Le logiciel Skype va-t-il bientôt fermer ses portes ? La discorde entre eBay et Joltid (la société à l'origine de Skype qui loue une licence d'exploitation du logiciel de téléphonie) a pris une nouvelle ampleur avec des plaintes croisées. Pour des histoires de gros sous et de licences, c'est bien les utilisateurs de Skype qui trinqueront les premiers.

Mise à jour : Joltid, la société fondée par les créateurs de Skype et titulaire de la technologie P2P utilisée par le service de téléphonie, a déposé plainte mercredi devant la justice de Caroline du Nord. L’annonce suit de près celle de la session par eBay de 65 % des parts à un consortium d’investisseurs, alors que les fondateurs de Skype souhaitaient racheter le service moins cher et user de la menace de plainte comme pression.

Avant d’être racheté par eBay en octobre 2005 pour la somme faramineuse de 2,6 milliards de dollars, Skype était un logiciel appartenant à l’entreprise Joltid. Reposant sur la technologie du peer-to-peer pour fonctionner, « Global Index P2P » se trouve être le coeur du protocole de communication de Skype. Or à l’époque, cette acquisition ne portait pas sur l’ensemble du code de l’application et des technologies employées pour faire fonctionner le célèbre logiciel de téléphonie par voix sur IP.

Chaque année, eBay doit donc payer à Joltid une licence d’exploitation du logiciel utilisé par plus de 480 millions d’utilisateurs dans le monde. Or, après quatre ans d’exploitation, eBay et Joltid ne s’entendraient plus sur les termes de leur accord, au point que la société américaine spécialisée dans les enchères sur Internet a décidé de stopper les paiements et de porter l’affaire devant les tribunaux en anglais.

Si eBay a menacé de fermer purement et simplement Skype s’il n’obtenait pas gain de cause, Joltid a répliqué en annonçant qu’il retirerait la licence d’utilisation à eBay. À travers ses plaintes croisées, c’est les utilisateurs du logiciel qui trinqueront les premiers. Car malgré les enjeux financiers très importants, c’est une base énorme de près de 500 millions d’utilisateurs dans le monde qui se retrouverait éparpillée en cas de fermeture.

Le procès doit débuter en juin 2010. Pour parer à toute éventualité, il est fort probable qu’eBay cherche à concevoir un logiciel équivalent dans le délai imparti, mais dont les fonctionnalités pourraient ne pas atteindre le niveau de qualité de Skype qui existe depuis maintenant six ans.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés