Si la création de Twitter date bien de 2006, il faut remonter bien plus loin dans le temps pour retrouver les premiers tweets de l’histoire… ou plutôt ce qui s’apparente aux messages brefs et instantanés du réseau social de micro-blogage.

En effet, Boing Boing a déniché un vieil article d’un journal anglais, Modern Mecanix, dans lequel le journaliste de l’époque présentait dès août 1935 un tout nouveau système de notification publique entre individus. Comme l’explique l’article en question, le Notificator – surnom donné à la machine – permettait d’afficher de courts messages sur un panneau afin que le destinataire, s’il passait par là et avait la présence d’esprit de le consulter, puisse recevoir son message.

Par chance, le concept s’est depuis largement amélioré. D’une part, la durée d’affichage des tweets actuels n’est plus limitée dans le temps, au contraire du Notificator qui conservait les messages pendant quelques heures seulement. D’autre part le service inventé par Jack Dorsey est gratuit, alors qu’il fallait s’acquitter d’une petite pièce pour avoir le droit de diffuser sur le panneau du Notificator.

Et surtout, grâce au progrès de la technologie, il n’est plus nécessaire de se rendre dans un endroit précis pour recevoir les derniers messages de ses contacts. Muni d’un simple téléphone portable, n’importe quel utilisateur peut suivre des profils et diffuser ses propres messages sur le réseau.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés