Microsoft serait sur le point de conclure la plus grande acquisition de son histoire. Selon le Wall Street Journal, la firme pourrait s'offrir le service de communication Skype pour 8,5 milliards de dollars.

La somme est impressionnante et fixe un nouveau record pour la firme de Redmond. Alors que les rumeurs courent depuis plusieurs jours sur une nouvelle revente du service de téléphonie et visiophonie par IP, le Wall Street Journal a confirmé cette nuit l’acquisition très probable de Skype par Microsoft pour 8,5 milliards de dollars. Une jolie plus-value pour eBay, qui avait acheté la société 2,6 milliards de dollars en 2005. Facebook et Google auraient participé aux enchères, avant que Microsoft vienne finalement proposer l’offre la plus reluisante.

Skype avait été fondé par Niklas Zennstrom et Janus Friis, les deux créateurs européens de Kazaa, qui fut le logiciel de P2P le plus populaire après la fermeture de Napster. Le logiciel a repris les mêmes briques technologiques en pair-à-pair, adaptées à la téléphonie par IP, ce qui avait généré des conflits de licences entre eux et eBay. Excédée et incapable de rendre Skype bénéficiaire, la société spécialisée dans les enchères sur Internet avait-même voulu se séparer de Skype il y a deux ans. Elle en avait finalement cédé 70 % à un groupe d’investisseurs, qui ont eu le nez fin.

En rachetant Skype, Microsoft s’offre une marque très populaire, et un service qu’il pourra intégrer dans ses propres solutions, en particulier dans son système Windows Phone pour téléphones mobiles. Le service sera de plus en plus confronté aux montées en puissance des solutions Facetime d’Apple et Google Voice. Or Skype étant aujourd’hui beaucoup plus répandu, sa parfaite intégration dans les téléphones Windows pourrait donner à Microsoft un avantage concurrentiel important contre les iPhone et autres téléphones Android.

Selon Gigaom, l’opération pourrait aussi profiter à Facebook dans un jeu de billard à trois bandes. La société de Mark Zuckerberg a en effet tenté d’acheter Skype, sans grands espoirs, mais négocie aussi parallèlement un accord contractuel pour intégrer Skype dans son service Facebook Chat. Avec la possibilité d’acheter des minutes de conservation via des Crédits Facebook. Or Microsoft est un investisseur dans Facebook, et pourrait faciliter les discussions en tant que propriétaire de Skype.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés