Selon Le Figaro, l'ancienne ministre de la Culture qui a défendu le projet de loi Hadopi devrait rejoindre l'équipe de Stéphane Richard à la tête de France Telecom. Une surprise qui a de quoi faire rire ou pleurer, selon l'humeur.

Du ministère de la culture et de la communication… à France Télécom. Voilà donc le nouveau parcours professionnel qui se dessine pour l’ex-ministre Christine Albanel, selon une information du Figaro.fr. L’ancienne experte en pare-feu Office et administratrice du Château de Versailles ne prendra donc pas la tête de la Bibliothèque Nationale de France, comme cela avait pourtant été prévu.

Pour l’heure, la mission exacte de Christine Albanel au sein de l’opérateur historique n’est pas encore connue. Cependant, Le Figaro laisse entendre qu’elle bénéficiera d’un « poste vaste et important autour de la communication et des contenus de l’opérateur« . Un choix osé, puisque l’ancienne ministre doit désormais composer avec une image assez détériorée chez de nombreux internautes.

Il y a quelques mois de cela, lorsqu’elle était encore en poste rue de Valois, Christine Albanel avait porté à bout de bras le projet de loi Hadopi, projet qui a été non seulement conspué par les internautes, mais qui en plus a connu de multiples rebondissements législatifs et politiques. Et dans la passion des débats, Christine Albanel s’était parfois égarée. Il n’est pas certain que France Télécom se dote donc du meilleur atout pour sa communication.

En somme, après avoir organisé la chasse aux pirates au sein du gouvernement, Christine Albanel devra désormais organiser le développement de l’offre légale des contenus audiovisuels de France Telecom. Malin.

L’information doit encore être confirmée, avec la présentation jeudi prochain, lors de la publication des résultats 2009, de l’équipe de Stéphane Richard, le prochain patron de France Télécom, qui prendra effectivement le poste le 1er mars prochain.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés