La Bibliothèque nationale de France a annoncé avoir signé un nouveau marché pour numériser plus de 70 000 ouvrages par an, sur une durée de trois ans. Ces ouvrages viendront alimenter la bibliothèque numérique de la BNF, Gallica. Un précédent marché signé en 2007 avait permis de numériser pas moins de 36,6 millions de pages.

Si l’aide de Google sera incontournable pour numériser le patrimoine de la Bibliothèque nationale de France, le concours d’autres groupes est également indispensable. En conséquence, un nouveau marché a été signé (.pdf) avec le groupement solidaire Jouve-Safig-Diadéis pour numériser des ouvrages issus des collections imprimées de la Bibliothèque nationale de France.

« Mandataire principal de l’opération, le groupe Jouve aura pour tâche, en partenariat avec Safig, Diadéis et le sous-traitant BancTec, de numériser plus de 70 000 ouvrages par an dont environ 70 % provenant des collections imprimées de la BnF et 30 % issus des collections de bibliothèques partenaires. Financé par le Centre national du livre, le marché est prévu pour une durée de 3 ans renouvelable un an » est-il expliqué.

La BNF assure que les standards de qualité seront très élevés, avec une « résolution de 400 DPI, numérisation en couleurs ou niveau de gris, taux minimum d’OCR (reconnaissance optique de caractères) garanti de 98,5 % pour les documents postérieurs à 1750, 20 % des documents numérisés en OCR haute qualité (taux de 99,9 %). Enfin, au moins 10 % des documents seront également fournis en version ePub, compatible avec les lecteurs nomades« .

En tout, c’est donc plus de 210 000 ouvrages qui devraient être numérisés d’ici trois ans. Selon les chiffres 2009 de la Bibliothèque nationale de France, il y a environ 14 millions de livres et imprimés, dont 600 000 sont en libre accès. Le précédent marché lancé en 2007 « a permis de numériser et d’océriser 36,6 millions de pages » précise la BNF, rappelant que ces documents iront ensuite enrichir la bibliothèque numérique Gallica.

À l’heure actuelle, Gallica permet l’accès à plus de 1,4 million de documents. L’indexation des contenus de la bibliothèque numérique est assurée par le moteur de recherche français Exalead. La numérisation du patrimoine est un chantier majeur du numérique, puisque 750 millions d’euros sont réservés à la gestion du patrimoine dématérialisé.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés