Facebook prépare sa riposte à Google+. Alors que la firme de Mountain View est au centre des attentions depuis quelques jours avec sa nouvelle plate-forme sociale, le site communautaire américain de Mark Zuckerberg devrait présenter très prochainement une nouvelle fonctionnalité, en partenariat avec Skype : un chat vidéo.

Pas question de laisser Google occuper seul le terrain médiatique. Alors que le géant de Mountain View a présenté cette semaine sa nouvelle plate-forme sociale, qui suscite par ailleurs l’intérêt de nombreux internautes, Facebook prépare son offensive. Le site communautaire, après avoir indiqué ces jours-ci l’arrivée prochaine d’une nouvelle fonctionnalité « incroyable« , devrait annoncer le lancement d’un chat vidéo.

L’information a été publiée par le blog américain Techcrunch, généralement très bien informé. Selon une source proche du dossier, le système de chat vidéo prévu par Facebook est une réponse directe à Bulles, le système de discussion par vidéo de Google+. L’outil, intégré dans la plate-forme sociale de Google, permet de lancer une conversation vidéo pouvant réunir plusieurs personnes.

Toujours selon les informations de Techcrunch, Facebook devrait s’appuyer sur son partenariat avec Skype. Le fonctionnement du chat vidéo se déroulerait directement dans le navigateur web. Toutefois, il n’est pas encore certain si l’utilisateur devra installer un composant supplémentaire, comme par exemple un module dans le navigateur, ou si la seule présence de Skype sur l’ordinateur suffira.

Dans un cas comme dans l’autre, la fonctionnalité imaginée par Facebook apparaît à première vue comme plus lourde et plus contraignante que le système actuellement disponible sur Google+, même si ce dernier requiert aussi l’installation d’un module complémentaire pour que Bulles fonctionne. Reste à savoir comment fonctionnera l’outil propulsé par Skype et Facebook.

Il n’est pas certain que Facebook comptait dévoiler ce projet dans les jours à venir. L’arrivée de Google+ et le buzz médiatique autour de la plate-forme sociale a sans doute forcé le site communautaire à revoir ses plans. Et a poussé Facebook et Microsoft à se rapprocher davantage. Rappelons que la firme de Redmond a acheté Skype pour 8,5 milliards de dollars. Quelques années plus tôt, Microsoft avait acheté 1,6 % des actions de Facebook.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés