Canal Plus informe certains de ses clients d'une augmentation de 1 euro de son tarif mensuel, soit disant à cause d'une augmentation de TVA. Mais les calculs ne tiennent pas...

Il faut croire que c’est une politique du groupe Vivendi de prendre ses clients pour des imbéciles. En 2010, sa filiale SFR avait expliqué à ses abonnés qu’il était dans l’obligation d’augmenter le prix de l’abonnement de la Neufbox du fait de l’augmentation de la TVA, désormais appliquée à 19,6 % sur l’ensemble de la facture. Mais alors que la stricte application du changement de régime fiscal aurait dû conduire l’opérateur à augmenter son prix de 1,87 euros, SFR avait arrondi la TVA à son avantage en imposant une augmentation de 2 euros. Ce qui lui permettait de gagner quelques millions d’euros par an supplémentaires.

Cette année, rebelote avec une autre filiale du groupe Vivendi, Canal +. Nous avons en effet reçu un courrier qui nous rappelle que « au 1er janvier 2012, la loi de finances instaure une augmentation du [taux de TVA réduit dont bénéficie Canal Plus], qui passe de 5,5 à 7 %« , et donc que « parce que nous souhaitons rester un des acteurs majeurs du cinéma français et du sport pour vous fournir des programmes de qualité et parce que notre priorité est de vous proposer une télévision toujours innovante, l’augmentation de la TVA nous conduit à modifier certains de nos tarifs« .

« Le montant mensuel de votre abonnement Canal + augmentera de 1 euro à compter du 1er octobre 2012« , nous dit la missive, qui se prive bien d’annoncer clairement le nouveau tarif.

En fait, notre abonnement passera de 35 euros par mois à 36 euros par mois. Or la stricte application de l’augmentation de la TVA devait conduire à faire passer l’abonnement à 35,49 euros par mois. Canal Plus, dans l’entourloupe, fait passer le prix HT de l’abonnement de 33,17 euros à 33,64 euros. Soit une augmentation nette de 47 centimes. Ni vu ni connu.

Miser sur notre crédulité, ça doit être la manière de Canal Plus de nous remercier de choisir la légalité plutôt que le piratage.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés