Après Samsung, Apple s'attaque à Motorola et à sa tablette tactile. La firme américaine est suspectée d'avoir violé certains brevets appartenant à la firme de Cupertino. Cette procédure, engagée en parallèle de celle contre Samsung, laisse à penser qu'Android est en réalité la véritable cible d'Apple.

Entre grands industriels, le brevet est une arme redoutable qui peut occasionner des dégâts considérables chez la concurrence. C’est un instrument à manier toutefois avec précaution, car il est certain que les sociétés rivales ciblées par une action en justice ne resteront pas inactives et riposteront à coup sûr. Bien souvent, cela se termine par des plaintes croisées et la promesse d’une longue et coûteuse bataille devant les tribunaux.

Si le risque existe d’être à son tour la cible d’une procédure judiciaire, cela n’empêche pas pour autant les entreprises de se lancer dans la bataille quand elles l’estiment nécessaire. Preuve en est, Samsung n’est pas la seule société à être dans le collimateur d’Apple. La firme de Cupertino a en effet initié une action contre l’entreprise américaine Motorola, qui commercialise une tablette tactile, la Xoom, sortie au 1er trimestre 2011.

En effet, Motorola est cité dans l’injonction préliminaire formulée par Apple contre Samsung auprès du tribunal de Düsseldorf. « Ainsi, la société requérante a déjà engagé des procédures contre Motorola en rapport avec le design du Xoom » est-il notamment écrit dans le document signalé par l’un de nos lecteurs. La procédure engagée par Apple vise à produire les mêmes effets, à savoir interdire la commercialisation de la Xoom en Europe.

Android dans le viseur d’Apple ?

Dans les deux cas, la société de Steve Jobs est officiellement concentrée sur la défense de ses brevets. Elle estime que Samsung et Motorola ont violé sa propriété intellectuelle en s’inspirant trop ouvertement du design de l’iPad. Des accusations qui ont fait mouche dans le cas de Samsung, puisque la société sud-coréenne ne peut pas pour l’instant vendre ou importer des tablettes Galaxy Tab 10.1 en Australie et dans l’Union européenne.

Mais à travers des actions menées contre Samsung et Motorola, c’est très certainement Android qui est visé. Les deux constructeurs ont en effet opté pour le système d’exploitation mobile soutenu par Google, Android, qui est désormais un rival notoire d’Apple et de sa plate-forme mobile iOS. C’est la version 3 d’Android (Gingerbread) qui est utilisée sur les deux tablettes électroniques.

L’hypothèse d’une attaque indirecte sur Android est d’autant plus crédible qu’Apple avait déjà engagé des poursuites judiciaires contre HTC. La firme de Cupertino suspecte la firme taïwanaise d’enfreindre une vingtaine d’innovations protégées par des brevets. Or, HTC est l’un des principaux fabricants de téléphones mobiles basés sur le système d’exploitation de Google.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés