Afin de déposer une plainte pour violation de droits d'auteur, la RIAA a demandé à YouTube de lui communiquer les données personnelles d'un internaute qui a publié une vidéo du concert de Britney Spears à Las Vegas.

Si vous allez voir un concert, que vous le filmez et partagez votre souvenir avec le reste du monde sur YouTube, votre générosité pourrait vous coûter un procès au pénal. TorrentFreak rapporte en effet que la RIAA (Recording Industry Association of America), le lobby de l’industrie du disque américaine, a demandé à la justice qu’elle ordonne à YouTube de lui révéler tous les détails personnels sur l’internaute qui a diffusé son enregistrement d’un concert de Britney Spears : adresses IP, adresse e-mail, pseudonyme, … ce qu’elle aurait obtenu.

La vidéo en question (dont il subsiste une copie), en toutes vraisemblances réalisée par un amateur, dure 1 heure et 32 minutes. L’image y est de qualité tout à fait respectable, ce qui n’est pas vraiment le cas du son, très loin de la qualité obtenue par une captation professionnelle.

D’ordinaire, lorsque des ayants droit constatent que des vidéos violent leurs droits sur YouTube ou Dailymotion, leur réflexe est de demander la suppression de la vidéo. Mais ici, la RIAA veut faire un exemple en portant l’affaire devant les tribunaux. Le concert de Britney Spears au MGM Grand à Las Vegas n’étant pas encore disponible en DVD, la maison de disques digère probablement mal qu’une copie circule déjà, même si le son ne pourra pas contenter les fans de la chanteuse.

La volonté de faire un exemple est sans doute d’autant plus forte qu’il est de plus en plus difficile pour la sécurité d’interdire les appareils photo et autres caméscopes numériques… depuis qu’ils sont intégrés aux téléphones mobiles, avec une qualité parfois impressionnante. Notamment sur l’iPhone 4, capable de filmer en HD. Comment repérer celui qui souhaite filmer et diffuser l’intégralité du concert, parmi les milliers de spectateurs qui prennent des photos ou des vidéos pour leur usage personnel ?

Apple a réfléchi au problème, en déposant un brevet sur une technologie qui bloquerait l’utilisation de la caméra pendant les concerts. D’autres ont pris la chose beaucoup plus positivement, à l’instar de Radiohead ou Nine Inch Nails, qui proposent à leurs fans de réaliser eux-mêmes les vidéos officielles.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés