SFR propose une carte interactive permettant de connaître ses intentions en matière déploiement de la fibre optique. Les travaux de l'opérateur démarreront l'an prochain et doivent se terminer en 2020. L'objectif final est de parvenir à raccorder tous les internautes au très haut débit en 2025.

Concernant le déploiement de la fibre optique, les principaux opérateurs suivent peu ou prou la même stratégie. Les grandes agglomérations de la métropole seront ciblées en priorité, afin de raccorder rapidement le plus de monde possible. Ensuite et jusqu’en 2025, le très haut débit sera progressivement déployé dans les zones moins densément peuplées, selon le calendrier fixé par le gouvernement.

Désireux de fournir à ses abonnés un aperçu de ses objectifs à moyen terme, SFR a mis au point une carte interactive dédiée au FTTH (Fiber to the Home, c’est-à-dire la fibre jusqu’au domicile de l’internaute). Repérée par nos confrères de GNT, elle présente les différents niveaux de participation de l’opérateur dans le cadre du déploiement de la fibre optique.

Si les zones très denses comme Paris et sa petite couronne seront bien évidemment raccordées par SFR, la carte permet de voir les priorités de l’opérateur dans les zones moyennement denses. Trois degrés d’investissement sont prévus. Il y a les investissements de l’opérateur, ceux réalisés en partenariat avec un concurrent et des projets recensés par le DATAR.

En plus de la carte, une liste des villes classées par département est proposée afin de connaître le niveau d’engagement de SFR. La majorité des projets se fera en partenariat avec d’autres opérateurs afin de répartir la charge des investissements. Et pour cause, les estimations de l’Arcep sur la couverture du territoire en très haut débit évoquent la somme totale de 21 milliards d’euros.

Dans les zones moyennement denses, SFR s’associera avec Orange, dans le cadre d’un accord passé en novembre dernier entre les deux groupes. Ce partenariat va concerner le raccordement de 9,8 millions de logements. Un quart sera à la charge de SFR, le reste sera géré par Orange. Conséquence de cet accord, salué par l’Arcep, SFR a fait savoir qu’il allait accroître ses investissements dans la fibre pour les années à venir.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés