L'ère du Flash serait-elle révolue ? Peut-être pas encore, mais la technologie d'Adobe est incontestablement sur le déclin. En effet, avec la montée en puissance de l'HTML 5 et de sa balise vidéo, le Flash devrait progressivement reculer. Cette semaine, Microsoft et Apple ont réaffirmé leur engagement vers l'utilisation de codecs spécifiques pour la vidéo sur le web.

Apple n’est définitivement pas la seule entreprise high-tech à considérer le Flash comme une technologie vieillotte, inadaptée aux besoins actuels et faillible. Après la longue tribune de Steve Jobs, publiée hier, c’est au tour de Microsoft de partager ses pensées à propos du format cher à Adobe. Et le géant de Redmond n’est pas tendre avec la firme de San José.

Sur le blog dédié à Internet Explorer, Dean Hachamovitch, le responsable du développement du navigateur, a expliqué que le « Flash connait quelques problèmes, notamment au niveau de la fiabilité, de la sécurité et des performances« . Mais si le chef du département reconnait volontiers que « Flash reste un élément important pour fournir aux internautes une bonne expérience web« , Dean est catégorique : « le HTML 5 est l’avenir du web« .

Bien que la position de Microsoft sur le sujet était connue depuis fin mars, Dean Hachamovitch a confirmé à nouveau qu’Internet Explorer 9 supporterait uniquement le codec vidéo H.264, au détriment de l’Ogg Theora pour afficher nativement les contenus vidéos placés dans la balise HTML 5

« D’autres codecs ont souvent été cités dans ces discussions » a noté le responsable d’Internet Explorer. « La distinction entre la disponibilité du code source et le contrôle de la propriété intellectuelle dans ce code source est essentielle. Aujourd’hui, les droits de propriété intellectuelle pour le H.264 sont largement accessibles à travers un programme bien défini et géré par MPEG LA« . Selon lui, « les droits des autres codecs n’ont pas toujours été très clairs« . Dans le doute, Microsoft aurait donc opté pour la tranquillité en choisissant un codec connu et fiable.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés