Le Parti Communiste soupçonne Dailymotion d'avoir censuré sa vidéo parodique des voeux du président Nicolas Sarkozy, alors que la plateforme diffusera les vrais en direct sur son site internet le 31 décembre.

Dans un exercice coutumier de caricature, le Parti Communiste français avait publié sur Dailymotion une vidéo parodique de faux voeux du président Nicolas Sarkozy pour l’année 2011. Le chef de l’Etat y déclare penser aux Français qui ont défilé pour défendre leurs retraits, aux Roms qui sont obligés de se cacher des forces de police, aux journalistes qu’il met sur écoute, aux victimes des plans sociaux éloignés du Fouquet’s… à qui il présente ses excuses.

Mais la vidéo a été retirée par la plateforme française, alors qu’elle est toujours visible sur YouTube, la filiale de l’américain Google. « Cette vidéo qui pour l’instant peut être visible (sur YouTube) n’a-t-elle donc pas sa place sur la plate-forme française d’hébergement qu’elle doive s’exporter sur celle de Youtube, pour l’instant plus accueillante ? Doit-on voir un rapport entre cette censure et le fait que Dailymotion retransmettra les vœux présidentiels en direct le 31 décembre prochain ?« , s’interroge le parti politique sur son site Internet. « S’il est des vœux qu’il ne faut pas oublier de former pour 2011, ce sont bien ceux d’une liberté d’expression et de médias respectés dans ce pays« .

Dailymotion explique la « censure » par la violation des droits d’auteur, ce qui est curieux (mise à jour : Dailymotion a indiqué qu’il s’agissait d’images dont l’INA est propriétaire. L’INA qui était déjà responsable la semaine dernière de la suppression d’un zapping d’extraits de JT de 1995). Et à tout le moins critiquable. Rappelons, comme on le fait trop souvent, que l’article L122-5 du code de la propriété intellectuelle interdit à l’auteur d’interdire « la parodie, le pastiche et la caricature, compte tenu des lois du genre« . Une interdiction qui vaut aussi pour les producteurs audiovisuels, via l’article L211-3.

Si ça n’est pas de la censure de la part de Dailymotion, c’est donc au minimum une violation du code de la propriété intellectuelle.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés