entreprise américaine est parvenue à dominer ce secteur pendant plusieurs années, force est de constater que la concurrence fait désormais aussi bien que le dernier iPhone. Et il est une entreprise qui se montre particulièrement menaçante pour Apple, au point d'être aujourd'hui en mesure de lui voler la vedette.

Il s'agit de Samsung, qui a su rattraper Apple grâce à sa gamme de mobile Galaxy S. Si la firme sud-coréenne ne communique pas sur ses ventes, les analystes s'accordent à dire que les deux premières versions du Galaxy S ont été des best-sellers, en plus d'être des produits salués par la critique. Et le dernier-né de la gamme est lancé pour faire aussi bien que ses aînés.

Reuters dispose de quelques données chiffrées permettant de prendre la mesurée de la montée en puissance de Samsung. Ce trimestre, Samsung devrait écouler plus de 50 millions d'appareils contre près de 30 millions pour Apple. "Samsung devrait devenir le maître des téléphones portables au deuxième trimestre", prédit un analyste du cabinet d'étude IDC.

Est-ce à dire que Samsung est désormais sans rival ? C'est aller un peu vite en besogne. D'abord, parce que Samsung profite aujourd'hui d'un boulevard laissé par Apple, puisque le dernier iPhone 4S est sorti en octobre 2011, ce qui est une date antédiluvienne pour un marché aussi dynamique que celui de la téléphonie mobile. Or, le prochain modèle du groupe, surnommé pour l'heure iPhone 5, est attendu pour la fin 2012.

Si les caractéristiques techniques sont pour l'heure un mystère, il est plus que probable qu'Apple se décide à frapper fort avec son prochain smartphone. Mais l'entreprise devra faire preuve d'audace et d'imagination, car ce n'est pas en optant pour une diagonale d'écran plus grande que l'iPhone redeviendra compétitif et attractif. Et pour cela, Apple doit surprendre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés