La carte musique jeune va bientôt signer son grand retour. Royalement ignoré par les jeunes, le dispositif va désormais être distribué également dans les magasins. Le ministère de la culture prévoit également une campagne de communication autour de cette opération afin de populariser la carte musique auprès des jeunes et de leurs parents.

La carte musique jeune, qui a connu une carrière des plus limitées, n’est pas morte. Elle va revenir sur le devant de la scène, toujours soutenue par le gouvernement. Interrogé par le sénateur socialiste Roland Courteau, le ministère de la culture et de la communication a confirmé la poursuite de l’opération démarrée il y a un an. Malgré le manque d’enthousiasme des 12 -25 ans pour ce dispositif, le ministère est convaincu de sa nécessité.

« L’objectif premier de la carte musique est de faire découvrir l’offre légale de musique en ligne en France, afin d’assurer la pérennité et le succès de l’ensemble de la filière » expliquent les services de Frédéric Mitterrand. Rappelant la participation d’une quinzaine de plates-formes à l’opération, il est annoncé qu’une nouvelle version de la carte musique jeune sera proposée avant la fin de l’année.

« Le ministère de la culture et de la communication prépare le développement d’une version physique de la carte musique, qui sera distribuée dans les grandes surfaces, ainsi que d’un nouveau site Internet fonctionnant sur les terminaux mobiles dits intelligents, les smartphones« . Deux mesures annoncées il y a quelques mois et destinées à donner un coup de fouet au dispositif.

La distribution en magasin de cartes physiques avait été imaginée dès le mois d’avril. À l’époque, il était question de proposer des cartes vendues moitié prix afin d’inciter les jeunes à se connecter en ligne et dépenser leurs crédits pour acquérir légalement de la musique sur les plates-formes partenaires. Cette carte musique deuxième version doit voir le jour autour de novembre 2011.

Le ministère de la culture a également fait savoir qu’une « campagne de communication sera organisée dans les prochains mois, afin de mieux faire connaître le dispositif aux jeunes et à leurs parents » Pour cela, le gouvernement s’appuiera sans doute sur les fonds mobilisés pour la mise en place de la carte musique jeune. Le ministère de la culture avait provisionné 75 millions d’euros sur trois ans.

L’insuccès de la carte musique jeune, et c’est un euphémisme, a permis de sauvegarder une partie très importante des crédits alloués. Gageons que les sommes préservées serviront à financer cette campagne de communication, puisque « les crédits destinés aux industries culturelles ne prévoient pas de financement spécifique pour cette opération, celui prévu en 2011 couvrant aussi 2012« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés