En expliquant pourquoi le format Flash n’était pas embarqué dans l’iPad, Steve Jobs a éveillé la susceptibilité d’Adobe. « Quand un Mac plante, la plupart du temps, c’est à cause de Flash. Personne n’utilisera plus le Flash. Le monde bouge vers le HTML5« , aurait en effet expliqué le patron de la firme de Cupertino à ses employés. En réponse, le responsable technique d’Adobe Kevin Lynch a volé au secours du format Flash, en jurant notamment que jamais ô grand jamais Adobe n’avait sorti de versions du plug-in Flash en sachant qu’elle pouvait contenir un bug faisant planter le navigateur.

En disant cela, Adobe a donné le bâton pour se faire battre. Matthew Dempsky a rappelé et démontré qu’il avait communiqué l’existence d’un bug critique qui faisait planter le navigateur dès septembre 2008, et que Flash 10 est pourtant sorti sans le correctif.

Placé devant ses contradictions, Adobe vient de le reconnaître, en expliquant que le bug avait été signalé le 22 septembre 2008, quelques jours avant la sortie prévue de Flash Player 10 en octobre. Or les équipes d’Adobe était prise dans le rush du bouclage de la version finale, et ont signalé leur bug comme étant à corriger sur la version 10.1, qui n’est pas encore officiellement disponible. Le bug a été corrigé dans la version bêta.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés