Dans un entretien accordé mardi, le directeur marketing de Cogent France est revenu sur les tensions entre son groupe et Orange. Le fournisseur d'accès à Internet est accusé par l'opérateur de transit de dégrader volontairement l'accès à Internet, afin de pousser les clients de Cogent à opter pour la filiale de transit d'Orange, OpenTransit.

Le ton monte entre Orange et Cogent. L’opérateur de transit américain, qui a décidé lundi de porter plainte contre le fournisseur d’accès à Internet français auprès de l’Autorité de la concurrence, a décoché hier une nouvelle salve de critiques contre l’opérateur historique. Dans un entretien accordé aux Échos, le directeur marketing de Cogent France accuse Orange de limiter son interconnexion afin de favoriser sa propre filiale de transit.

« Orange ne fait pas les investissements nécessaires pour avoir une capacité suffisante d’interconnexion. Il dégrade ainsi volontaire l’accès à Internet. Orange a une particularité, c’est à un FAI qui a sa propre filiale d’opérateur de transit : OpenTransit. En général, les FAI font appel à plusieurs opérateurs de transit, qu’ils payent, pour se connecter aux autres réseaux mondiaux et écouler leur trafic » explique Vincent Tessier.

« Or, OpenTransit est l’opérateur de transit exclusif d’Orange. Ce n’est pas un opérateur de transit normal, compétitif. D’ailleurs, il n’opère pas sur d’autres marchés ailleurs dans le monde comme les autres acteurs du secteur. La plupart de ses clients sont des filiales de France Télécom. Sa seule raison d’être est de donner accès aux utilisateurs Orange et éventuellement de monnayer cet accès » ajoute-t-il.

C’est pour cette raison que Cogent s’est tourné vers l’Autorité de la concurrence, spécialisée dans les pratiques anticoncurrentielles, plutôt que l’Arcep. Pour l’opérateur américain, Orange profite de sa position dominante en France pour ne pas respecter les règles du jeu. Les clients de Cogent ne peuvent ainsi pas atteindre correctement les abonnés de Cogent et sont donc poussés à se tourner vers d’autres prestataires. Comme OpenTransit.

« À cause de la mauvaise interconnexion d’Orange avec notre réseau, nos clients se plaignent de ne pas avoir accès aux abonnés Orange et se retournent vers nous en disant : ‘ça ne marche pas’. Du coup, ils vont acheter du trafic chez OpenTransit et cela génère un déficit en terme d’image et de revenu pour Cogent« , précise le directeur marketing de Cogent.

Pour atteindre plus efficacement les abonnés Orange, MegaUpload – qui jusqu’à présent passait par Cogent – aurait ainsi signé un contrat avec un autre opérateur de transit, européen cette fois : Leaseweb. Pour mémoire, c’est l’hébergeur de fichiers en un clic qui a le premier dénoncé la situation inextricable entre Orange et Cogent. À l’époque, MegaUpload avait accusé Orange de brider ses services.

En réponse, Orange avait reproché à MegaUpload d’avoir opté pour un mauvais fournisseur de transit et annoncé plus tard son intention de porter plainte contre Cogent, pour dénigrement. Cogent avait en effet amené le débat sur le terrain de la neutralité du net alors que pour Orange il s’agit, dès le départ, de questions commerciales. Cogent avait à l’époque pointé du doigt la manœuvre supposée d’Orange contre Cogent afin d’attirer les clients de ce dernier vers OpenTransit.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés