C'est une évolution de carrière inattendue. L'ancien créateur du forum eMule Paradise, après avoir subi les foudres des ayants droit, va désormais se confronter à l'implacable audimat. En effet, l'ex-administrateur fait partie du casting de la saison 5 de Secret Story. Un risque étonnant que prend TF1, qui lutte pourtant ardemment contre le piratage.

C’est une reconversion à laquelle personne ne s’attendait. L’auteur du célèbre site de liens eMule Paradise, poursuivi par les ayants droit pour avoir proposé plus de 7 000 liens eDonkey / eMule entre 2005 et 2006, se lance désormais dans une nouvelle carrière. Le jeune homme fait en effet partie du casting de la cinquième saison de Secret Story, une émission de TV réalité diffusée sur TF1.

« Le site eMule Paradise, dont j’étais le principal administrateur, c’était simple. C’était un site où l’utilisateur devait être détenteur du logiciel eMule, donc c’est un logiciel qui permet l’échange de fichiers entre plusieurs utilisateurs sur un même réseau, soit le réseau eDonkey » a-t-il expliqué lors de son casting vidéo, publié jeudi dernier par le site spécialisé Pure People.

« Nous étions un peu comme une bibliothèque référençant les films, les programmes, parce que ce qui revenait le plus souvent pour l’utilisateur lambda d’eMule, c’était qu’il faisait une recherche lui-même via le logiciel et qui tombait sur un film porno au lieu d’avoir le bon film, ou des films pédophiles » a expliqué l’ancien administrateur, avant de confier que « les réseaux sont infectés de pleins de saloperies comme ça« .

eMule Paradise faisait donc le tri des contenus afin que les utilisateurs puissent accéder au bon fichier. « C’était un moyen pour les utilisateurs de trouver le fichier recherché […]. Tu veux voir les Bronzés, tu tombes pas sur un film de John B. Root (un réalisateur de films pornographiques, ndlr) » a-t-il ajouté. Un exemple pour le moins étonnant, comme le souligne Zataz.

En effet, le dernier volet de la saga a été coproduit par TF1 Films Production, filiale du groupe TF1. Or, c’est ce même groupe qui s’apprête à propulser sur le devant de la scène un administrateur d’un site qui a contribué à diffuser massivement le long métrage sur Internet. Rappelons qu’en 2009, six personnes avaient été condamnées chacun à un mois de prison avec sursis par le TGI de Nanterre pour avoir piraté le DVD du film.

Comme nous l’indiquions alors, elles étaient poursuivies pour avoir permis la diffusion massive d’une copie pirate des Bronzés 3. Parmi les six condamnés se trouvaient trois employés de TF1 qui travaillaient alors pour le laboratoire de la chaîne de télévision (une chef de service, une assistante et un vidéothécaire). Les trois individus étaient des internautes qui avaient diffusé la copie sur des newsgroups.

Que l’ancien administrateur d’eMule Paradise se lance dans la TV réalité, c’est une chose. Que TF1 participe à sa starification en prenant le risque d’en faire un héros en est une autre…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés