La vidéo n’est pas nouvelle, mais nous ne l’avions encore jamais commentée. YouTube a mis en ligne sur son site internet une « école du droit d’auteur » dont on se demande s’il faut prendre au premier degré la vidéo d’illustration, tant elle paraît démontrer l’incroyable absurdité à laquelle aboutit le droit d’auteur.

Alors qu’il était conçu à l’origine pour régir des conflits entre professionnels (auteurs, éditeurs, comédiens, producteurs…), le droit d’auteur s’impose désormais à des consommateurs qui n’y comprennent rien. Et dont la loi est d’une telle complexité qu’ils ne peuvent de toute façon rien y comprendre, comme le dénonçait aussi la Quadrature du Net à propos d’une modification de la définition de la copie privée en France.

Dans cette vidéo, YouTube démontre parfaitement l’oppression générée par le droit d’auteur lorsqu’il s’impose à des millions de citoyens, mais semble tout de même le défendre. Son « école du droit d’auteur » pose en effet des questions à l’internaute pour vérifier qu’il a bien compris qu’il ne pouvait rien faire des œuvres sans l’autorisation des auteurs. Il lui fait même comprendre et qu’en cas d’abus, c’est la personne qui dénonce à tort un abus de droit d’auteur qui s’expose le plus à des sanctions, et non celle qui obtient à tort le retrait d’une vidéo.

(vous pouvez activer les sous-titres en français en cliquant sur l’icône CC)

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos