L'avenir de MeeGo paraît désormais bien sombre. Tandis que Nokia a cherché à rassurer suite à son rapprochement stratégique avec Microsoft, Intel a décidé de réaffirmer son soutien à MeeGo. La plate-forme mobile ne sera pas abandonnée par le fondeur, qui se déclare déçu par la décision de Nokia.

L’annonce vendredi d’un vaste partenariat stratégique entre Nokia et Microsoft dans la téléphonie mobile a entrainé une série de questions sur l’avenir de MeeGo. Le système d’exploitation mobile, jusqu’à présent soutenu par Intel, AMD et Nokia, va-t-il survivre au rapprochement entre ces deux géants ? La société finlandaise ne va-t-elle pas réduire sa participation pour concentrer ses forces sur un marché dans lequel elle décroche ?

À ces questions, quelques réponses ont été apportées hier. Dans un message diffusé sur Twitter, Nokia a assuré n’avoir aucune intention de cesser sa collaboration avec les deux fondeurs américains. Désormais, MeeGo sera l’occasion d’explorer de nouvelles voies et de nouvelles expériences. La commercialisation d’un appareil fonctionnant sous MeeGo est même annoncée pour la fin de l’année 2011.

Cette fois, c’est au tour d’Intel de venir au secours de MeeGo. « Bien que nous sommes déçus par la décision de Nokia, Intel reste attaché à MeeGo et se félicite de la poursuite de la contribution de Nokia au projet open source MeeGo » a expliqué la porte-parole d’Intel Suzy Ramirez à The Register. « Depuis le premier jour, notre stratégie a toujours été d’offrir un choix lorsqu’il s’agit de systèmes d’exploitation« .

La surprise d’Intel était prévisible. L’an dernier, Nokia et Intel acceptaient d’unir leurs forces en fusionnant leurs systèmes d’exploitations mobiles respectifs, Maemo et Moblin. Les deux solutions GNU/Linux ont ainsi donné naissance à MeeGo, dont la dernière version en date (1.1) est sortie à la fin du mois d’octobre 2010. Les deux sociétés avaient ensuite reçu le soutien d’AMD.

D’autant que la portabilité de MeeGo est sans conteste l’un des points forts du système d’exploitation. « MeeGo n’est pas juste un système d’exploitation pour téléphone mobile. Il prend en charge plusieurs appareils. Et nous en constatons l’ampleur à travers de multiples segments : systèmes embarqués dans les voitures, netbooks, tablettes numériques, set-top box » a détaillé la porte-parole.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés