Spotify a convaincu 600 000 internautes américains de prendre un abonnement payant, sur des données obtenues par le New York Post. Lancé il y a neuf mois outre-Atlantique, Spotify est toutefois critiqué par l'industrie du disque, qui manifeste sa déception. Selon elle, les chiffres ne sont pas à la hauteur des promesses du service. Mais c'est oublier le parcours de ses concurrents.

Neuf mois après l’apparition de Spotify aux États-Unis, la plate-forme a-t-elle réussi à conquérir les internautes américains ? Curieux de savoir si la greffe a bien pris, le New York Post a fait le point sur le succès de la plate-forme suédoise outre-Atlantique. Et d’après le tabloïd, le service compte plus de trois millions d’auditeurs, dont environ 20 % (600 000 personnes) ont souscrit un abonnement.

Pourtant, il semble que le taux d’un utilisateur sur cinq ayant souscrit à l’une des deux formules payantes (Unlimited à 4,99 dollars ou Premium à 9,99 dollars) ne satisfait pas totalement les professionnels de l’industrie du disque. Interrogé par le New York Post, l’un de ses représentants a expliqué que Spotify a trop promis et n’a pas satisfait tout le monde.

L’insatisfaction du secteur musical est quelque peu surprenante, surtout au regard de l’historique des autres services de streaming. Comme l’a rappelé Billboard en juillet dernier, des services assez similaires comme Napster et Rhapsody, qui sont présents aux États-Unis depuis pratiquement dix ans, ont conquis aux dernières nouvelles 761 000 et 800 000 internautes. Spotify, lui, a mis neuf mois pour séduire 600 000 clients.

Pour essayer d’augmenter le nombre d’abonnés ayant souscrit un abonnement payant, Spotify a accepté d’instaurer certaines restrictions sur l’offre gratuite de son service. Les utilisateurs ne peuvent pas écouter plus de cinq fois la même musique au cours d’un même mois et le temps d’écoute maximal mensuel est de dix heures.

Who's who

Spotify

Streaming musical suédois

Leader du streaming musical dans le monde, Spotify a été créé en Suède en 2006 par l'entreprise éponyme. 10 ans plus tard, Spotify revendique 70...

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés