En 2025, la couverture du très haut débit mobile devrait atteindre 99 % en France. C'est ce qu'a assuré Éric Besson, ministre chargé de l'Industrie, de l'Énergie et de l'Économie numérique, au micro d'Europe 1 dimanche. L'Arcep propose de prendre en compte le taux de couverture par département pour éviter de trop grandes disparités entre les régions.

Invité d’Elkabbach lors du Grand Rendez-Vous sur Europe 1, Éric Besson a dévoilé dimanche les intentions du gouvernement en matière de très haut débit mobile. Alors que licences 4G doivent être distribuées avant l’été 2011, le ministre chargé de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique vise une couverture des réseaux 4G de 99 % d’ici quinze ans.

« Je vous annonce que nous allons demander un taux ambitieux, exigeant. Nous allons demander qu’en quinze ans, 99 % de la population française soit couverte par au moins deux réseaux d’opérateurs« . Il s’agit « d’un niveau d’exigence très élevé » a estimé Éric Besson au micro d’Europe 1.

« Les trois objectifs qu’on s’assigne, c’est la concurrence, l’aménagement du territoire et la valorisation du patrimoine de l’État » a ajouté le ministre, expliquant que « ces fréquences de la bande des 800 MHz sont précieuses, rares et donc chères« . La semaine dernière, lors des Assises du Numérique, Éric Besson avait lié l’attribution des fréquences 4G à l’aide apportée aux MVNO.

Le taux évoqué par le ministre se rapproche des objectifs imaginés par l’Arcep. En septembre dernier, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes a proposé des objectifs départementaux plutôt qu’un unique objectif national, afin de réduire les risques de fractures numériques entre les départementaux. Les opérateurs seraient alors obligés d’assurer une couverture d’au moins 90 % par département.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés