Tout ne se déroule pas comme prévu pour la Google TV. Ciblée par des critiques parfois virulentes, la plate-forme interactive ne reçoit pas un accueil très favorable. En conséquence, la firme de Mountain View a demandé aux fabricants de retarder le lancement de leurs TV connectés pour améliorer son produit. Au risque de causer du tort à ses propres partenaires.

Google est-il confronté à des difficultés imprévues avec sa plate-forme interactive Google TV ? D’après le New York Times, le géant du web aurait demandé à ses partenaires de retarder le lancement de leurs téléviseurs connectés. La firme de Mountain View voudrait obtenir un délai supplémentaire pour perfectionner son logiciel, qui a reçu un accueil très mitigé, selon une source citée par le quotidien américain.

Le New York Times indique que la demande tardive de Google a pris au dépourvu certains fabricants de téléviseurs, qui comptaient notamment sur le Consumer Electronics Show (CES) 2011 pour présenter ou lancer des modèles de téléviseurs connectés. Or, le salon américain dédié à l’électronique grand public doit se tenir dans deux semaines à Las Vegas (6 au 9 janvier).

Pour un analyste chez Forrester, la demande de Google illustre ses lacunes dans la façon dont l’entreprise américaine gère ses relations avec différents partenaires. Les ratés avec la Google TV ne sont d’ailleurs pas isolés. La communication autour de Chrome OS et des dernières versions d’Android a parfois été hasardeuse, au point de mettre en difficulté les entreprises partenaires.

Pour Chrome OS, Google avait régulièrement annoncé que le système d’exploitation devait sortir avant la fin de l’année 2010. Manifestement, le développement de l’O.S. a réclamé plus de temps que prévu puisque sa sortie a finalement été reportée au début de l’année 2011. Ce report, annoncé tardivement, prive ainsi les sociétés des fêtes de fin d’année, une période très faste pour vendre beaucoup de produits

Toshiba, l’un des partenaires de Google dans le domaine des téléviseurs connectés, a indiqué qu’il suivrait cette demande. « Nous n’annoncerons pas et nous ne présenterons pas de téléviseur Toshiba ou de lecteur Blu-ray lors du CES. Nous avons un accord avec Google sur la feuille de route des futurs produits qui précise la sortie du bon produit au bon moment » a expliqué le vice-président de Toshiba en charge des produits numériques.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés