Alors que Nokia poursuit Apple en justice aux États-Unis pour 24 brevets, le géant finlandais a décidé d'accentuer la pression sur son rival en portant plainte en Europe. 13 nouveaux brevets sont concernés, allant de l'écran tactile à la fonction de messagerie, en passant par l'éclairage de l'écran, les puces électroniques et l'antenne.

La guerre de tranchées à laquelle se livrent Nokia et Apple n’en finit plus de se radicaliser. Alors que les deux entreprises sont déjà enchaînées par des plaintes croisées, chacun accusant l’autre d’avoir violé sa propriété intellectuelle, le constructeur finlandais a décidé d’étendre son action à l’Europe en déposant plainte devant les tribunaux du Royaume-Uni, de l’Allemagne et des Pays-Bas.

« Ces actions en justice ajoutent 13 autres brevets aux 24 déjà défendus contre Apple à la Commission américaine du commerce international, dans le Delaware et la cour fédérale du Wisconsin » a indiqué Paul Melin, l’actuel vice-président en charge de la propriété intellectuelle chez Nokia. Au total, le géant européen accuse son rival américain d’avoir enfreint pas moins de 37 brevets avec ses appareils mobiles.

Les brevets en question concernent des domaines comme le système de boutique App Store, l’écran tactile, la fonction de messagerie, les puces électroniques, les structures d’antenne, la suppression du signal sonore, les structures du modulateur, l’identification de l’appel entrant, l’éclairage de l’écran, les fonctionnalités de la carte de données et l’intégration de plusieurs radios.

Certains de ces brevets, comme la navigation tactile ont été « déposés plus de dix ans avant le lancement de l’iPhone » a assuré Paul Melin. Ce dernier a également rappelé que la firme finlandaise a investi plus de 40 milliards d’euros ces vingt dernières années dans la recherche et le développement. Au total, Nokia dispose d’un trésor de guerre de près de 11 000 brevets.

Les actions en justice dans la téléphonie mobile ont explosé ces dernières années, en particulier celles portant sur les brevets. Des procédures qui reflètent un marché extrêmement concurrentiel avec l’arrivée ces dernières années de nouveaux acteurs très féroces comme Apple (avec sa gamme iPhone et son système d’exploitation iOS) ou Google (avec Android, mais également le Nexus One et le Nexus S).

( photo : CC BY-NC-SA the_gman )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés