Publié par Guillaume Champeau, le Mardi 01 Février 2011

Apple veut bannir les applications dont il ne vend pas les contenus

Lorsqu'une entreprise se replie sur elle-même, c'est en général qu'elle est sur son déclin. Apple est une exception. Plus la société fondée par Steve Jobs se porte bien, plus elle cherche à exclure ceux qui l'entoure.

Jusqu'où ira l'orgueil d'Apple et sa soif de contrôle sur l'App Store ? Selon le New York Times, la firme de Cupertino a fait savoir à certains développeurs d'applications pour iPhone et iPad qu'ils ne pourraient plus proposer de contenus à la vente dans leurs applications, ou même donner l'accès à des contenus achetés ailleurs que sur l'App Store. Le but est d'obliger les éditeurs à passer exclusivement par sa place de marché pour vendre les contenus qui seront lus sur un appareil iOS, et de prélever une commission sur chaque transaction.

Déjà le mois dernier, Le Monde avait dénoncé la volonté d'Apple de bannir son journal s'il ne vendait pas ses abonnements via l'App Store. Empochant au passage une commission de 30 %. Le paiement des contenus disponibles dans les applications devient une priorité pour Apple, qui veut par ailleurs faire de ses appareils un mode de paiement pour les objets hors-ligne. Les prochains iPhone 5 et iPad 2 pourraient en effet intégrer une puce NFC dédiée au paiement sans contact.

La décision d'exclure les applications qui donnent accès à des contenus achetés ailleurs que sur l'App Store risque d'avoir comme conséquence de faire disparaître le Sony Reader Store ou le lecteur Kindle pour iPhone, qui permet de lire les livres et magazines électroniques achetés sur Amazon.

La solution, bien sûr, restera de donner l'accès aux livres en version HTML, à travers les sites versions mobiles des sites internet. Ce qui ne sera viable que si les consommateurs perdent l'habitude d'utiliser des applications plutôt que leur navigateur...

Publié par Guillaume Champeau, le 1 Février 2011 à 14h08
 
58
Commentaires à propos de «Apple veut bannir les applications dont il ne vend pas les contenus»
Inscrit le 13/04/2007
8712 messages publiés
Guillaume, le 01/02/2011 - 14:08


Selon le New York Times, la firme de Cupertino a fait savoir à certains développeurs d'applications pour iPhone et iPad qu'ils ne pourraient plus proposer de contenus à la vente dans leurs applications, ou même donner l'accès à des contenus achetés ailleurs que sur l'App Store. Le but est d'obliger les éditeurs à passer exclusivement par sa place de marché pour vendre les contenus qui seront lus sur un appareil iOS, et de prélever une commission sur chaque transaction.




Les règles semblent donc définitivement établies, par Apple.

Pour vendre des contenus passant par une application iOS, il faudra passer par l'Apple Store et accepter de rétrocéder 30% de marge.

Ou refuser et vendre ailleurs.

Certains trouveront cette règle normale, d'autres ne l'accepteront pas et demanderont à la justice américaine de trancher.
Inscrit le 13/04/2010
81 messages publiés
J'en connais qui se sont mangé des procès antitrust pour bien, bien moins que ça :-/
Inscrit le 11/03/2009
3541 messages publiés
et si , en s unissant les editeurs disaient merde à apple et ne proposaient plus la moindre appli itruc et misaient tout sur les alternatives ( windows phone , android , symbian ; brew , qu importe qu ils le fassent reellement ou au bluff dans un 1er temps , ça le calmerai peut etre un peu non ??
Inscrit le 18/09/2009
637 messages publiés
"Apple fait-il exception?"
Aurait-il fallu marquer, car bientôt Apple deviendra un désert.

Il ne s'agît plus de se fermer et de jouer la carte de la marque de luxe, ce qui reviendrait à diminuer sa clientèle tout en augmentant la marge bénéficiaire...
Mais il s'agît ici tout bonnement de tarir l'intérêt même du produit.
Certes l'inutile est la marque des gens friqués, toutefois comme pour tout il y a des limites.
Inscrit le 16/12/2004
363 messages publiés
Quand je pense aux procès contre Microsoft pour les navigateurs notamment, Apple à une politique bien plus restrictive (et pourtant j'ai un Iphone et un abonnement au monde)
Il va falloir que je passe par l'Apple Store pour m'abonner à la version papier du Monde? Car c'est l'abonnement à la version papier qui me donne accès à l'abonnement premium net/iphone/ipad ...
Inscrit le 06/12/2010
6 messages publiés
Rien de mieux que ce qui a été dit plus haut.

Je suis quand même surpris que tant de gens ne comprennent pas l' enjeu de "boycotter" (le mot est peut-être un peu fort, mais l' idee est la) Apple. Je ne trouve pas dans la partie de l' histoire qui m' est connue d'exemple qui puisse se rapprocher de ce que fait apple aujourd'hui.
Inscrit le 19/05/2010
50 messages publiés
Ah bah tant que les gens iront soutenir et sponsoriser la politique d'Apple en se précipitant sur chaque nouvel ipod/iphone/ipad et en disant "mais c'est pas grave je peu le jailbreaker" ... il ne faudra pas s'étonner que la pomme se sente forte et continue ce genre de choses (qui me donnent envie de vomir et me mettent hors de moi a chaque fois).

Si les gens disaient "y'en a marre qu'on nous prenne pour des Co..s, on achète ailleurs", peut être qu'il changeraient leur politique ... mais c'est pas demain la veille que les moutons cesserons ...
Inscrit le 29/04/2009
172 messages publiés
Apple avant c'était cool, la volonté de contrôle frisant aujourd'hui le sectarisme, ce qui sera cool sera de se passer de la pomme !
Inscrit le 27/12/2010
938 messages publiés
Et pendant ce temps-là, Android devient le premier OS pour smartphones.
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
Ca mérite du procès anti-trust, mais apple graisse la patte de tout le monde.

De toute façon, une politique commerciale aussi mauvaise finira forcément par les couler à long terme, dès que steevy aura cassé sa pipe... ce qui ne saurait tarder...
Inscrit le 18/03/2009
29 messages publiés
Vous pouvez ne pas être d'accord avec la politique d'Apple, mais cette boite a tout à fait le droit de faire ce qu'elle veut dans son magasin (App Store).
Libre aux développeur/éditeurs/... d'accepter ces conditions.
S'ils ne sont pas d'accord, ben soit ils boycottent (autre plateforme), soit ils font une version Web de leur application.


Vous croyez que Leclerc, Carrefour, Auchan etc... procèdent différement ?
Ils imposent leurs conditions pour pouvoir être en rayon (parlez en aux petits producteurs de fruits et legumes par exemple).

Et quand vous achetez votre journal dans une gare, qui prend sa commission ? Relais H.
Et qui a le monopole de la presse dans les gares ? Relais H.
Cela ne vous interpelle pas ?
Inscrit le 18/02/2009
522 messages publiés
speed, le 01/02/2011 - 14:25
et si , en s unissant les editeurs disaient merde à apple et ne proposaient plus la moindre appli itruc et misaient tout sur les alternatives ( windows phone , android , symbian ; brew , qu importe qu ils le fassent reellement ou au bluff dans un 1er temps , ça le calmerai peut etre un peu non ??



Dans un mon de normal, c'est ce que tout le monde ferait.

mais depuis quelques années; les gens ont l'air d'avoir BESOIN d'appartenir à une secte, une classe ou un groupe pour se trouver une identité. Sinon les gens sont perdus.

Alors ils acceptent ce qu'ils n'accepteraient JAMAIS avant, ni même si une certaines refléxion les prenait AVANT l'achat !

maintenant, si les média TV etc, cessaient d'encensser Apple en occultant les défauts au début; les gens, enfin une partie, comprendraient AVANT l'achat et l'entrée dans la prison.
Juste une petite rectification:
CandyFana, le 01/02/2011 - 15:21
Dans un mon de normalidéal, c'est ce que tout le monde ferait.

mais depuis quelques milliers d'années; les gens ont l'air d'avoir BESOIN d'appartenir à une secte, une classe ou un groupe pour se trouver une identité. Sinon les gens sont perdus.
Inscrit le 29/09/2009
47 messages publiés
C'est déroutant une telle juxtaposition entre des produits qui, on doit en convenir, sont très bon en terme d'ergonomie, de confort d'utilisation, etc et un tel carcan autour des applications. Personnellement, même si je trouve leurs produits très sympathiques, je n'achèterais jamais d'Apple tant que Steve Jobs décidera à ma place de ce que je peux mettre ou pas sur mon téléphone, ma tablette ou mon ordi !
Inscrit le 19/05/2010
50 messages publiés
@Kinder Oui mais justement ce qui m'interpelle dans le cas d'apple c'est toutes ces personnes qui ne sont pas d'accord avec sa politique, qui la critiquent ouvertement... un iphone à l'oreille.

Da'autre part, le problème qui se pose pour les développeurs d'application est que en général si une application n'est pas disponible sur l'app store les gens vont pas changer de téléphone pour utiliser cette application, mais utiliser une autre application qui est est disponible sur iphone.

Apple pourrait faire ce qu'il veut sur son store s'il autorisait les gens à installer des application provenant d'autres sources ce qui n'est pas le cas. Si tu aime pas Leclerc & Cie tu es libre d'aller dans un autre magasin, si tu a un iphone et que tu n'est pas d'accord avec la politique de l'app store ... t'a pas le droit d'aller ailleurs !
Inscrit le 09/11/2010
20 messages publiés
Sans parler qu'Apple a attendu que tout les journaux se rue sur les I-*** avant d'imposer de nouvelle rêgles qu'ils n'ont pas le droit de refuser (nottament les 30% de commissions et l'obligation de passer par le Store). Ce n'est pas comme si il avait posé directement les conditions des le depart. C'est bien un abus de position dominante
Inscrit le 13/04/2007
8712 messages publiés
Zaraskana, le 01/02/2011 - 15:33

Sans parler qu'Apple a attendu que tout les journaux se rue sur les I-*** avant d'imposer de nouvelle rêgles qu'ils n'ont pas le droit de refuser (nottament les 30% de commissions et l'obligation de passer par le Store). Ce n'est pas comme si il avait posé directement les conditions des le depart. C'est bien un abus de position dominante



Mais non Apple n'a pas attendu.

Ces règles existent depuis des années sur l'appstore, pour tout ce qui est applications pour l'iPod, l'iPhone et maintenant l'iPad.

Apple a récemment dépassé le milliard d'applications vendues.

Beaucoup de developpeurs préfèrent ne gagner que 70% de beaucoup que 100% de zéro, et on peux facilement les comprendre.
Inscrit le 20/11/2004
2102 messages publiés
Ma boîte a fermé, mais on faisait dans la vente par internet à une époque.

Et bien je peux vous dire que les priceminister et compagnie prélevaient, eux, 10%.

A comparer aux 30% que prélève royalement Apple, pour des biens immatériels n'entraînant, eux, aucune charge fixe.

C'est ahurissant
Inscrit le 09/10/2008
3233 messages publiés
Apple c'est la Wii du pauvre
Inscrit le 22/09/2005
2045 messages publiés
Apple les Français aiment bien. Allez savoir pourquoi....

Un truc tout pré-digeré, pré-pensé, pré-sécurisé, clefs en mains , valorisant, contrôlé...

Ha bin non en fait, je comprend... La douce illusion du Français rebelle, dynamique et anti conformiste.....
Inscrit le 03/04/2009
692 messages publiés
Kinder, le 01/02/2011 - 15:16
Vous croyez que Leclerc, Carrefour, Auchan etc... procèdent différement ?
Ils imposent leurs conditions pour pouvoir être en rayon (parlez en aux petits producteurs de fruits et legumes par exemple).

Et quand vous achetez votre journal dans une gare, qui prend sa commission ? Relais H.
Et qui a le monopole de la presse dans les gares ? Relais H.
Cela ne vous interpelle pas ?


parce qu'il y en a qui se comportent comme des cons, faut que tout le monde le soit ?
Inscrit le 26/02/2009
20 messages publiés
EDU, le 01/02/2011 - 15:47
Apple c'est la Wii du pauvre


???
Inscrit le 03/04/2009
126 messages publiés
il y a un an on nous soulait sur l'ipad sauveur des journaux & magazines ... Ahah ! ça sera 30% bien profond.
Inscrit le 07/12/2005
1082 messages publiés
Winamax vient de sortir une version en argent réel de leur logiciel de poker... Si apple vole 30% du rake, cela ne va pas le faire longtemps!
A vouloir être trop gourmands, ils vont finir par se faire niquer.
Inscrit le 19/05/2009
65 messages publiés
Prince, le 01/02/2011 - 16:45
Winamax vient de sortir une version en argent réel de leur logiciel de poker... Si apple vole 30% du rake, cela ne va pas le faire longtemps!
A vouloir être trop gourmands, ils vont finir par se faire niquer.


C'est l'ARJEL qui va être contente... qui paye la taxe ? et sur combien de % ?
Inscrit le 19/05/2009
65 messages publiés
Natasha, le 01/02/2011 - 16:15

Mais non Apple n'a pas attendu.
Ces règles existent depuis des années sur l'appstore, pour tout ce qui est applications pour l'iPod, l'iPhone et maintenant l'iPad.
Apple a récemment dépassé le milliard d'applications vendues.
Beaucoup de developpeurs préfèrent ne gagner que 70% de beaucoup que 100% de zéro, et on peux facilement les comprendre.


Voilà tout est dit, c'est exactement la même chose que quelque années en arrière, du tant où Windows était le seul système d'exploitation connu du grand public, si tu voulais sortir un jeu ou un appli quelconque, fallait que ce soit sous windaube, sinon c'était le gouffre assuré...

Au fait c'est 10 milliards d'apps téléchargés. A ce compte là, je serais le propriétaire de ce petit business, je serais le premier à imposer ces conditions. Je suis pas phylantrope et que celui qui n'a jamais péché...
Inscrit le 09/02/2009
1801 messages publiés
Kinder, le 01/02/2011 - 15:16
Vous croyez que Leclerc, Carrefour, Auchan etc... procèdent différement ?
Ils imposent leurs conditions pour pouvoir être en rayon (parlez en aux petits producteurs de fruits et legumes par exemple).
Et quand vous achetez votre journal dans une gare, qui prend sa commission ? Relais H.
Et qui a le monopole de la presse dans les gares ? Relais H.
Cela ne vous interpelle pas ?

Très mauvaise analogie:
1°) Tu compares du papier au dématérialisé, ce qui n'engendre absolument pas les même couts, ni de production (impression vs copie numérique), ni de logistique (distribution vs téléchargement).
2°) Quand tu a acheté un magazine dans une enseigne, rien ne t'interdit d'aller acheter le numéro suivant ou un autre magazine dans une autre enseigne . . .
Inscrit le 19/05/2009
65 messages publiés
Siouplai, je viens de lire un article complémentaire sur un site confrère qui resitue un peu le débat :
Nous nous échauffons ici à propos d'une soi-disant exclusion de l'apptore ou de commisionnement.

Je rappelerai juste qui sont les protagonistes de l'affaire :
- Apple, jusque là tout va bien
- Sony, qui non seulement veut vendre des livres mais fabrique des ordinateurs et des tablettes et a essayé de vendre de la musique en ligne
- Amazon qui peu ou prou essaye de faire la même choses (à part les PC)

Nous avons donc un gars qui veut juste protéger son pré carré de SES CONCURRENTS DIRECTS...
Moi je voudrait pas confier ma femme à mon voisin sous pretexte qui lui aussi sait faire les garçons.
Que je sache Micromou n'autorise pas l'installation de linux sur Xbox, quant à Sony et la PS3, je n'en parle même pas.

Ca s'appelle le mercantilisme, et on a le droit de ne pas en vouloir, donc autant aller élever des chèvres dans le Larzac.
Inscrit le 27/05/2005
74 messages publiés
Obelixator, le 01/02/2011 - 17:18
Kinder, le 01/02/2011 - 15:16
Vous croyez que Leclerc, Carrefour, Auchan etc... procèdent différement ?
Ils imposent leurs conditions pour pouvoir être en rayon (parlez en aux petits producteurs de fruits et legumes par exemple).
Et quand vous achetez votre journal dans une gare, qui prend sa commission ? Relais H.
Et qui a le monopole de la presse dans les gares ? Relais H.
Cela ne vous interpelle pas ?

Très mauvaise analogie:
1°) Tu compares du papier au dématérialisé, ce qui n'engendre absolument pas les même couts, ni de production (impression vs copie numérique), ni de logistique (distribution vs téléchargement).
2°) Quand tu a acheté un magazine dans une enseigne, rien ne t'interdit d'aller acheter le numéro suivant ou un autre magazine dans une autre enseigne . . .


C'est vrai qu'au final, Apple n'a pas d'employés, de locaux, de datacenter, d'outil de production et de gestion, et ne paye pas non plus ses connexions à l'internet ni sa bande passante pour garantir une certaine fluidité au service...

Alors non, on ne peut pas dire comme pour un journal "il a fallu 15 feuilles de papiers, 2 agrafes, 500ml d'encre".
Quoi que... "il a fallu 50 méga octets de stockage, une bp de x mb/s (sur une longue période, parce que le journal, une fois distribué, il ne coûte plus rien à l'entreprise productrice, alors que pour assurer la disponibilité de l'application, c'est pendant des années qu'il faudra payer la bp, le stockage, et ceux que j'oublie)".

Mais l'exemple du journal n'est pas idéal puisqu'Apple n'est "que" distributeur.
Enfin tout le monde aura compris le principe.

Même si on ne voit pas la transformation d'objets comme pour un journal pour lequel il faut une presse, du papier, de l'encre, des agrafes, un bien numérique a tout de même un coût, en stockage, en puissance de calcul, en capacité de transmission (entre autre). Il est plus difficilement calculable puisqu'un fichier en soit ne vaut rien, mais en le rapportant à sa "consommation" on peut déjà mieux estimer les coûts que ça représente.
Les volumes ne sont pas les même, mais au final ça se vaut largement.
Inscrit le 05/10/2010
739 messages publiés
SinDromX, le 01/02/2011 - 17:33

C'est vrai qu'au final, Apple n'a pas d'employés, de locaux, de datacenter, d'outil de production et de gestion, et ne paye pas non plus ses connexions à l'internet ni sa bande passante pour garantir une certaine fluidité au service...

Alors non, on ne peut pas dire comme pour un journal "il a fallu 15 feuilles de papiers, 2 agrafes, 500ml d'encre".
Quoi que... "il a fallu 50 méga octets de stockage, une bp de x mb/s (sur une longue période, parce que le journal, une fois distribué, il ne coûte plus rien à l'entreprise productrice, alors que pour assurer la disponibilité de l'application, c'est pendant des années qu'il faudra payer la bp, le stockage, et ceux que j'oublie)".

Mais l'exemple du journal n'est pas idéal puisqu'Apple n'est "que" distributeur.
Enfin tout le monde aura compris le principe.

Même si on ne voit pas la transformation d'objets comme pour un journal pour lequel il faut une presse, du papier, de l'encre, des agrafes, un bien numérique a tout de même un coût, en stockage, en puissance de calcul, en capacité de transmission (entre autre). Il est plus difficilement calculable puisqu'un fichier en soit ne vaut rien, mais en le rapportant à sa "consommation" on peut déjà mieux estimer les coûts que ça représente.
Les volumes ne sont pas les même, mais au final ça se vaut largement.


Il va vite falloir que tu fasse un stage dans le monde de l'édition et de l'imprimerie, histoire de voir comment et conçu, imprimé et distribué un journal ou un livre, ca t'évitera de sortir des aneries...
Inscrit le 27/05/2005
74 messages publiés
Wintermute, le 01/02/2011 - 19:16

SinDromX, le 01/02/2011 - 17:33

C'est vrai qu'au final, Apple n'a pas d'employés, de locaux, de datacenter, d'outil de production et de gestion, et ne paye pas non plus ses connexions à l'internet ni sa bande passante pour garantir une certaine fluidité au service...

Alors non, on ne peut pas dire comme pour un journal "il a fallu 15 feuilles de papiers, 2 agrafes, 500ml d'encre".
Quoi que... "il a fallu 50 méga octets de stockage, une bp de x mb/s (sur une longue période, parce que le journal, une fois distribué, il ne coûte plus rien à l'entreprise productrice, alors que pour assurer la disponibilité de l'application, c'est pendant des années qu'il faudra payer la bp, le stockage, et ceux que j'oublie)".

Mais l'exemple du journal n'est pas idéal puisqu'Apple n'est "que" distributeur.
Enfin tout le monde aura compris le principe.

Même si on ne voit pas la transformation d'objets comme pour un journal pour lequel il faut une presse, du papier, de l'encre, des agrafes, un bien neumérique a tout de même un coût, en stockage, en puissance de calcul, en capacité de transmission (entre autre). Il est plus difficilement calculable puisqu'un fichier en soit ne vaut rien, mais en le rapportant à sa "consommation" on peut déjà mieux estimer les coûts que ça représente.
Les volumes ne sont pas les mêm, mais au final ça se vaut largement.


Il va vite falloir que tu fasse un stage dans le monde de l'édition et de l'imprimerie, histoire de voir comment et conçu, imprimé et distribué un journal ou un livre, ca t'évitera de sortir des aneries...

Pas le temps, je suis déjà dans l'informatique et ça me suffit amplement.
Et puis l'édition papier... L'avenir est assez sombre dans cette branche.

Mais je serai ravi que tu m'explique le processus, je ne pensais pas être si éloigné de la vérité.
Inscrit le 05/10/2010
739 messages publiés
SinDromX, le 03/02/2011 - 18:43

Mais je serai ravi que tu m'explique le processus, je ne pensais pas être si éloigné de la vérité.


Il te faut payer
- une rédaction pour écrire les textes
- une chaine graphique pour maquetter le produit
- un sous traitant pour imprimer le produit
- un autre sous traitant pour façonner le produit
- un transporteur pour récupérer le produit
- un distributeur pour envoyer le produit dans les points de vente

Peanuts, quoi...

L'avenir du papier, c'est de devenir un produit de luxe.
Inscrit le 27/05/2005
74 messages publiés
Wintermute, le 03/02/2011 - 19:16

SinDromX, le 03/02/2011 - 18:43

Mais je serai ravi que tu m'explique le processus, je ne pensais pas être si éloigné de la vérité.


Il te faut payer
- une rédaction pour écrire les textes
- une chaine graphique pour maquetter le produit
- un sous traitant pour imprimer le produit
- un autre sous traitant pour façonner le produit
- un transporteur pour récupérer le produit
- un distributeur pour envoyer le produit dans les points de vente

Peanuts, quoi...

L'avenir du papier, c'est de devenir un produit de luxe.


Ouf, tu me rassure, je ne suis pas tant neuneu que ça.

Relis mon message, et compare à la liste que tu donnes, tu verra que je ne parle que d'une partie de l'activité du sous traitant de l'impression. J'ai fait un très gros raccourcis, c'est ma faute, je ne pensais pas devoir expliciter chaque point en détail.

Donc, au final, ce que je voulais dire, c'est qu'Apple a aussi des frais pour son activité "AppStore", qui peuvent être comparé à ceux de l'édition d'un journal, de la fabrication d'un cure dent, de n'importe quelle activité de production finalement :
- Des employés dans divers domaines (création de contenu, maintenance, comptabilité, j'en passe)
- Infrastructures
- Prestataires extérieurs
- Éventuellement R&D

Une banalité en somme, puisque toute entreprise a le même genre de frais, mais on oublie bien souvent "parce que c'est sur le web" que ces frais existent aussi pour une entreprise qui travaille dans le numérique.

Quant à la question de savoir si le droit d'accès forfaitaire de 30% imposé par Apple aux développeurs, et le fait que l'entreprise veuille se garantir le contrôle total des achats de contenu est justifié, clairement, non.
[message édité par SinDromX le 03/02/2011 à 22:41 ]
Inscrit le 09/02/2009
1801 messages publiés
SinDromX, le 01/02/2011 - 17:33

C'est vrai qu'au final, Apple n'a pas d'employés, de locaux, de datacenter, d'outil de production et de gestion, et ne paye pas non plus ses connexions à l'internet ni sa bande passante pour garantir une certaine fluidité au service...

Alors non, on ne peut pas dire comme pour un journal "il a fallu 15 feuilles de papiers, 2 agrafes, 500ml d'encre".
Quoi que... "il a fallu 50 méga octets de stockage, une bp de x mb/s (sur une longue période, parce que le journal, une fois distribué, il ne coûte plus rien à l'entreprise productrice, alors que pour assurer la disponibilité de l'application, c'est pendant des années qu'il faudra payer la bp, le stockage, et ceux que j'oublie)".

Mais l'exemple du journal n'est pas idéal puisqu'Apple n'est "que" distributeur.
Enfin tout le monde aura compris le principe.

Même si on ne voit pas la transformation d'objets comme pour un journal pour lequel il faut une presse, du papier, de l'encre, des agrafes, un bien numérique a tout de même un coût, en stockage, en puissance de calcul, en capacité de transmission (entre autre). Il est plus difficilement calculable puisqu'un fichier en soit ne vaut rien, mais en le rapportant à sa "consommation" on peut déjà mieux estimer les coûts que ça représente.
Les volumes ne sont pas les même, mais au final ça se vaut largement.

1°) Apple vends un téléphone suffisamment margé pour régler sans la moindre difficulté tous ses frais, et même pouvoir capitaliser en bourse,
2°) Apple n'héberge que les applications, tu sais, celle que l'on télécharge une seule fois, quelle soit gratuite ou payante,
3°) Apple n'héberge pas le contenu des journaux, les serveurs sont à la charge des éditeurs, tout comme la version "html" de leur journaux,
4°) Apple ne distribue pas non plus les données de ces journaux, c'est à la charge du client par l'intermédiaire son abonnement 3G.

Reviens quand tu te seras posé la bonne question : A part prendre 30% de droit de péage pour pouvoir accéder à son écosystème, Apple, il fait quoi de plus pour le contenu payant ?

D'après ton raisonnement, il faudrait que 30% de toutes les dépenses que tu fais au travers de ton ordinateur reviennent de droit à son fabricant et à l'éditeur de l'OS ?

Mais je tiens à préciser que, même si je trouve absurde cette pratique, je suis ravi que ce soit le cas, rien que par vangeance envers la presse pour avoir essayé de nous fourguer cette daube (l'écosystème iTruc, pas le matériel, hein !) à coup de matraquage médiatique
[message édité par Obelixator le 01/02/2011 à 21:19 ]
Inscrit le 29/09/2009
47 messages publiés
Obelixator, le 01/02/2011 - 21:15

1°) Apple vends un téléphone suffisamment margé pour régler sans la moindre difficulté tous ses frais, et même pouvoir capitaliser en bourse,
2°) Apple n'héberge que les applications, tu sais, celle que l'on télécharge une seule fois, quelle soit gratuite ou payante,
3°) Apple n'héberge pas le contenu des journaux, les serveurs sont à la charge des éditeurs, tout comme la version "html" de leur journaux,
4°) Apple ne distribue pas non plus les données de ces journaux, c'est à la charge du client par l'intermédiaire son abonnement 3G.

Totalement d'accord avec ça.
Je rajouterais :
5°) Apple se réserve le droit de jeter du jour au lendemain, sans explication (ou presque), une appli ou un contenu quels que soient le nombre d'utilisateurs ou ou les efforts de développement qui sont derrière.

Tous les risques sont quand même du côté de l'éditeur. Apple n'est qu'un intermédiaire consenti, certes. Mais tout puissant.

...Et je refuse de vivre dans un monde "Bisounoursé" par Steve Jobs... Ou par quiconque autre d'ailleurs.
Inscrit le 27/05/2005
74 messages publiés
Obelixator, le 01/02/2011 - 21:15

SinDromX, le 01/02/2011 - 17:33

C'est vrai qu'au final, Apple n'a pas d'employés, de locaux, de datacenter, d'outil de production et de gestion, et ne paye pas non plus ses connexions à l'internet ni sa bande passante pour garantir une certaine fluidité au service...

Alors non, on ne peut pas dire comme pour un journal "il a fallu 15 feuilles de papiers, 2 agrafes, 500ml d'encre".
Quoi que... "il a fallu 50 méga octets de stockage, une bp de x mb/s (sur une longue période, parce que le journal, une fois distribué, il ne coûte plus rien à l'entreprise productrice, alors que pour assurer la disponibilité de l'application, c'est pendant des années qu'il faudra payer la bp, le stockage, et ceux que j'oublie)".

Mais l'exemple du journal n'est pas idéal puisqu'Apple n'est "que" distributeur.
Enfin tout le monde aura compris le principe.

Même si on ne voit pas la transformation d'objets comme pour un journal pour lequel il faut une presse, du papier, de l'encre, des agrafes, un bien numérique a tout de même un coût, en stockage, en puissance de calcul, en capacité de transmission (entre autre). Il est plus difficilement calculable puisqu'un fichier en soit ne vaut rien, mais en le rapportant à sa "consommation" on peut déjà mieux estimer les coûts que ça représente.
Les volumes ne sont pas les même, mais au final ça se vaut largement.

1°) Apple vends un téléphone suffisamment margé pour régler sans la moindre difficulté tous ses frais, et même pouvoir capitaliser en bourse,

Totalement d'accord, bien trop cher pour ce que c'est.

Obelixator, le 01/02/2011 - 21:15
2°) Apple n'héberge que les applications, tu sais, celle que l'on télécharge une seule fois, quelle soit gratuite ou payante,

Il me semble avoir lu il y'a peu qu'on en était à la 10 milliardième application téléchargée. Apple pourrait tout à fait établir (une approximation si ce n'est le montant exact) ce que leur "coûte" un téléchargement d'application. Ils ne touchent "que" 30% sur l'achat, les téléchargements restant à leur charge, mais ils sont, je pense, largement couverts par leurs gains par ailleurs.

Obelixator, le 01/02/2011 - 21:15
3°) Apple n'héberge pas le contenu des journaux, les serveurs sont à la charge des éditeurs, tout comme la version "html" de leur journaux,

En ne sortant pas mon exemple de son contexte (je parle d'application et de journal papier, à aucun moment je n'aborde le sujet des journaux dématérialisés), tu te serais rendu compte que je parle de distribution d'applications, de fichiers informatiques si tu préfère. ça ressemble au système de Steam, ce sont les serveurs d'Apple qui hébergent et transmettent les fichiers de l'application aux clients.

Obelixator, le 01/02/2011 - 21:15
4°) Apple ne distribue pas non plus les données de ces journaux, c'est à la charge du client par l'intermédiaire son abonnement 3G.

Encore une fois, je parle d'applications, pas de journaux sur le net!
Apple ne paie pas de liaison vers internet? Mais d'où viennent donc tout ces octets qui une fois reconstitués forment une application??? Les petits hommes vers sont sans doute là dessous.
L'utilisateur paye sa 3G, son accès internet, pour pouvoir se connecter et utiliser des ressources du réseau, il en va de même pour le prestataire chez qui il se connecte, qui paye lui une aussi (et bien plus cher pour assurer une certaine qualité) une voir plusieurs connexions au réseau.

Ton exemple aurait été valide si on avait parlé tous les deux de la même chose.

Obelixator, le 01/02/2011 - 21:15


Reviens quand tu te seras posé la bonne question : A part prendre 30% de droit de péage pour pouvoir accéder à son écosystème, Apple, il fait quoi de plus pour le contenu payant ?

D'après ton raisonnement, il faudrait que 30% de toutes les dépenses que tu fais au travers de ton ordinateur reviennent de droit à son fabricant et à l'éditeur de l'OS ?

Absolument pas, j'explique uniquement qu'Apple (ou tout autre entreprise exerçant aussi cette activité de distribution de contenu virtuel, ici imposée par la pomme) a aussi des frais, je ne dis aucunement qu'il est justifié de prélever autant.

Ces pratiques ont toujours existé et existeront toujours, le gros donne la possibilité au petit de gagner de l'argent, contre une part du gâteau. Quel que soit le domaine, à partir du moment où il y'a de l'argent en jeu, il y'a de telles pratiques. Sont-elles justifiées? Non, rarement. Sont-elles morales? Non, surement pas.

Pour la différenciation contenu payant/contenu gratuit, c'est de la mutualisation finalement. Ceux qui payent participent et ont autant de droits que ceux qui ne payent pas. ça s'applique aussi à la sécu sociale et au reste. Ceux qui payent n'ont rien de plus (et souvent même moins d'ailleurs) que ceux qui ne payent pas...

Normal? Non. Dans un cas ça parait juste normal, dans l'autre moins.

Obelixator, le 01/02/2011 - 21:15


Mais je tiens à préciser que, même si je trouve absurde cette pratique, je suis ravi que ce soit le cas, rien que par vangeance envers la presse pour avoir essayé de nous fourguer cette daube (l'écosystème iTruc, pas le matériel, hein !) à coup de matraquage médiatique


Il semble que tu t'es trompé, tu as mis à mon compte l'exemple du journal (qui n'est pas de moi, je n'ai fait que le réutiliser) alors que je ne m'en servais que pour parler d'un objet physique. ç'aurait été une brique de lait, un kebab, un cure dent que le raisonnement aurait été le même.
A aucun moment je ne parle des journaux version web, ils n'ont rien à voir avec les applications.

Je ne commentais pas directement l'article, bien sûr que la façon de procéder d'Apple est lamentable, j'essayais juste de nuancer ton raisonnement sur les différences qu'il y'a entre la production d'un bien physique et d'un bien immatériel. Qui ici est d'ailleurs bien plus de la distribution de biens virtuels que leur production.

Concernant l'obligation de verser 30% de toutes les transactions effectuées avec un PC, tu pars sur un sujet que je n'aborde pas du tout dans mon commentaire, puisque celui-ci ne visait pas à contredire l'article!
Mais je le répète, comportement abusif d'Apple, toussa!
Et la comparaison est fausse, sur les i* tu peux très bien acheter en ligne via paypal, amazon ou autre sans filer 30% de la transaction. ça n'est pas lié.
Au final, il me semble surtout qu'Apple veut éviter la multiplication de plateformes de paiement alternatives sur son écosystème. ça n'est que le prolongement de sa vision de l'informatique. Contrôler pour mieux imposer.
Bonne ou mauvaise? Chacun son avis.
Inscrit le 16/11/2009
1079 messages publiés
Pour cela qu'ils ont zappé VLC?
Inscrit le 19/05/2010
50 messages publiés
@dadouronron

j'avais crus comprendre que dans les protagoniste il y avais aussi Le Monde, Liberation, etc ... ou en fait a peu près n'importe qui voulant éditer(et vendre) un magazine sur iphone. Mais j'ai peut être mal compris.

De plus ton analogie avec Windows me semble totalement fausse effectivement si tu voulais éditer une application grand publique tu devait (et en fait dans une certaine proportion doit encore) la développer pour Windows. En revanche les gens te l'achètent à toi l'application pas à Microsoft !!! Microsoft touche le prix de la licence Windows mais pas un copec (encore moins 30%) sur ton application que tu a développé de ton coté à ce que je sache :. Tout pareil pour l'abonnement a ton journal préféré que tu lis sur ton ordi Windows. Et crois moi s'il essayait d'instaure ça, cela ne passerait certainement pas au niveau des lois de la concurrence.

Et pitié que l'on ne me sorte pas l'argument du "oui mais l'iphone c'est pas un ordinateur" ... en français ça s'appelle un ordiphone, c'est pas pour rien que ce nom (au demeurant très moche) à été choisi. Tout comme j'ai le doit de faire ce que je veux et installer ce que je veux sur mon ordinateur, je doit pouvoir le faire sur mon ordiphone.
Inscrit le 15/03/2006
1921 messages publiés
La proposition formulée n'est pas logique : la subordonnée est inversée.
Du coup on ne démontre rien, même pas l'inverse de la proposition principale.
Bref, ça ne veut RIEN dire.
Quant à Apple ce n'est pas une exception. Apple sent que son modèle s'étiole et cherche donc à le pousser dans ses derniers retranchements ... jusqu'au retour de bâton.
Db
Inscrit le 15/03/2006
1921 messages publiés
Ah, ah, ah !
La Presse ...
Elle était unanime il y a qq mois pour affirmer que Apple allait la sauver.
Quel aveuglement tout de même.
La pub fut le premier fossoyeur de la Presse en nivelant son contenu en rendant politiquement correct et ficelée une Presse qui, par nature ne l'est pas !
La pub sera son second et dernier fossoyeur ainsi que le fossoyeur des régies actuelles car si Apple oblige la Presse à passer par iTunes c'est bel et bien pour imposer sa régie iAd et s'arroger ainsi tout le gâteau de la pub des publications "acceptées". Ceci excluant de fait les régies "terrestres".
Google ne fera pas mieux sur ce point !

Apple (et Google) auront donc la mainmise sur les contenus de la presse qui acceptera de se soumettre au diktat tout en se gavant.

Elle est pas belle la vie ?
Db
Kinder, le 01/02/2011 - 15:16
Vous pouvez ne pas être d'accord avec la politique d'Apple, mais cette boite a tout à fait le droit de faire ce qu'elle veut dans son magasin (App Store).
Libre aux développeur/éditeurs/... d'accepter ces conditions.
S'ils ne sont pas d'accord, ben soit ils boycottent (autre plateforme), soit ils font une version Web de leur application.


Vous croyez que Leclerc, Carrefour, Auchan etc... procèdent différement ?
Ils imposent leurs conditions pour pouvoir être en rayon (parlez en aux petits producteurs de fruits et legumes par exemple).

Et quand vous achetez votre journal dans une gare, qui prend sa commission ? Relais H.
Et qui a le monopole de la presse dans les gares ? Relais H.
Cela ne vous interpelle pas ?


Heu oui et non, c'est comme si Microsoft ou HP par exemple interdisait d'acheter et d'utiliser un produit sur un pc qui n'a pas été acheté sur un microsoft store ou un hp store... Ca n'a pas de sens. S'il faisait ca sur Mac pour comparaison, c'est comme si tu ne pouvais pas acheter un seul logiciel sans passer par apple. C'est triste... merci la diversité. Heureusement, il y a Cydia pour la iphone débridés.
Inscrit le 09/11/2010
20 messages publiés
dadouronron, le 01/02/2011 - 17:26
Siouplai, je viens de lire un article complémentaire sur un site confrère qui resitue un peu le débat :
Nous nous échauffons ici à propos d'une soi-disant exclusion de l'apptore ou de commisionnement.

Je rappelerai juste qui sont les protagonistes de l'affaire :
- Apple, jusque là tout va bien
- Sony, qui non seulement veut vendre des livres mais fabrique des ordinateurs et des tablettes et a essayé de vendre de la musique en ligne
- Amazon qui peu ou prou essaye de faire la même choses (à part les PC)

Nous avons donc un gars qui veut juste protéger son pré carré de SES CONCURRENTS DIRECTS...
Moi je voudrait pas confier ma femme à mon voisin sous pretexte qui lui aussi sait faire les garçons.
Que je sache Micromou n'autorise pas l'installation de linux sur Xbox, quant à Sony et la PS3, je n'en parle même pas.

Ca s'appelle le mercantilisme, et on a le droit de ne pas en vouloir, donc autant aller élever des chèvres dans le Larzac.


Euh... Il y a une différence pour protéger son marché entre faire en sorte de conserver sa clientèle et l'enchainer a son propre système pour l'emepcher d'allez voir mieux ailleurs sans devoir tout repenser
Inscrit le 22/12/2010
71 messages publiés
Non seulement Steevy les rackette mais il les met à l'amende.

Y'a pas des standards du Web pour lire les journaux sur les autres smartphones?

A croire qu'il n'y a que Apple sur le Net .

Les internautes vont devenir des handicapés avec cette firme secte.
Inscrit le 23/09/2006
3261 messages publiés
la politique d'apple heurte un principe fondamental et visceral pour moi: le sentiment de propriété

quand j'achete un truc, un bien (objet physique je parle, donc, pas un service) il m'appartient et j'en dispose comme je veux
on va dire: c'est leur produit ils dicent les conditions d'utilisation

ok

mais si on transpose a des domaines plus triviaux, les gens crieraient au scandale et n'accepteraient pas le QUART de ce qu'ils concedent à apple

je developperait pas mais en achetant apple j'ai plus l'impression de donner ma tune pour appartenir à la pomme plutot que d'acquerir un objet dont je fais ce que bon me semble

mais y'en a que ca gene pas de payer leur geolier, syndrome de stockholme.. moi j'achete ailleurs ou mon argent a de la valeur et ou je reste maitre de mon achat.
Inscrit le 03/03/2009
151 messages publiés
Si personne n'achetait, ça se vendrait pas cette daube aussi... le vers est dans la pomme.
Inscrit le 03/03/2009
151 messages publiés
Y a des clauses d'interop même dans le DMCA, m****, ils ont qu'à les invoquer !
Si l'utilisateur utilise le logiciel de façon illégale c'est son problème, pas celui du développeur !
Y EN A MARRE !
Inscrit le 20/09/2010
203 messages publiés
Rien ne dit que dans 10 ans, Apple sera encore debout avec une politique commerciale pareille... lol
Inscrit le 02/04/2010
1055 messages publiés
Rassurons-nous: quand Steve avait quitté Apple (pour raison médicale), Apple a entamé un rapide déclin. Il y a peu de temps, Steve a réannoncé son départ en "congé maladie". Ca devrait redonner de la place à la concurrence.

En même temps, je ne comprends pas comment on peut accepter d'acheter un produit qui annonce aussi clairement que tu n'as aucun droit de décider de ce que tu fais de ton appareil. Même avec la possibilité du jailbreak (officiellement reconnue par un tribunal américain... c'est déjà ça), je ne comprends pas qu'on se laisse menotter ainsi.
Inscrit le 02/02/2011
1 messages publiés
@Kinder "Vous croyez que Leclerc, Carrefour, Auchan etc... procèdent différement ? "

Tout à fait vrai; les consommateurs ne se posent pas cette question lorsqu'ils vont 'acheter moins cher' dans la grande distribution. Pourtant le 'racket' y est tout aussi bien organisé :

Comment un industriel fait-il pour vendre ses produits au super du coin ?

1) négociation avec la direction achat nationale = 1er squiz sur les prix
2) une fois référencé au niveau national, négociation avec les plateformes régionales (typiquement le cas chez Leclerc) = 2ème squiz sur les prix
3) une fois référencé au niveau régional, négociation avec le supermarché local (le fameux 'chef de rayon') = combien pour le mètre linéaire en rayon ? et si possible bien placé (pas en haut ni en bas...) = encore une petite marge au passage
4) ensuite il y a la fameuse 'tête de gondole', cad les produits en 'promo' en bout de rayon = passons encore à la caisse
5) cerise sur le gateau : le catalogue de pub qui envahit votre boite à lettres pour vous vanter toutes ses promotions = payé par le fournisseur, ça ne coûte pas 1 centime au supermarché, ça s'appele la 'participation publicitaire' => un chèque de l'industriel au supermarché
6) et au final, la fameuse promo, c'est toujours l'industriel fabricant qui la supporte, ça ne côute toujours rien au supermarché, lui se contente de se gaver de marge.

Ca marche comme ça depuis des décennies et personne n'y trouve à redire... sauf à se précipiter sur ces 'bonnes affaires' chaque samedi pour emplir son caddie.

Le consommateur est simplement un MOUTON, et Apple aurait tort de s'en priver !
Inscrit le 19/05/2010
50 messages publiés
A oui excusez moi, les gens ont déja une tendance de moutons alors faut pas critiquer Apple et les laisser gentiment lobotimser encore plus ses clients ...
[message édité par bumblebee le 02/02/2011 à 14:39 ]
Inscrit le 05/11/2009
148 messages publiés
Et le pire, c'est que quand tu dis ça a un fanboy ou a un utilisateur la réponse c'est:

"OUI mais il est beau moin iphone, et puis je ne peux pas m'en passer..."

Donc plus apple devient encore + con qu'avant, + ils ont de clients!

Bravo pour leur stratégie!
Inscrit le 05/11/2009
148 messages publiés
Et le pire, c'est que quand tu dis ça a un fanboy ou a un utilisateur la réponse c'est:

"OUI mais il est beau moin iphone, et puis je ne peux pas m'en passer..."

Donc plus apple devient encore + con qu'avant, + ils ont de clients!

Bravo pour leur stratégie!
Inscrit le 05/11/2009
148 messages publiés
Et le pire, c'est que quand tu dis ça a un fanboy ou a un utilisateur la réponse c'est:

"OUI mais il est beau moin iphone, et puis je ne peux pas m'en passer..."

Donc plus apple devient encore + con qu'avant, + ils ont de clients!

Bravo pour leur stratégie!
Inscrit le 05/11/2009
148 messages publiés
Et le pire, c'est que quand tu dis ça a un fanboy ou a un utilisateur la réponse c'est:

"OUI mais il est beau moin iphone, et puis je ne peux pas m'en passer..."

Donc plus apple devient encore + con qu'avant, + ils ont de clients!

Bravo pour leur stratégie!
Inscrit le 05/11/2009
148 messages publiés
Et le pire, c'est que quand tu dis ça a un fanboy ou a un utilisateur la réponse c'est:

"OUI mais il est beau moin iphone, et puis je ne peux pas m'en passer..."

Donc plus apple devient encore + con qu'avant, + ils ont de clients!

Bravo pour leur stratégie!
Inscrit le 05/11/2009
148 messages publiés
Et le pire, c'est que quand tu dis ça a un fanboy ou a un utilisateur la réponse c'est:

"OUI mais il est beau moin iphone, et puis je ne peux pas m'en passer..."

Donc plus apple devient encore + con qu'avant, + ils ont de clients!

Bravo pour leur stratégie!
Inscrit le 05/11/2009
148 messages publiés
Et le pire, c'est que quand tu dis ça a un fanboy ou a un utilisateur la réponse c'est:

"OUI mais il est beau moin iphone, et puis je ne peux pas m'en passer..."

Donc plus apple devient encore + con qu'avant, + ils ont de clients!

Bravo pour leur stratégie!
Inscrit le 05/10/2010
739 messages publiés
Évidemment, des frais sont en commun (employés, investissement, maintenance, immo ...). Cela dit, je doute fort qu' à volume égal (même si c'est compliqué de définir le volume dans ce cas), le publication et mise en ligne d'une application soit comparable à l'édition d'un seul volume papier.

Sinon, oui, Apple est un rapace.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Février 2011
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13