La couleur arrive sur les liseuses électroniques. La société E-Ink a développé un système de filtres permettant d'afficher des contenus à l'écran, sans pour autant amoindrir l'autonomie des lecteurs d'e-Books. Une technologie qui sera très utile pour afficher numériquement des bandes dessinées ou des beaux livres.

C’est actuellement l’une des grandes faiblesses des liseuses de livres électroniques. Apparues il y a quelques années, et popularisées grâce au Kindle d’Amazon, ces tablettes un peu particulières ne peuvent pas afficher à l’écran des contenus en couleur. En effet, les appareils actuels se limitent au noir et blanc et à différents niveaux de gris. Plutôt embêtant pour les amoureux de bandes dessinées ou de beaux livres.

Ce manque devrait pourtant être prochainement pallié. En effet, l’entreprise E-Ink – connue pour avoir mis une technologie d’encre électronique en noir et blanc – a fait savoir qu’elle avait réussi à développer un procédé pour afficher des contenus en couleur à l’écran. La technologie, baptisée Triton, a été présentée lors du salon FPD International qui se déroule au Japon.

Tout comme l’encre électronique en noir et blanc, celle en couleur ne devrait pas scintiller à l’écran. Ce point est évidemment capital, car cela assure au lecteur un confort maximum lors de la lecture. L’adoption de cette encre en couleur devrait se faire d’autant plus facilement que la technologie d’E-Ink est actuellement utilisée par près de 90 % des liseuses électroniques (en particulier le Kindle et les appareils conçus par Sony).

Concrètement, E-Ink va utiliser un système de filtres afin de faire émerger la couleur à l’écran. Cette technique permet par la même occasion de préserver l’autonomie des liseuses électroniques en évitant de consommer des ressources supplémentaires. Néanmoins, la technologie actuelle ne permettra pas d’atteindre la même qualité qu’un téléviseur ou un écran d’ordinateur.

L’encre électronique est également réputée pour ne pas occasionner de fatigue oculaire, et permet également de rester lisible même lorsque l’écran est exposé à la lumière du jour. Grâce à cette technologie, les contenus en couleur devraient gagner en intérêt. La FNAC, qui a récemment présenté le Fnacbook, trouvera certainement un intérêt dans cette technologie dans la mesure où sa boutique comporte 750 bandes dessinées.

Les analystes prédisent un bel avenir au livre électronique. Selon une étude menée par Forrester, ce marché pourrait peser 3 milliards de dollars d’ici trois ans. Avec la propagation de l’encre électronique en couleur, nul doute que l’adoption des liseuses électroniques sera encore plus rapide. Au détriment de l’édition papier, qui connaîtra un recul progressif.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés