Nous vous parlons régulièrement des actions mises en oeuvre par les industries du disque pour inonder les réseaux peer to peer avec de faux fichiers (voir par exemple nos actualités du 30 juin 2002 et 6 juillet 2002). Et bien la société coréenne Overpeer, responsable de nombre de ces fakes, vient d'en demander un brevet d'invention américain.

Le projet de brevet peut être consulté ici. On y voit toutes les techniques utilisées par Overpeer pour troubler les réseaux, essentiellement autour des fichiers mp3.

Les champions de la lutte antipiratage souhaitent ainsi interdire à d’éventuels concurrents de pratiquer les mêmes actions de spoofing. Il y a donc bien un intérêt commercial certain derrière cette lutte. Les plus grosses maisons de disque payent en effet très cher les services d’Overpeer pour décourager les internautes de télécharger leurs œuvres. De là à dire que le piratage fait vivre ceux qui le combattent, il n’y a qu’un pas facile à franchir…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés