Ca ne peut être qu’un hasard. Alors que le chef de l’Etat Nicolas Sarkozy manœuvre pour empêcher l’entrée au capital du journal Le Monde du fondateur de Free Xavier Niel, on apprend presque simultanément que le directeur général de France Télécom Stéphane Richard est intéressé à la conclusion d’un « partenariat industriel » avec le quotidien.

« Orange pourrait participer à hauteur de 30 à 40 millions d’euros à la reprise du Monde« , indique ainsi le Figaro, qui ajoute selon ses informations que l’opérateur « pourrait y aller seul ou choisir de rejoindre l’offre du Nouvel Observateur et de son patron, Claude Perdriel, qui a besoin d’un partenaire financier pour boucler son offre« .

Si l’offre de Stéphane Richard était retenue, il sera difficile de ne pas y voir une prise en main politique du journal. L’actuel directeur général de France Télécom est un proche de Nicolas Sarkozy, qui a été pendant deux ans le directeur du cabinet de Christine Lagarde à Bercy avant d’être envoyé vers l’opérateur historique. Depuis, il a enrôlé l’ancienne ministre de la culture Christine Albanel dans son équipe à France Télécom.

Il serait intéressant de voir, par ailleurs, quelle forme pourrait prendre ce « partenariat industriel » qu’entend nouer Orange avec Le Monde. Il s’agit probablement de proposer un abonnement au journal à tarif réduit, dans le cadre d’un abonnement à l’accès Internet du FAI. Ce qui serait moins choquant que la stratégie d’exclusivités mise en place par Didier Lombard lorsqu’il dirigeait France Telecom, et qui avait pour effet d’empêcher les internautes d’accéder à certains contenus s’ils ne passaient pas par « les bons tuyaux ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés