Fort d'un succès phénoménal aux Etats-Unis depuis son intégration à Facebook, Spotify lance un service de radio, permettant à ses utilisateurs de découvrir de nouveaux morceaux. L'objectif est simple : concurrencer Pandora, un service similaire très populaire outre-Atlantique.

Spotify a annoncé ce vendredi avoir gagné 7 millions d’utilisateurs supplémentaires depuis son intégration à Facebook en septembre dernier. La majorité de ces nouveaux arrivants sont américains et peuvent y accéder depuis quelques mois seulement, le service s’étant d’abord développé en Europe.

Ce succès outre-Atlantique oblige également Spotify a s’adapter aux habitudes du pays, et notamment à la concurrence. Ainsi, après le lancement d’une plateforme d’applications permettant au logiciel de se voir doter de nouvelles fonctions, Spotify lance Spotify Radio.

Le système permet d’écouter une nombre illimité de « stations » et de zapper les morceaux à volonté. Pour la firme, cela correspond à la demande des utilisateurs qui souhaitent découvrir de nouveaux morceaux. C’est également un moyen de concurrencer Pandora, un service similaire qui n’est disponible qu’aux Etats-Unis mais qui est très populaire.

Daniel Ek, fondateur de Spotify, a profité de cette annonce pour préciser que le service comptait 10 millions d’utilisateurs dans le monde, dont 2,5 millions ayant opté pour une formule payante. Son chiffre d’affaire pourrait donc s’élever à 25 millions d’euros, à comparer aux pertes de 30 millions d’euros enregistrées en 2010, comme le note ZDNet.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés