Publié par Guillaume Champeau, le Vendredi 22 Janvier 2010
BRÈVE

La Loppsi : sujet tabou dans les médias ? "Trop geek" selon L'Express

Y aurait-il une frilosité des news magazines à parler du projet de loi Loppsi, qui prévoit notamment la mise en place pour la première fois en France d'un filtrage du net ordonné aux FAI par l'administration, sans le contrôle du juge ? L'entrepreneur François Amigorena a interpellé aujourd'hui sur Twitter certains patrons de presse et journalistes, devant un constat il est vrai étonnant alors que le projet de loi est attendu dans quinze jours à l'Assemblée :

#Loppsi dans la presse | @LEXPRESS n'a rien publié sur le sujet depuis le 27/11/2009. Debout là-dedans ! @Mettout @C_Barbier

#Loppsi dans la presse | @lenouvelobs n'a publié qu'un seul article sur le sujet depuis le 29/05/2009. Debout là-dedans ! @Gueugneau

#Loppsi dans la presse | LePoint.fr n'a rien publié sur le sujet depuis le 03/06/2009. Debout là-dedans ! @Zetwitte

#Loppsi dans la presse | @leparisien_fr n'a rien publié sur le sujet depuis le 26/11/2009. Debout là-dedans !

Et la liste n'est pas finie...

Seul Eric Mettout, rédacteur en chef du site Internet de l'Express, a répondu aux interrogations du chef d'entreprise. "Pas un papier sur Hadopi non plus... Sujets trop geeks", expédie le journaliste. Sa réponse à au moins le mérite d'exister, mais elle laisse songeur. Ca n'est pas parce qu'il touche à Internet qu'un sujet est nécessairement "geek" et qu'il doit être laissé aux seuls médias spécialisés, au public conquis d'avance.

Plus de 20 millions de foyers sont connectés à Internet en France. Ce sont autant de foyers directement concernés par les mesures de filtrage que pourra imposer le gouvernement sans le moindre contrôle de l'autorité judiciaire, mais dont beaucoup ne sont pas informés par les médias traditionnels. La loi Loppsi pose pourtant de véritables problèmes éthiques, techniques et juridiques qu'un journaliste devrait savoir décrypter et vulgariser.

Ca n'est pas pour rien si le gouvernement allemand a dû faire marche-arrière après le vote d'un projet équivalent, et si Reporters Sans Frontières se déclare inquiet. Ca n'est pas la technique des geeks qui est en jeu, mais bien la liberté d'expression de chacun.

Parmi les problèmes identifiés : à partir de quand peut-on considérer qu'un contenu est à caractère pédophile, et qu'il doit donc être censuré ? Est-ce à une autorité administrative ou bien à un juge de dire ce qui est légal et illégal, et donc de dire ce qui a droit de cité sur Internet ? C'est déjà sur ces questions que nous avions eu un vif échange avec Eric Mettout, qui nous avait classé parmi les "néo-puritains de la blogobulga" lorsque nous avions osé demander si le film Mon Copain Rachid avec Frédéric Mitterrand risquait la censure sous le régime de la Loppsi.

Publié par Guillaume Champeau, le 22 Janvier 2010 à 20h06
 
67
Commentaires à propos de «La Loppsi : sujet tabou dans les médias ? "Trop geek" selon L'Express»
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
DADVSI... HADOPI... HADOPI 2... LOPPSI... L'histoire se répète. Personne n'en parle, tout le monde se tait et se voile la face... Et nos libertés s'enfoncent un peu plus dans l'abîme insondable des abysses du tout sécuritaire...

Souvenons-nous de Benjamin Franklin :
"Un peuple prêt à sacrifier un tant soit peu de liberté pour un peu plus de sécurité ne mérite ni l'un, ni l'autre, et perdra les deux."

Souvenons-nous de Orwell, et de sa vision prémonitoire du contrôle et du flicage, visant à penser à notre place...

Souvenons-nous des nazis, et de leur vision du monde centralisée et uniforme, dans laquelle un noyau contrôle tout, et dans lequel les moutons marchent tous en rangs bien rangés, sans aucune créativité...

Quand je lis cette loi, j'ai envie d'aller accrocher des drapeaux nazis à l'assemblée.
[message édité par Kad Redal le 22/01/2010 à 20:26 ]
Inscrit le 19/11/2008
94 messages publiés
Il faut reconnaitre le mérite à Eric Mettou d'avoir écrit très tôt sur Hadopi (dans son blog sur l'Express). Pour le reste, de mon coté, on m'a parlé de journalistes proposant le sujet à qui ont a répondu d'autres excuses... En clair, tous les partis ou presque étant pro loppsi, les journaux ne veulent pas se mouiller...
Inscrit le 28/11/2008
3160 messages publiés
Les articles 17 et 18 aménagent le régime juridique de la vidéoprotection. Il s'agit de favoriser la réalisation du plan de triplement des caméras installées sur le territoire et de renforcer les garanties de nature à assurer le respect de la vie privée des personnes filmées.


"trop geek" ?

L'article 19 fixe un régime commun applicable aux personnes ayant accès à des installations relevant de secteurs d'activité sensibles, qui sont notamment exposés à des risques terroristes. Contrairement à ce qu'il en est pour les installations aériennes et portuaires, pour les autres secteurs d'activités d'importance vitale, il n'est actuellement pas possible d'enquêter sur les personnes sollicitant un accès à des installations relevant de ces secteurs.


"trop geek" ?

L'article 22 prévoit l'allongement de quinze jours de la durée des interceptions téléphoniques pour les infractions relevant de la criminalité organisée. Désormais, les écoutes pourront durer un mois renouvelable une fois.


"trop geek" ?

L'article 24 renforce la répression des infractions commises dans des enceintes sportives.


"trop geek" ?

L'article 26 renforce le dispositif de lutte contre la conduite sous l'influence de l'alcool ou après usage de stupéfiants.


"trop geek" ?

L'article 36 habilite le Gouvernement à adopter par voie d'ordonnance la partie législative du code de sécurité intérieure.


"trop geek" ?


Il est vrai que le ridicule ne tue pas, après tout.

LOPPSI â piratage
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
Twitter aura au moins le gros avantage de montrer ici clairement la nullité d'une bonne partie de notre presse "classique".

C'est de nos libertés qu'il s'agit ici, pas d'un sujet de geeks. Quel con ce Eric Mettout ! Je serais PDG de l'Express, je te me le foutrais dehors à coups de pieds au cul dans la seconde.

Ca permettrait sans doute aux ventes de cette pitoyable feuille de chou de remonter...
[message édité par Goldoark le 22/01/2010 à 20:29 ]
Inscrit le 19/09/2008
77 messages publiés
On a atteint le point Godwin dès le premier commentaire ! Champagne !
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
Divadz, le 22/01/2010 - 20:24

On a atteint le point Godwin dès le premier commentaire ! Champagne !

Merci, merci.

Fait comme moi : Lis "Mein Kampf" et mets-toi à la place de son écrivain. Tu comprendras à quel point ses idées sont proches de celles de nos dirigeants.

Centralisation, contrôle... Bref, tout n'est finalement axé que sur la recherche du pouvoir.

Internet a mis en exergue tout l'éphémère de ce monde, a montré aux gens des choses qui existaient déjà, mais qui ne peuvent être contrôlées.

Et c'est ça qui fait peur à nos dirigeants (qui ont oublié qu'ils ne sont supposé être que nos "représentants") : le fait de ne pas pouvoir tout contrôler.

Alors au lieu de faire confiance (aussi impossible pour eux que de dire la vérité, ils centralisent encore et encore, en s'enfonçant dans la bêtise la plus innommable.

Malgré le fait que notre démographie rende cela impossible, ils centralisent avec des dispositifs aussi inutiles que mal pensés et coûteux comme la haute autorité de l'Hadopi, qui ne servira au final qu'à graisser la patte des pourris comme Riester qui ont littéralement chié sur notre démocratie à l'assemblée. Un gaspillage de plus, un.
[message édité par Goldoark le 22/01/2010 à 20:35 ]
Inscrit le 13/02/2003
1565 messages publiés
@Fabrice ==> Chose qui fait plutôt (très) peur d'ailleurs, Je me demande bien qui va prendre son courage à deux bras et se lever haut et fort contre cette mascarade.

En tout cas, visiblement pas NKM =)
même si elle n'est pas parlementaire.
[message édité par MadlyMad le 22/01/2010 à 20:33 ]
Inscrit le 04/11/2009
7 messages publiés
"Les journaux ne veulent pas se mouiller": comme dirait François Morel, "c'est un peu plus compliqué que ça", Fabrice - les médias planqués et morts de trouille, c'est le cliché qui va bien le matin au comptoir... Les journaux ne SAVENT pas parler d'Internet (voir Ternisien dans le Monde). Ils ne savent pas parce que la majorité de leurs journalistes ne comprend pas, parce que ça ne vend pas (leurs lecteurs non plus n'y pigent rien), parce que c'est trop technique, que les conséquences (des lois, des nouveautés technologiques) sont invisibles à l'oeil nu, et pour des tas d'autres raisons auxquelles je ne pense même pas, là tout de suite. En tous cas sûrement pas pour faire plaisir aux partis (qui, eux-mêmes, n'y entravent pas grand chose). A L'Express, on n'en parle pas, parce que pour le journal, c'est un non-sujet (comme, toutes proportions gardées, les neutrinos ou, plus proches, les nano-particules sont un non-sujet), d'autant plus que la loi n'est pas votée et qu'elle agite à peine trois geeks à l'oeil glauque d'avoir passé la nuit sur leur écran qui fait des images en couleur. J'ai défendu, en conférence de rédaction, un engagement de L'Express contre Hadopi. J'ai pris le service culture dans la figure et on m'a répondu, "OK, mais alors tu organises un débat, tu proposes des solutions alternatives, comment c'est donc que les artistes vont pouvoir vivre". J'ai pas le temps, pas les réseaux - et accessoirement, je ne suis pas sûr que les conclusions de ce débat vous aurait totalement satisfait, par ici. J'ai deux remarques à faire pour terminer: OK, Hadopi est une mauvaise loi, mais ça me gonfle que ceux qui la soutiennent soient pendus hauts et courts par ceux qui sont contre (j'ai déjà eu l'occasion de l'écrire à propos de l'affaire Mitterrand, où quelques anti-Hadopi ont eu une attitude honteuse). La deuxième: moi, quand je lis des conneries comme celles qu'écrit Goldoark là au-dessus, j'ai envie de passer dans le camp d'en face et de soutenir la Loppsi. Tu m'accrocheras une étoile jaune, dis?
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
Mettout, le 22/01/2010 - 20:37

"Les journaux ne veulent pas se mouiller": comme dirait François Morel, "c'est un peu plus compliqué que ça",

Fabrice - les médias planqués et morts de trouille, c'est le cliché qui va bien le matin au comptoir...

Les journaux ne SAVENT pas parler d'Internet (voir Ternisien dans le Monde). Ils ne savent pas parce que la majorité de leurs journalistes ne comprend pas, parce que ça ne vend pas (leurs lecteurs non plus n'y pigent rien), parce que c'est trop technique, que les conséquences (des lois, des nouveautés technologiques) sont invisibles à l'oeil nu, et pour des tas d'autres raisons auxquelles je ne pense même pas, là tout de suite.

En tous cas sûrement pas pour faire plaisir aux partis (qui, eux-mêmes, n'y entravent pas grand chose). A L'Express, on n'en parle pas, parce que pour le journal, c'est un non-sujet (comme, toutes proportions gardées, les neutrinos ou, plus proches, les nano-particules sont un non-sujet), d'autant plus que la loi n'est pas votée et qu'elle agite à peine trois geeks à l'oeil glauque d'avoir passé la nuit sur leur écran qui fait des images en couleur.

J'ai défendu, en conférence de rédaction, un engagement de L'Express contre Hadopi. J'ai pris le service culture dans la figure et on m'a répondu, "OK, mais alors tu organises un débat, tu proposes des solutions alternatives, comment c'est donc que les artistes vont pouvoir vivre". J'ai pas le temps, pas les réseaux - et accessoirement, je ne suis pas sûr que les conclusions de ce débat vous aurait totalement satisfait, par ici.

J'ai deux remarques à faire pour terminer :
OK, Hadopi est une mauvaise loi, mais ça me gonfle que ceux qui la soutiennent soient pendus hauts et courts par ceux qui sont contre (j'ai déjà eu l'occasion de l'écrire à propos de l'affaire Mitterrand, où quelques anti-Hadopi ont eu une attitude honteuse).

La deuxième :
moi, quand je lis des conneries comme celles qu'écrit Goldoark là au-dessus, j'ai envie de passer dans le camp d'en face et de soutenir la Loppsi. Tu m'accrocheras une étoile jaune, dis?


Toi, tu devrais réellement apprendre à utiliser la touche "ENTREE" de ton clavier.
Tu sais, c'est la grosse touche qui sert à sauter des lignes, et qui rend accessoirement le post bien plus agréable à lire...


1 - Le rôle d'un journaliste, c'est de simplifier pour que le lecteur puisse comprendre quelque chose, et qu'il puisse l'apprécier. Le tout sans déformer l'info, ce que très peu de journalistes savent faire.

Si aucun journaliste n'en est capable, alors le journal fera de mauvaises vente, sélection naturelle.

Ce n'est pas la qualité d'un sujet qui fait vendre, c'est la qualité de l'écriture. La forme compte davantage que le fond. Si vous n'avez pas compris ça, allez faire un peu de sociologie du langage. D'autant plus que concernant Internet, le fond est intéressant.

Finalement, ce n'est pas le sujet qui est inintéressant, ce sont les journalistes qui ne sont pas assez compétents pour le rendre intéressant. Nuance.


2 - Non, les médias ne sont pas morts de trouille. Il y a une raison bien plus simple et évidente pour leur silence : corruption et défaut du système.

Les médias ne devraient être soutenus financièrement que par des entreprises qui ne passent pas de contrats avec l'état, et il faudrait un système d'élection indépendante du rédac chef, hors du contrôle du PDG.

90% de la presse française est détenue par la mafia Bouygues Lagardère Socpresse etc., une dizaine de milliardaire tous copains avec Sarkozy et qui ont tout à gagner avec cette loi. Donc ils n'en parlent pas.

On sait tous comment un rédac chef termine s'il ne pisse pas dans le sens des actionnaires. J'ai plusieurs exemples bien croustillants sous la main.

Après ça, reste plus qu'à faire un autodafé du code de déontologie du journalisme, en admettant qu'il en resta quelque pages qui n'aient pas déjà été utilisées à la place du PQ dans les toilettes putrides de la rédaction...


3 - Le rôle des journalistes n'est pas de refaire le monde, ni de proposer des débats aussi stériles que stupides sur la vie des artistes.

On est à des années lumière de la vie des artistes avec la LOPPSI. C'est une réponse incroyablement débile qu'on t'a sorti ici.

La réponse que tu nous cites, c'est typiquement ce qu'un rédac chef te sort quand il veut te dire
"Ta gueule, ya corruption sur le sujet, on en parle pas et on ferme notre gueule, question de thune, alors va voir ailleurs !"

Et tu n'es pas sûr que les conclusions de ce débat stérile nous satisferaient ?
Non mais tu l'a lu au moins ce projet de loi ? A te lire, on voit tout de suite que non. Lis-là déjà, avant d'écrire des conneries.

Ecrire un papier intéressant sur la LOPPSI, même moi je peux le faire, je ne suis pas journaliste (j'ai un niveau d'étude trop élevé pour ça malheureusement), et je peux te faire un article bien mieux écrit que tous les journalistes de l'Express réunis, qui fera chuter les investissements d'environ autant qu'il boostera les ventes.


4 - Ca te fait chier de voir les anti-Hadopi crucifier les pro-Hadopi ?
Si tu avais un peu suivit les débats au lieu de te branler sur des sujets débiles comme l'Express a tant l'habitude de nous en pondre, tu aurais vu que ceux qui ont précisément été mis de côté, dont les droits ont été bafoués, dont l'expression a été verrouillée par la mauvaise foi la plus innommable, ce sont justement les anti-Hadopi.

La majors financent l'élection de Sarko, donc cette loi devait passer coûte que coûte. La amis de Sarko qui dirigent les médias ont fait pression, et tout le monde a fermé sa gueule... Une fois de plus. Comme d'habitude en France.

Finalement, la seule bouffée d'air frai que nous ayons eu, c'est le conseil constitutionnel qui nous l'a donné, avec une loi qui violait, pardonnez du peu, la présomption d'innocence, les droits de l'Homme, et les droits de la défense, pour les plus importants.

Et c'est en passe de se reproduire avec la LOPPSI.

Et après tu trouves qu'on en fait trop ?
Non mais tu te foutrais pas un peu de notre gueule, des fois ?


5 - La réponse qui fait parallèle au nazisme, elle est réfléchie et intelligente.

Tu n'y comprends rien parce que tu es trop habitué à penser avec tes tripes, alors dès que tu vois le mot nazi, tu cries au scandale. Pauvre petit. Je connais des gamins de douze ans plus matures que toi.

Tu veux rejoindre le camp des pro-loppsi pour me faire chier ? Et bien vas-y, je t'en prie.

Je me fous que toi et ton point de vue manichéen vous passiez dans le camp d'en face, ça fera juste un pèquenaud largué de plus qui vocifèrera bêtement sur une loi qu'il n'a ni lue ni comprise, tout comme les ceux qui l'auront voté.

Moi je me bats pour la liberté d'expression, et même la liberté tout court, et pas contre l'UMP ou je ne sais quelle institution à la con.

Grandis un peu.



EDIT => L'Express, c'est pas ce journal débile qui nous avait fait hurler de rire avec son boss : Christophe Barbier, qui avait sorti des conneries bien obèses ? http://www.maitre-eo...istophe-barbier

Je lui avais fait l'honneur de moi-même le crucifier sur le forum du journal... Ouh que ça m'avait défoulé.

Pour info, L'Express est un journal du Groupe Express-Roularta, filiale de Roularta Media Group, racheté par Dassault en 2006, qui possède aussi Socpresse (Figaro et cie), et Serge Dassault est un très bon ami de Nicolas Sarkozy...

Donc les critiques de la LOPPSI ou de n'importe quel autre projet de Sarkozy, fut-il le plus débile du monde, dans l'Express, c'est pas demain que tu les verras. C'est déjà sympa au rédac-chef de ne pas t'avoir viré pour avoir osé proposer un article.
[message édité par Goldoark le 23/01/2010 à 01:04 ]
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
Cette loi en direct va nous promettre une séance Hadopi 3 : Prévoyez vos doses de MOPRAL les amis.

Au programme : Parodie de démocratie et vote totalitaire à l'assemblée, torsions de boyaux, nausées voir vomissements devant une mauvaise foi olympique, viol, viol et re-viol de la démocratie, de la constitution, des droits de l'Homme... Et au final censure quasi-certaine du conseil constitutionnel.
Inscrit le 24/09/2008
3280 messages publiés
Le jour ou il y aura une censure ou un coup du rideau pouf on va en parler
Inscrit le 24/09/2008
3280 messages publiés
Goldoark, le 22/01/2010 - 20:39
Cette loi en direct va nous promettre une séance Hadopi 3 : Prévoyez vos doses de MOPRAL les amis.

Au programme : Parodie de démocratie et vote totalitaire à l'assemblée, torsions de boyaux, nausées voir vomissements devant une mauvaise foi olympique, viol, viol et re-viol de la démocratie, de la constitution, des droits de l'Homme... Et au final censure quasi-certaine du conseil constitutionnel.

La censure ya vraiment intéret
sinon c'est que le module "on vous prend vraiment pour des cons fonctionne partout"
Inscrit le 28/11/2008
3160 messages publiés
Mettout, le 22/01/2010 - 20:37
(pavé)


Autant enter ne sait pas quoter, je suppose que ton commentaire aurait apprécié des paragraphes.

Non c'est intéressant comme avis, mais un rien rébarbatif à lire. C'est pour noyer le poisson (Goldoark) ?
Inscrit le 19/11/2008
94 messages publiés
@mettout

Arrête, tu sais très bien parler des techno, il se passe sur Loppsi la meme chose que sur Hadopi.

Tu as besoin de réseaux ? DEMANDES NOUS

"Tu m'accrocheras une étoile jaune, dis?"

Dis donc coco, tu veux qu'on compare nos circoncisions à défaut de la taille de nos bites ?
Inscrit le 12/10/2004
556 messages publiés
Bravo Goldoark. C'est jouissif ce que tu as écrit.

Pour mettout, autant je suis assez d'accord avec lui quand il avait classé Numérama de néo-puritains de la blogobulga, car crier à la pédophilie dès que la question de la sexualité juvénile est abordée, comme la fait Guillaume Champeau, c'est exactement la même démarche que traiter d'antisémite celui qui critique la politique d'Israël. Autant là, la légèreté de la réflexion de mettout est particulièrement choquante pour un journaliste professionnel qui devrait faire preuve d'un peu plus de rigueur dans son raisonnement.
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
@Goldy : La raison pour laquelle les médias papiers se cassent la gueule par rapport aux médias internet, c'est tout simplement parce qu'ils sont nuls.

Reste les bons : Les Echos, Le Canard, etc., les autres vendent de moins en moins...

Pas besoin de chercher des explications économiques ultra-compliquées...
Inscrit le 11/06/2009
32 messages publiés
FabriceE, le 22/01/2010 - 21:27
@mettout Dis donc coco, tu veux qu'on compare nos circoncisions à défaut de la taille de nos bites ?
pas mal celle la, je la met de coté, elle pourra resservir
Inscrit le 29/04/2009
1494 messages publiés
- Je me souviens des débuts du web : un espace communautaire, convivial, quasi-gratuit et créateur en tout genre et dans tous les domaines, pour faire de la planète un village global, repoussant toujours + les limites de la communication...et rien que des gens enthousiastes avec ce nouvel outil libre de droits & d'accès !
- Mais un espace de communication incontrôlable libre en tous genres dans lequel nos gouvernants ont perdu la mainmise , où les marchands du Temple qui croyaient l'investir ont battu en retraite face à la déferlante des échanges gratuits, de nouveaux moyens de copie de + en + sophistiqués, l'arrivée des libristes : l'internaute n'est plus un client, un agent économique...mais un acteur qui organise son réseau selon ses propres objectifs et désirs, échappant aux soubresauts de la société de consommation non-virtuelle, dans laquelle on nous a conditionné.
- C'est une anomalie agaçante & insupportable ,en haut-lieu. Il est temps de reprendre la main en transformant la Toile en un réseau Intranet contrôlé par eux....comme ils contrôlent la plupart des médias : télés, journaux, radios...tous achetés par le Gouvernement ou quelques lobbies d'éditeurs, qui ont pignon sur rue partout et qui les dirigent indirectement par des financement occultes croisés, visibles ou non ! Donc; ils ne peuvent pas être juges et partie...et ne supportent pas ce qui leur échappe ou leur résiste ...là est le coeur du problème.
- Lorsque des sujtes gênants arrivent sur le tapis comme Hadopi ou Loppsi....c'est le mutisme de la lâcheté : on met un voile pudique là-dessus...On détourne son regard - mais qui ne dit mot consent - la censure n'existe pas dans ces médias...mais certains silences deviennent assourdissants, quand on méprise certaines catégories de la population....il y aura des retours de bâton pour ces gens-là un jour !
Inscrit le 06/08/2009
999 messages publiés
Divadz, le 22/01/2010 - 20:24
On a atteint le point Godwin dès le premier commentaire ! Champagne !


Pour moi, le point godwin est carrement dans cette loi...
Inscrit le 19/11/2008
94 messages publiés
Ceci dit, j'insiste, Eric Metout, contrairement à Barbier, s'est opposé très tot à Hadopi, c'est loin, très loin, d'être un représentant des journalistes qui censurent de tels sujet. Son boss, lui, c'est une autre histoire, mais on ne peut pas faire ce reproche à Eric.
Inscrit le 13/05/2009
120 messages publiés
Moi je dis bravo a ces journalistes pleins de retenue.
Vraiment pourquoi renouveler la crise de larmes de Fredmit sur TF1?

Une question anodine de la chaine Bouygues et c'est le drame.
Sur France 3, un technicien provoque une crise de nerfs du nain: il ne lui dit pas "Bonjoourreuh".
Il vaut mieux s'au-to-cen-su-rer, la.
De toute maniere, la soupe est distribuee a la fin du mois: alors pourquoi se fatiguer a fouiller les casseroles de l'Elysee.
Inscrit le 29/04/2009
1494 messages publiés
- J'oubliais la pédophilie : un sujet assez minoritaire ... mais que je condamne sans appel ! On choisit des problèmes consensuels dans l'opinion; comme ballon d'essai pour expérimenter la censure sur un terrain que le Gouvernement ne maîtrise pas. C'est illusoire.
( si la diffusion de la pédophilie se limitait au web ...j'approuverais ...mais c'est faux ! ). Quand on veut tuer son chien; on l'accuse de la rage !
Inscrit le 25/05/2008
3003 messages publiés
La place des enfoirés qui nous gouvernent est dans le box des accusés du Tribunal Pénal International ! Chefs d'accusation : multiples violations délibérées des droits du peuple !
Inscrit le 25/05/2008
3003 messages publiés
Hey00, le 22/01/2010 - 22:13
Divadz, le 22/01/2010 - 20:24
On a atteint le point Godwin dès le premier commentaire ! Champagne !
Pour moi, le point godwin est carrement dans cette loi...
+ 1 !
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
Hey00, le 22/01/2010 - 22:13
Divadz, le 22/01/2010 - 20:24
On a atteint le point Godwin dès le premier commentaire ! Champagne !


Pour moi, le point godwin est carrement dans cette loi...

+1
Inscrit le 15/08/2008
2853 messages publiés
Les seuls journalistes français sont belges....

(oui je sais c'est pas drôle)

Sans rire, les cartes de presse en France sont distribuées par l'UMP.
Inscrit le 11/04/2009
3 messages publiés
les journaux francais ils y a longtemps déjà qu'ils ont perdu leur courage et leur langues pour ne pas de plaire a qui vous savez j'en est moi même fait le reproche au télégramme qui est le journal de ma région la Bretagne sa relate les peoples et beaucoup de chose inutile et ils ont perdu leur sens critique depuis bien longtemps jean jaures quand a lui doit se retourner dans sa tombe ou comme l'a dit un grand homme entre la guerre et le déshonneur vous avez choisie le déshonneur et vous aurez la guerre ou ce qui permet au homme du mal de triompher est l'inaction des hommes de bien
cela leur retomberas immanquablement sur la figure a ces pseudo journalistes
Inscrit le 04/04/2008
1492 messages publiés
Hey00, le 22/01/2010 - 22:13
Divadz, le 22/01/2010 - 20:24
On a atteint le point Godwin dès le premier commentaire ! Champagne !


Pour moi, le point godwin est carrement dans cette loi...


+1
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
FabriceE, le 22/01/2010 - 22:18
Ceci dit, j'insiste, Eric Metout, contrairement à Barbier, s'est opposé très tot à Hadopi, c'est loin, très loin, d'être un représentant des journalistes qui censurent de tels sujet. Son boss, lui, c'est une autre histoire, mais on ne peut pas faire ce reproche à Eric.

Certes, je suis dur avec Eric Mettout.

Mais j'aime pas son mot sur Twitter. Il nous prend pour des cons avec son sujet "trop geek".

Il n'a qu'à écrire la réalité : "sujet pourri par la corruption politico-financière, pas le droit d'en parler".

Trop geek... Non mais je rêve...
Inscrit le 20/06/2009
2253 messages publiés
deadalnix (Animateur/Modérateur Actualités) le 23/01/2010 à 03:07
C'est pas comme si internet gérait tout de notre argent à nos communications . . .

Si la question était purement technique, ça ne poserait pas de problème. C'est bien parce que ce n'est pas un sujet geek que c'est problématique.

Pour en revenir à ceux qui justifieraient le filtrage pour la pédophilie, voici une brève réflexion mais qui à le mérite de bien montrer le problème :
1/ Ou bien la liste de cites filtrée est connue, et alors les pédophiles ont alors un annuaire gratos fournis par l'état pour trouver ce qu'ils cherchent. De fait, ils pourront contourner le filtrage via VPN ou proxy.
2/ Ou bien la liste n'est pas connue, mais à ce moment la, on n'a aucun moyen de savoir si c'est bien limité aux question pédophiles tout ça.

Dans les deux cas, la solution est plus dangereuse que le problème.

Maintenant, cela pose aussi des soucis techniques, particulièrement sur la sécurité du réseau, mais cette partie du sujet est trop geek, donc inintéressante.
[message édité par deadalnix le 23/01/2010 à 03:08 ]
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
deadalnix, le 23/01/2010 - 03:07

C'est pas comme si internet gérait tout de notre argent à nos communications . . .

Si la question était purement technique, ça ne poserait pas de problème. C'est bien parce que ce n'est pas un sujet geek que c'est problématique.

Pour en revenir à ceux qui justifieraient le filtrage pour la pédophilie, voici une brève réflexion mais qui à le mérite de bien montrer le problème :
1/ Ou bien la liste de cites filtrée est connue, et alors les pédophiles ont alors un annuaire gratos fournis par l'état pour trouver ce qu'ils cherchent. De fait, ils pourront contourner le filtrage via VPN ou proxy.
2/ Ou bien la liste n'est pas connue, mais à ce moment la, on n'a aucun moyen de savoir si c'est bien limité aux question pédophiles tout ça.

Dans les deux cas, la solution est plus dangereuse que le problème.

Maintenant, cela pose aussi des soucis techniques, particulièrement sur la sécurité du réseau, mais cette partie du sujet est trop geek, donc inintéressante.

Oui, tu as entièrement raison, qualifier ce sujet de trop geek est irresponsable.

Les répercussions du cyber-espace sur la société moderne sont énormes, et internet est partout.

Argent, communications, administration, social, ludique, internet gère tout.

Quant au filtrage des contenus pédophiles, je ne vois pas où est la nécessité. Ce n'est qu'un prétexte bidon pour justifier une censure bien plus large.

La pédophilie, pour en trouver, il faut aller sur des darknets et autres réseaux cryptés, comme on en croise dans les confins de l'underground. Sur internet, on en trouve pas. En tout cas je n'en ai jamais trouvé, même en cherchant volontairement pour tester, même en cherchant sur le réseau torrent.

On trouve quelques trucs sur eMule, mais c'est suicidaire de télécharger ça vu l'espionnage des réseaux ed2k et cie.

Et puis moi, personnellement, je préfère savoir un pédophile devant son PC en train de se branler, plutôt qu'en Thaïlande où à Madagascar en train de faire du concret, d'autant plus qu'un ami médecin m'a confié que c'est une population riche à très riche qui pratique le tourisme sexuel sur mineur.

Si nos politiciens avaient vraiment envie de lutter contre la pédophilie, ils auraient mis la même ardeur que l'hadopi pour faire appliquer les droits de l'enfant dans ces pays là.

Mais ils n'en ont absolument rien à foutre de la pédophilie, et c'est là que leur hypocrisie est réellement à gerber.
[message édité par Goldoark le 23/01/2010 à 12:15 ]
Inscrit le 07/04/2009
28 messages publiés
Il ne reste plus qu'à migrer massivement sur des réseaux du genre freenet, ou, à défaut, d'utiliser TOR, I2P ou des VPN (avec l'inconvénient qu'ils sont pour la plupart payants) de sorte que la censure ne soit plus aussi simple.
Pas seulement d'en parler mais de les utiliser.
> Oui, mais si tu utilises ces réseaux, tu seras identifié comme louche !
Cet argument ne tient que tant que quelques uns le font. Si la tendance se confirme dans des proportions importantes, il ne tiendra plus. Est ce qu'on est considéré comme terroriste lorsque l'on envoie une enveloppe cachetée ?
> Et le confort d'utilisation, la lenteur
Pour l'instant, c'est encore un problème mais ça ne le restera pas. Et puis qu'est-on prêt à sacrifier pour notre liberté ?
Inscrit le 07/04/2009
28 messages publiés
Goldoark, le 23/01/2010 - 04:00

Quant au filtrage des contenus pédophiles, je ne vois pas où est la nécessité. Ce n'est qu'un prétexte bidon pour justifier une censure bien plus large.


Souvenons-nous du fichage ADN :
17 juin 1998. Le champ d'application du fichier est restreint aux seules infractions de nature sexuelle (viols, agressions et exhibitions sexuelles, infractions liées à la pédophilieâ€). La conservation des profils génétiques est limitée aux seules personnes définitivement condamnées.

15 novembre 2001 (LSQ). Sont dorénavant concernés les crimes d'atteintes graves aux personnes (homicides volontaires, violences et destructions criminelles, crimes de terrorisme, etc.).

18 mars 2003 (LSI - Sarkozy à l'intérieur - qu'on ne vienne pas me dire que ce type n'est pas obsédé par la répression et le contrôle et qu'il n'est pas dangereux pour la démocratie). La liste des infractions concernées par le fichier s'allonge à l'ensemble des infractions existantes du crime contre l'humanité à la détérioration de biens.
En cas de refus de prélèvement, la loi étend les sanctions à toutes les personnes qu'elles soient condamnées ensuite ou non.

Source :
http://carnets.clina...ge-genetique-de

Notons qu'aujourd'hui, même les enfants sont susceptibles d'être fichés...
Inscrit le 08/11/2008
3327 messages publiés
>>>"Tu comprendras à quel point ses idées sont proches de celles de nos dirigeants."

Ah bon ? Il y a la volonté de nos dirigeants d'exterminer physiquement telle ou telle catégorie de la population ?

>>>" à partir de quand peut-on considérer qu'un contenu est à caractère pédophile, et qu'il doit donc être censuré ? Est-ce à une autorité administrative ou bien à un juge de dire ce qui est légal et illégal, et donc de dire ce qui a droit de cité sur Internet ? "

A partir de quel moment une autorité administrative a t'elle le droit de fermer un restaurant ? Est-ce qu'il ne faudrait pas faire appel à un juge, qui 2 ans après, dira qu'effectivement, ce restaurant sert de la bouffe avariée et qu'il faut le fermer ?

De quel droit la police fait-elle enlever par la fourrière une voiture qui gêne la circulation ? Est-ce qu'il ne faudrait pas faire appel à un juge qui 2 ans après, donnera l'autorisation à la police à faire enlever le véhicule ?

L'autorité administrative ne dit pas que c'est légal ou illégal. Elle constate un trouble à l'ordre public, une infraction et prend une mesure conservatoire : la cessation immédiate du trouble.
Si la personne qui subit cette fermeture ou l'enlèvement de véhicule conteste la décision, elle peut saisir le tribunal administratif.

Et puis oui, il arrive de temps en temps que l'autorité administrative se trompe. Elle ferme un restaurant qu'il n'avait rien fait ou enlève un véhicule qui ne gênait pas. C'est dommage. Mais et alors ? Les juges ne se trompent jamais peut-être ? Ils ne font jamais d'erreurs ?

Il faut arrêter les délires paranoïaques : ce n'est pas parce que l'autorité administrative à le droit de fermer un restaurant que tous les restaurants sont fermés et ce n'est pas parce que la police a le droit d'envoyer un véhicule à la fourrière que tous les véhicules le sont.

Qu'est-ce que vous craignez ? Que l'autorité administrative ferme Numerama ? Et vous croyez que cela passera inaperçu ? Que personne ne le fera remarquer ? Un jour, le site est accessible, le lendemain il ne l'est plus. Et personne ne réagira ? "Ah bon, Numerama est fermé ... tant pis ... rabattons-nous sur le site de l'Elysée ..."

Et vous croyiez quoi ? Que la loi commence par les sites pédophiles et dérive peu à peu vers d'autres sites d'opposants politiques ? Et alors ? Vous pensez que le fait que ça passe par des juges changera quoique ce soit ? Ils appliqueront la loi, ils ne sont pas là pour en choisir des morceaux.

Contrairement à ce que pensent certains, nous ne sommes pas dans un régime dictatorial et totalitaire. En 2012, si une majorité de Français le souhaitent, il y aura un changement de régime. Actuellement et encore pour pas mal de temps, nous sommes tous libres d'exprimer nos critiques face au gouvernement. Nous sommes libres de voyager, nous sommes libres de lire à peu près ce que nous voulons. Nous sommes même libres de nous présenter aux élections pour faire entendre des discours différents. Allez comparer avec de vraies dictatures.
Inscrit le 08/11/2008
3327 messages publiés
>>>"Ou bien la liste n'est pas connue, mais à ce moment la, on n'a aucun moyen de savoir si c'est bien limité aux question pédophiles tout ça."

Deux éléments de réponse :
1) Personnellement, je préconise un contrôle parlementaire de cette liste. C'est-à-dire une commission de députés (majorité et opposition) qui vérifie à huis clos la validité de la liste.

2) Comme je le disais plus haut : un site est filtré. Soit c'est un site réellement pédophile et je ne pense pas que ni les auteurs du site, ni ceux qui le consultent la ramènent.
Soit ce n'est pas un site pédophile et dans le quart d'heure qui suit, l'indication du filtrage abusif aura fait le tour de la planète : car les auteurs du site et ceux qui ont l'habitude de le visiter vont gueuler au scandale. N'est-ce pas là également un formidable contrôle ?
Inscrit le 19/02/2009
13 messages publiés
On a atteint le point Godwin dès le premier commentaire ! Champagne !

Faut bien dire que le sujet s'y prête particulièrement ! On parle en effet de la liberté de la presse, et d'une loi Orwellienne en diable qui est digne des pires autocraties. Je ne crains absolument pas le point godwin en associant le facisme et LOPPSI. Quand bien même les volontés affichées seraient loin de ces préoccupations hégémonistes, cette loi ouvre la porte à tous les débordements. 1984 n'a même pas 30 ans de retard ...
Inscrit le 19/11/2008
94 messages publiés
deadalnix, le 23/01/2010 - 03:07

1/ Ou bien la liste de cites filtrée est connue, et alors les pédophiles ont alors un annuaire gratos fournis par l'état pour trouver ce qu'ils cherchent. De fait, ils pourront contourner le filtrage via VPN ou proxy.
2/ Ou bien la liste n'est pas connue, mais à ce moment la, on n'a aucun moyen de savoir si c'est bien limité aux question pédophiles tout ça.

Dans les deux cas, la solution est plus dangereuse que le problème.


C'est un point dialectique interessant, mais insuffisant pour stopper le filtrage. A choisir entre deux maux, dans la mesure où le but est de cacher le problème, dans cette situation, autant filtrer.

Dieu merci, il existe d'autres façon d'aborder cette partie d'échec :-)
Inscrit le 20/06/2009
2253 messages publiés
deadalnix (Animateur/Modérateur Actualités) le 23/01/2010 à 12:49
FabriceE, le 23/01/2010 - 11:58
Dieu merci, il existe d'autres façon d'aborder cette partie d'échec :-)


Oui, bien sur. Ne serait-ce que les sujets inintéressants car trop geeks. Le filtrage créé un point névralgique sur le réseau. Le faire tomber, c'est faire tomber le réseau. Et ça veux dire paralyser l'économie et les communications d'un état.

Mais la sécurité nationale, c'est trop geek pour être intéressant. Tout comme la liberté d'expression, les coûts engendrés, ou les innombrables problèmes que posent cette loies.

enter > Si la décision est prise par un grand nombre de personnes, surtout de bords différents, ça va fuiter. Et on sait qu'il suffit d'une fois. On sait aussi comment ça se passe dans ce genre d'assemblée.
Inscrit le 11/03/2009
3541 messages publiés
@ Al29300 et Goldoark , +1000 , bien redigé en plus d etre pertinent fais plaisir à lire , ,
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
speed, le 23/01/2010 - 11:59

@ Al29300 et Goldoark , +1000 , bien redigé en plus d etre pertinent fais plaisir à lire , ,

Merci, je me chauffe pour la LOPPSI. Ca va être sportif...
Inscrit le 16/11/2009
1079 messages publiés
enter, le 23/01/2010 - 11:44
Comme je le disais plus haut : un site est filtré. Soit c'est un site réellement pédophile et je ne pense pas que ni les auteurs du site, ni ceux qui le consultent la ramènent.
Soit ce n'est pas un site pédophile et dans le quart d'heure qui suit, l'indication du filtrage abusif aura fait le tour de la planète : car les auteurs du site et ceux qui ont l'habitude de le visiter vont gueuler au scandale. N'est-ce pas là également un formidable contrôle ?

Quel contrôle, faire une pétition, un buzz, pour ré-acquérir sa liberté d'expression?
Mais ça m'arrive, c'est vpn, darknet et activisme! à la Harry Totolle, comme dans Brazil.

Tu es en pleine solution chinoise liste blanche, prouvez nous que vous êtes respectueux de bien nous embrasser le cul. On croit rêver!
[message édité par Schlock le 23/01/2010 à 12:43 ]
Inscrit le 23/09/2006
3286 messages publiés
la liberté d'expression,la censure, la presomption de culpabilité, les milices/justices privées offerts aux grandes entreprises, la declaration de 1789 c'est sur que tout ca c'est trop "geek"


tous les dissidents chinois sont des geeks eux aussi ? ils seront ravis de l'apprendre
Inscrit le 12/06/2009
367 messages publiés
"C'est déjà sur ces questions que nous avions eu un vif échange avec Eric Mettout, qui nous avait classé parmi les "néo-puritains de la blogobulga" lorsque nous avions osé demander si le film Mon Copain Rachid avec Frédéric Mitterrand risquait la censure sous le régime de la Loppsi."

Lol sur ce coup-là j'étais plutôt du côté d'Eric Mettout : vous aviez fait selon moi de dangereux amalgames en qualifiant un court métrage qui traite d'homosexualité infantile de film pédophile, et il fallait vraiment lire l'article plusieurs fois pour se rendre compte s'il s'agissait de votre position réelle ou d'un jeu de rôle dans le cadre de la lutte contre la loi Loppsi.

Pour celle-ci, d'ailleurs, il est fort probable que les médias en parleront lorsque la loi sera débattue et votée au Parlement. Pour l'instant, on préfère parler de la Burqa. C'est comme ça, mais franchement, attaquer quelqu'un parce qu'il dit que c'est "trop geek" (alors que c'est l'un des seuls à répondre, d'ailleurs), je ne vois pas trop l'intérêt : il faut laisser le temps (médiatique) au temps. Et vous pouvez toujours alerter vos députés sur cette question, faire du lobbying comme tout le monde.
Inscrit le 08/06/2004
1013 messages publiés
Inscrit le 20/06/2009
2253 messages publiés
deadalnix (Animateur/Modérateur Actualités) le 23/01/2010 à 15:05
Stabbquadd, le 23/01/2010 - 14:27

A lire au sujet de la pédophilie : http://www.legrandba...hez-cet-humour/


Joli ! À lire et relire.
Inscrit le 09/04/2009
1192 messages publiés
Le français est le seul otage de son pays à être interdit d'achat de cigarettes sur internet, de jouer en ligne sur un site étranger, de devenir monégaste .. sous peine d'amendes et d'enfermement. La France est bien en Europe ?

Un otage de son pays, mais bon il est libre de se promener ceinturer dans sa bagnole et de payer des surtaxes comme dit Enter.

"Y aurait-il une frilosité des news magazines à parler du projet de loi Loppsi"
C'est justement pour ça qu'on vient lire Numérama, car la presse française n'est pas nette.
Inscrit le 16/11/2009
1079 messages publiés
Ce qui me pose problème c'est la débilisation apportée par ce contrôle. A savoir ensuite, on va entendre des reflexions du genre:
-ah wé n'y a "plus" de pédopornographie sur internet. Vous avez vu on a eu raison de filtrer.
Un problème à cela, c'est que l'on va perdre l'IMAGE du monde à travers cet internet filtré.
La lutte contre cette désinformation n'est pas du tout geek.
Le second phénomène va être le recours aux vpn, pour ne pas se laisser enfler; LOPPSI aura, au moins, réussi où Hadopi va très certainement échouer. Ce qui me peine, malgré tout, c'est que seuls les geeks seront informés.
Mais, ne vous inquiétez pas! On oubliera pas de citer l'aide apportée par la presse à cette loi.
[message édité par Schlock le 23/01/2010 à 22:52 ]
Inscrit le 08/11/2008
3327 messages publiés
>>>"enter > Si la décision est prise par un grand nombre de personnes, surtout de bords différents, ça va fuiter. Et on sait qu'il suffit d'une fois. On sait aussi comment ça se passe dans ce genre d'assemblée. "

Ben non, tu ne le sais pas. Je te signale qu'il y a déjà une commission de la défense composée de parlementaires et qui se réunit à huis clos sur des problèmes concernant les activités d'espionnage en particulier.
Tu as déjà lu des fuites là-dessus ?

Et ce genre de commission, c'est une poignée de parlementaires.

Dis-toi bien que sur des problèmes comme ça, il n'y a pas de député de gauche ou de député de droite.
Inscrit le 20/06/2009
2253 messages publiés
deadalnix (Animateur/Modérateur Actualités) le 24/01/2010 à 00:04
Je n'ai pas confiance en ce huit clos, et l'expérience tend à me donner raison.
Inscrit le 28/07/2009
6 messages publiés
Solution VPN gratuite testée Hotspot Shield http://www.hotspotshield.com/ aucune configuration de connexion requise, un soft est installé sur le PC. Pratique pour les PC nomades lors de l'accès aux hotspots publics. Seul bémol une bannière de pub présente sur la page Internet. Localisation USA.
Inscrit le 04/11/2009
7 messages publiés
Vous êtes vraiment, mais alors vraiment très, très cons. Désolé si je parais un peu désagréable mais de lire des âneries pareilles, venant notamment de ce type qui, là au-dessus a "un niveau d'étude bien trop élevé" pour faire journaliste, c'est franchement navrant. Les considérations sur la presse vendue (le même qui a un niveau d'étude tellement élevé devrait prendre un peu de son si précieux temps de diplômé pour se renseigner sur le groupe Roularta, imprimeur belge qui n'a rien, mais alors strictement rien à gagner à l'Elysée, et sur Dassault, qui n'a plus une bille dans L'Express depuis quatre ans) sont à peine dignes de Poujade, Marchais, Le Pen, Sarkozy ou... Peillon. Pas de quoi être fier. Alors je répète - mais ne serai pas plus entendu, par des gens qui ne veulent pas entendre de toutes manières c'est évidemment impossible: la presse, et pas que L'Express, a énormément de mal à parler d'Hadopi, de la Loppsi, d'Acta, des lois qui touchent NOTAMMENT aux libertés sur Internet parce que ces lois sont incolores, inodores, complexissimes et que leurs lecteurs considèrent, à tort peut-être mais c'est pas le propos, qu'elles concernent essentiellement les dingos d'Internet, du logiciel libre et, pour dire vite, de la mouvance des anarco-libertaires en ligne (et accessoirement parce qu'ils sont bien plus inquiets de la fermeture de leurs usines). Première chose. 2e chose: ça va vous surprendre, mais ces lois, il y a des journalistes qui y sont favorables, et pas seulement comme l'écrit notre sur-diplômé du 1er rang, parce qu'ils touchent une enveloppe à chaque fin de mois. Dingue, non? Qui y sont favorables parce qu'ils pensent que la lutte contre le piratage est prioritaire, parce qu'ils pensent qu'Internet est un outil pour le terrorisme ou que le Web ne doit pas être une zone de non-droit. Je ne suis pas d'accord avec eux (et Fabrice, tu me diras quelle est précisément la position de "mon boss" à ce sujet, parce que je crois que lui-même ne le connaît pas, en tous cas, il n'a jamais été question de "censure" de sa part, tu te relis avant de poster?), je ne leur crache pas pour autant à la gueule, je ne les considère pas comme des kapos, j'entends leurs arguments et je leur expose les miens. C'est comme ça que ça marche, une démocratie, et quand je vois le ton employé ici par certains de ceux qui voient dans ces lois, plutôt justement, une menace potentielle pour la dite démocratie, je m'interroge sur la conception qu'ils en ont et le sort qu'ils lui réserveraient si par malheur ils avaient un peu de poids politique, à la démocratie - et c'est pas la mienne, leur conception, clairement, l'injure, le lynchage collectif et unilatéral, tout ça fait avec beaucoup de courage et d'anonymat, une vraie pub pour les partisans de la Loppsi. 3e chose: sur le fond, je vais faire un post sur mon blog, pour expliquer pourquoi, à mon avis, la presse a autant de mal avec le Net, avec les lois qui y touchent, ou celles qui touchent à la liberté d'expression 3.0. Je vais le faire maintenant parce qu'on est en plein journalisme-bashing. Mais je rappellerai aussi aux adeptes du journalisme-bashing que la presse suit l'actualité, et que l'actualité de la Loppsi, c'est demain, pas aujourd'hui. Dernière chose: Monsieur le bardé de diplôme qui condescend à me donner des conseils sur les paragraphes, de l'air de celui qui sait, lui, j'ai soigneusement évité d'en faire, des pararagraphes, dans le présent texte et tu as parfaitement raison: c'est juste pour te faire chier.
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
Mettout, le 25/01/2010 - 11:49

Vous êtes vraiment, mais alors vraiment très, très cons. Désolé si je parais un peu désagréable mais de lire des âneries pareilles, venant notamment de ce type qui, là au-dessus a "un niveau d'étude bien trop élevé" pour faire journaliste, c'est franchement navrant.

Les considérations sur la presse vendue (le même qui a un niveau d'étude tellement élevé devrait prendre un peu de son si précieux temps de diplômé pour se renseigner sur le groupe Roularta, imprimeur belge qui n'a rien, mais alors strictement rien à gagner à l'Elysée, et sur Dassault, qui n'a plus une bille dans L'Express depuis quatre ans) sont à peine dignes de Poujade, Marchais, Le Pen, Sarkozy ou... Peillon.

Dassault ? Plus de billes dans l'Express depuis 4 ans ? Ah oui, pardon, effectivement, mes informations datent. C'est Rik de Nolf, le patron de Roularta, qui possède l'Express.

Bon ben c'est pas très avantageux pour vous dans ce cas. Je pensais que ce journal était nul parce que c'était un journal pourri, mais en fait il est nul parce que ses journalistes sont nuls. Dommage. Je me souvenais du rédac chef de l'Express et de son très haut niveau intellectuel (et lui n'a pas changé je crois, on ne change pas une équipe qui perd après tout), finalement ce journal n'a même pas la corruption pour lui. Il chute encore davantage dans mon estime.

Je connais certains journalistes, du Figaro notamment, qui eux n'ont pas pu en parler pour ces raisons là, j'ai naïvement mis l'Express dans le même panier.

Mettout, le 25/01/2010 - 11:49

Pas de quoi être fier. Alors je répète - mais ne serai pas plus entendu, par des gens qui ne veulent pas entendre de toutes manières c'est évidemment impossible: la presse, et pas que L'Express, a énormément de mal à parler d'Hadopi, de la Loppsi, d'Acta, des lois qui touchent NOTAMMENT aux libertés sur Internet parce que ces lois sont incolores, inodores, complexissimes et que leurs lecteurs considèrent, à tort peut-être mais c'est pas le propos, qu'elles concernent essentiellement les dingos d'Internet, du logiciel libre et, pour dire vite, de la mouvance des anarco-libertaires en ligne (et accessoirement parce qu'ils sont bien plus inquiets de la fermeture de leurs usines).

Là, c'est toi qui est con.

1 - Les lecteurs ne pensent pas ça. En tout cas tous ceux de mon entourage, qui sont loins d'être des dingos de l'internet.

Ces lois touchent aux libertés fondamentales, SURTOUT la LOPPSI QUI N'A RIEN A VOIR AVEC LES GEEKS. Sauf si tu considères que la surveillance des caméras dans les lieux publics est un truc de geeks. Relis le 3ème post du forum, celui de Arkados.

2 - Ce ne sont pas ces lois qui sont complexissimes, ce sont les journalistes de l'express qui sont trop nuls pour en expliquer des enjeux. Quand on lit cette feuille de chou, pas dur de comprendre pourquoi. Pour vendre un journal, il suffit d'embaucher des gens compétents. Mais si le type qui embauche est lui-même un gros nul, ça explique tout.

La réponse qu'on t'a fournit, sur le "débat sur les artistes" en réponse à la LOPPSI révèle à elle seule toute la connerie des gens de ton entourage de travail. Peu de culture générale, peu de capacité d'analyse, peu d'esprit critique.

Je vais éviter de commenter ta phrase sur "la mouvance des anarco-libertaires en ligne" pour ne pas devenir grossier, tant je mesure la différence de niveau, tant sur le plan intellectuel que sur celui connaissances (aussi en informatique et réseau), qui nous sépare. De proportion galactique.

Ca m'étonne vraiment qu'on ait mis un type comme toi sur le pôle du développement web, non seulement tu n'as pas lu ces lois, mais pour en arriver à proférer de telles incohérences, on voit tout de suite que tu n'es pas un killer en informatique, loin de là.

Je commence même à me demander si tu n'es pas un troll qui usurpe l'identité de Mettout tant j'ai du mal à croire en tes compétences d'informaticien.

Mettout, le 25/01/2010 - 11:49

Première chose. 2e chose: ça va vous surprendre, mais ces lois, il y a des journalistes qui y sont favorables, et pas seulement comme l'écrit notre sur-diplômé du 1er rang, parce qu'ils touchent une enveloppe à chaque fin de mois. Dingue, non? Qui y sont favorables parce qu'ils pensent que la lutte contre le piratage est prioritaire, parce qu'ils pensent qu'Internet est un outil pour le terrorisme ou que le Web ne doit pas être une zone de non-droit.

1 - Le web n'est pas une zone de non-droit
2 - Le web n'est pas un outil de terrorisme
3 - La lutte contre le piratage n'a rien de prioritaire

Les majors ont fondé leur fortune sur le monopole de la distribution. Internet a balayé tout ça. Mais comme ils sont trop gourmands, ils cherchent à fermer le nouveau modèle afin de réinstaller l'ancien. Par corruption, ils essayent de lutter contre l'évolution, c'est aussi inutile que stupide. Ils luttent contre leur inutilité et paniquent devant la baisse de leurs actions.

Seulement la réalité est là, un nouveau modèle se dessine, et eux n'ont pas su s'adapter, les lois du capitalisme imposent donc leur mort ou presque.

Après, ils agitent deux ou trois arguments de pour faire vibrer les tripes de 2 ou 3 crétins de journalistes ou de gens psychorigides stupides, comme le terrorisme, la pédophilie, ou la mort des artistes, les seuls personnes qui y croient sont les incompétents qui n'y comprennent rien.

Tu parles du web comme d'une zone de non-droit, mais la première zone de non-droit, elle est dans l'assemblée nationale, à cause de ces gens là.

Ensuite, croire que les lois qu'ils ont fait voter vont marcher, il faut VRAIMENT être ignorant pour le penser.

Je ne doute pas que des gens soient pour cette loi, j'en connais, mais ce sont des ignorants trop fainéants pour vouloir y comprendre quelque chose, qui ne gobent que des paroles unilatéralement, et qui ont une vision étriquée de ce monde, complètement en rupture avec la réalité.

Finalement, avec ces lois stupides, des réseaux anonymes et cryptés vont apparaître, parce que certains de ces "pirates" sont des gens 1000 fois plus intelligents que toi et moi, ils vont s'adapter, et le web deviendra réellement une zone de non-droit, de piratage, voir de terrorisme.

En fin de compte, les cons qui pensent que l'Hadopi et la Loppsi sont justifiées vont obtenir le résultat contraire à celui qu'ils voulaient, simplement parce qu'ils ont choisi de vouloir prétentieusement "serrer la vis" à des millions de gens, donc finalement simplement parce qu'ils sont complètements cons.

Mettout, le 25/01/2010 - 11:49

Je ne suis pas d'accord avec eux (et Fabrice, tu me diras quelle est précisément la position de "mon boss" à ce sujet, parce que je crois que lui-même ne le connaît pas, en tous cas, il n'a jamais été question de "censure" de sa part, tu te relis avant de poster?), je ne leur crache pas pour autant à la gueule, je ne les considère pas comme des kapos, j'entends leurs arguments et je leur expose les miens.

Et bien comme je l'ai dit au-dessus, cher ami, sache que quand la pédophilie, le piratage, le terrorisme et tous les aspects les pires de l'humanité reviendront en masse sur un web encore plus anonyme et encore moins contrôlable, sache que tu feras parti des gens qui en seront responsable.

J'espère qu'à ce moment là, tu auras l'humilité de fermer ta gueule et de reconnaître que ce sera ta faute.

Rétablissons la réalité : moi je lutte
- contre des parasites économiques, les majors
- pour les artistes
- contre le terrorisme
- contre la pédophilie
- contre les zones de non-droit, notamment sur le net
- pour les libertés
- pour le respect de la vie privée
- pour la démocratie

et toi tu luttes
- pour les majors
- contre les artistes
- pour le terrorisme
- pour la pédophilie
- pour les zones de non-droit, notamment sur le net
- contre les libertés
- contre le respect de la vie privée
- contre la démocratie

Tu es ignare, tes raisonnements sont simplets, et voilà où ils conduiront. Alors ne te prends pas pour le gentil dans l'histoire, et nous pour les méchants pirates qui pleurent parce qu'ils ne pourront plus télécharger leurs mp3 illégalement.

Mettout, le 25/01/2010 - 11:49

C'est comme ça que ça marche, une démocratie,

Une démocratie ? Où ça ? En france ? Tu rêves ? Tu sais ce que c'est, une démocratie ? Visiblement non.

Ouvre un dictionnaire, et repasse nous voir. La France est une république bananière, et n'a jamais été qu'une parodie de démocratie. Et cette réalité a été on ne peut plus mise en valeur par ces lois.

Tu te fous carrément de ma gueule là.

Ces lois cherchent à privilégier une minorité riche et inutile contre une majorité qui a choisie une voit différente, elles représentent un viol complet de la démocratie, carrément l'inverse.

C'est pour cela que notre cher Sarkozy a du violer 2 ou 3 liberté fondamentales comme la présomption d'innocence, les droits de l'Homme ou le respect de la vie privée avec ces lois.

Mettout, le 25/01/2010 - 11:49

et quand je vois le ton employé ici par certains de ceux qui voient dans ces lois, plutôt justement, une menace potentielle pour la dite démocratie, je m'interroge sur la conception qu'ils en ont et le sort qu'ils lui réserveraient si par malheur ils avaient un peu de poids politique, à la démocratie - et c'est pas la mienne, leur conception, clairement, l'injure, le lynchage collectif et unilatéral, tout ça fait avec beaucoup de courage et d'anonymat

On gueule parce que la démocratie est violée. Tu veux faire quoi d'autre, banane ? Quand ceux qui représentent les lois sont ceux qui les violent ?

Quant à l'anonymat, ce n'est pas du manque de courage. Je ne vais pas te refiler mes coordonnées,
1 - parce que ça ne t'avancerait à rien
2 - pour éviter de te faciliter la tâche pour porter plainte, pas besoin de te tendre la perche

Si tu es en face d'un mec armé, et qu'il te crie "tu es un lâche, sors si tu es un homme", tu ne vas pas sortir pour lui permettre de te descendre plus facilement. A moins d'être con.

Et l'anonymat a un autre gros avantage : il met tout le monde au même niveau. Le fond est privilégié sur la forme.

Donc ton argument de l'anonymat et du courage est débile.

Mettout, le 25/01/2010 - 11:49

une vraie pub pour les partisans de la Loppsi. 3e chose: sur le fond, je vais faire un post sur mon blog, pour expliquer pourquoi, à mon avis, la presse a autant de mal avec le Net, avec les lois qui y touchent, ou celles qui touchent à la liberté d'expression 3.0. Je vais le faire maintenant parce qu'on est en plein journalisme-bashing.

J'espère que tu sais utiliser la touche "ENTREE" sur ton blog, histoire de nous faciliter la lecture...

Waouh. Vu tes capacités de critique et ta compréhension du sujet, ça risque d'être un blog très enrichissant.

Mettout, le 25/01/2010 - 11:49

Mais je rappellerai aussi aux adeptes du journalisme-bashing que la presse suit l'actualité, et que l'actualité de la Loppsi, c'est demain, pas aujourd'hui. Dernière chose: Monsieur le bardé de diplôme qui condescend à me donner des conseils sur les paragraphes, de l'air de celui qui sait, lui, j'ai soigneusement évité d'en faire, des pararagraphes, dans le présent texte et tu as parfaitement raison: c'est juste pour te faire chier.

Ca fait 5 fois que tu gueules parce que j'ai des diplômes. On sent réellement le complexe à ce sujet. Apparemment j'ai touché une corde sensible.

Je ne suis pas né avec une cuillère en argent dans la bouche, bien au contraire. Seulement quand tous les branlos de mon bahut ne pensait qu'à boire, fumer et courir la salope, moi je pensais à l'abstrait, à mes bouquins, à mes cours, et à bosser pour fuir la merde de ma vie familiale.

Et à force d'apprendre, de comprendre, de réfléchir, de faire précisément ce qui te donne mal à la tête, j'ai acquis un niveau intellectuel bien supérieur au commun des mortels. Et surtout en informatique et en droit. Ce qui me rend effectivement plus compétent que toi pour parler de ces lois.

Alors au lieu de prendre la voie facile et de me critiquer bêtement, prends la voie difficile : lis-les, ces lois, comprends-les, et vois leurs défauts. Et si tu ne comprends pas un truc, Google est ton ami, le web regorge de connaissances quand on sait se donner la peine de les lire.

Quant aux paragraphes, je m'en fous tu sais. C'est pour toi que je dis ça.
Il y a une très grosse différence entre "parler pour être entendu", et "parler pour se défouler", une différence que très peu de gens comprennent. Et toi tu ne l'a pas comprise ici.
[message édité par Goldoark le 26/01/2010 à 14:34 ]
Inscrit le 17/03/2008
2745 messages publiés
Mettout, le 25/01/2010 - 11:49
Vous êtes vraiment, mais alors vraiment très, très cons.


:-) Ne met pas tout le monde dans le même panier...

A mon avis on assiste ici à la "logique" française: C'est tellement plus facile de gueuler après-coup, que de prendre les devants...

Effectivement, les lois sur les réseaux LOPPSI/HADOPI/DADVSI/*I sont des sujets complexes que pratiquement seuls les geeks peuvent bien appréhender.

Tout comme dans le monde médical, ou de nombreuses lois sont également en préparation, et qu'un de ces jours on en sentira les conséquences lorsque on nous refusera un séjour à l'hosto, lorsque un jour en cas d'urgence on s'entendra répondre "Non monsieur, vous avez mal rempli le formulaire XYZ, vous n'êtes donc plus couverts" , etc...

Et ce dans tous les domaines. Les journaux n'en parlent pas plus, à part quelques articles dans Marianne que peu de gens liront car très complexe.

Et quand bien même *tout le monde* serais informé, ça changerais quoi ? Les gens gueulent, mais l'UMP fait son beurre sur les vieux, ceux qui (dans leur majorité) n'ont pas internet, profitent de la retraite et sont soignés dans les hostos encore aujourd'hui.

On a beau avoir entendu parler que, quelque part sur le chemin ya un mur, tant qu'on l'a pas pris dans la tronche ca ne reste que des rumeurs...

Je pense que la liberté sur internet est "cyclique".
Au début c'était l'idéal: Tout le monde parlais avec tout le monde, yavais pas de contraintes.
Ensuite sont venu les spam, les vers, les virus, les spywares, ... et les logiciels pour s'en protéger (firewalls, anti-virus qui bloquent tout...), ce qui est déjà une forme de filtrage , d'un certain point de vue.
Ensuite, les gouvernements vont s'en mêler, tant pour répondre à la demande d'un certain électorat que pour arranger les peuples.

Mais à un moment, les vieux d'aujourd'hui vont mourrir, et les vieux de demain seront nous, qui auront connu "Internet", et non ce minitel qu'ils essayent de nous mettre. Et là, j'espère qu'on aura la verve et les moyens pour reconstruire ce que nos dirigeants actuels ont tant de peine à briser.
Inscrit le 20/06/2009
2253 messages publiés
deadalnix (Animateur/Modérateur Actualités) le 25/01/2010 à 13:40
obcd, le 25/01/2010 - 13:06
A mon avis on assiste ici à la "logique" française: C'est tellement plus facile de gueuler après-coup, que de prendre les devants...


Visiblement, il y en a qui ne prennent pas les devants, mais en plus ignorent jusqu'à l'existence de la touche « entrée ». Au moins, nos chers journalistes l'ont trouvée celle-ci.

Pour le reste, on a pas pris les devants ? Sérieux, vous avez suivis ce qui se passe depuis environs 2006 avec DADVSI ? Il y a des gens mobilisés, qui essayent de faire circuler les infos au mieux. Seulement voila, on a pas le même pouvoir de diffusion qu'un journaliste TV, et visiblement, le sujet sur robert qui fait des santons dans l'Ardèche est plus intéressant.

Pour dire, j'ai fait plusieurs passage TV pour parler . . . du rubik's cube. Pour ça, pas de problème, résolvez le en moins de 20s et l'antenne est à vous. Jamais pu avoir accès à quoi que ce soit concernant un sujet un peu plus sérieux.

Non mais sérieusement, dire qu'on gueule après coup sans rien faire, en plus d'être insultant, c'est juste faux.
Inscrit le 04/11/2009
7 messages publiés
OBCD, je ne mets pas tout le monde dans le même panier, il me semble que j'ai attribué à César les âneries qui étaient à César. Pour le reste, tu résumes assez bien le problème des journalistes face à ces lois: elles sont complexes et difficilement intelligibles, donc difficile à vulgariser pour des lecteurs qui, en outre, ne sont pas intéressés (et vous aurez beau me dire que c'est leur liberté qui est en jeu, ça ne les intéressera pas pour autant, on est dans l'incantation, là). Une dernière chose, qui vaut pour Deadalnix: un journaliste n'est pas un militant, il n'a pas à "dénoncer", encore moins à prendre de l'avance, surtout sur des sujets comme ceux-là qui demandent autre chose que du manichéisme pour être traités correctement. De mon point de vue, Hadopi est une perte de temps, un texte inapplicable et la pire manière d'aborder la diffusion de la création en ligne. Ca ne m'empêche pas d'entendre les maisons de disque (qui défendent légitimement leur métier, même si elles auraient dû réagir avant et qu'elles ne sont pas pour rien dans le pourrisssement de la situation) et les artistes inquiets du piratage et qui trouvent que cette loi a des qualités. Ici, on n'entend pas grand monde quand grand monde ne pisse pas dans le sens du vent.
Inscrit le 07/06/2009
239 messages publiés
Houlà, on se calme! Désolé de m'immiscer dans ce débat qui vire au règlement de comptes personnel, mais on n'ira pas loin avec de telles invectives. Aussi je me permets quelques remarques de petit journaliste "de base" dans un canard de province, accessoirement geek et militant anti-hadopi dans le civil.

Eric Mettout a évidemment raison quand il dit que les grands médias ne savent pas parler correctement d'Internet.

Il faut déjà bien voir que les journalistes ne sont pas plus compétents en informatique que la moyenne des français (c'est à dire nuls la plupart du temps). Deux petits exemples, pour l'anecdote: il n'y a pas si longtemps, dans le canard où je bosse, plutôt que de faire des copier-coller, on imprimait les textes pour les faire retaper par les ouvriers du livre dans notre système maison. Et encore aujourd'hui, la plupart de mes collègues ne savent absolument pas quoi faire d'une photo reçue par mail... C'est vrai, ne riez pas!

Et comme ils sont des gens comme les autres, les journalistes ont souvent tendance à penser que ce qui ne les intéresse pas ne passionne pas le lecteur. C'est vrai et faux à la fois, c'est surtout humain, et cela explique pourquoi rares sont les journalistes à proposer spontanément un sujet sur la neutralité des réseaux.

Ensuite, beaucoup de patrons de presse et responsables de rédactions considèrent toujours Internet comme un concurrent, et ne veulent absolument rien comprendre à la philosophie du web 2.0. Le problème, c'est que ce sont souvent eux qui décident à la fois de la stratégie de l'entreprise et de la ligne éditoriale. D'où souvent le retard phénomènal pris par certains titres de la presse papier sur le net.

Après, est-ce que tout cela excuse le fait que les médias généralistes (la critique vaut aussi pour mon propre journal) soient singulièrement discrets sur Hadopi, Loppsi et consorts? A mon sens, non, même si cela permet de comprendre...

"Trop geek", Hadopi? Je trouve l'argument un peu court, pour une loi qui concerne potentiellement des millions de Français, et dont tout porte à penser qu'elle va faire passer au tiroir-caisse un bon paquet d'innocents. Idem pour la Loppsi et son filtrage organisé.

Imaginez seulement qu'une loi généralise les écoutes téléphoniques, l'interception des colis postaux et le filtrage du réseau téléphonique. Vous poseriez-vous la question d'en parler? Je ne pense pas. D'autres sujets de société bien moins importants ont bénéficié de couvertures sans commune mesure.

Bien sûr, quand on n'y connait rien, à première vue c'est effectivement très compliqué! Mais le rôle des médias me semble justement d'être capables de décrypter un sujet complexe et d'expliquer au lecteur en quoi cela peut le concerner. Si possible sans le prendre pour un imbécile, ce qui reste une des maladie la mieux partagée par une partie de la presse généraliste.

Cela implique ainsi d'exposer également les enjeux du problème. Dans le cas de l'Hadopi, par exemple, de ne pas se limiter à l'équation "pirate=voleur" et au simple descriptif du mécanisme de riposte graduée, mais d'aborder également d'autres questions:

- La loi Hadopi est-elle applicable? Si non, pourquoi? Contournable? Si oui, comment?

- La perte de revenus des maisons de disques est-elle vraiment imputable au piratage? Ces dernières servent-elles encore à quelquechose?

- Quels nouveaux modèles de rémunération pourraient être possibles pour les artistes?

- Un modèle économique fondé sur la rareté est-il encore viable dans une ère d'abondance rendue possible par le numérique?

- Etc,etc.

Ces analyses et débats de fond, je les ai trop rarement lus dans la presse traditionnelle. L'information était pourtant disponible partout sur le net. Dommage, cela aurait pu faire des dossiers intéressants...

Enfin, un dernier point: n'en déplaise à certains intervenants de ce forum, l'écrasante majorité des journalistes ne sont pas des vendus. Les actionnaires de la presse sont souvent des grands groupes: c'est vrai, et cela n'empêche pas les rédactions d'être indépendantes. Après, il peut y avoir des pressions en interne pour ne pas aborder certains sujets: je ne vais pas mentir, ça arrive! Mais cela reste très marginal (genre les papiers de complaisance commandés par des chefs de service enclins au copinage, ou les noms de notables gommés des compte-rendus d'audiences commerciales). Et généralement les journalistes résistent bien, merci pour eux!

Bref, le journaliste qui touche son enveloppe de l'annonceur à la fin du mois, cela relève du fantasme pur et simple. Comme dans n'importe quelle autre profession, certains journalistes peuvent éventuellement pêcher par paresse, maladresse, conformisme ou ignorance dans un domaine particulier. Par malhonnêteté, c'est fort heureusement beaucoup plus rare. La plupart essaient surtout de faire, avec le temps et les moyens qu'on leur accorde, leur boulot du mieux possible. Même si une petite formation à la culture numérique leur ferait le plus grand bien ;-)


Voilà, c'était le coup de gueule subjectif du plumitif du jour, conscient des carences et mérites de sa profession, qu'il voit se rapprocher tous les jours un peu plus du mur à force de refuser de voir la réalité en face. Ce n'est pas parce qu'on fait partie de l'équipage du Titanic qu'on est obligé d'applaudir à toutes les décisions du capitaine...


PS pour Eric Mettout: n'y voyez aucune critique contre L'Express, j'avoue ne pas avoir regardé ce que vous avez publié au sujet d'Hadopi... Mes remarques valent contre la presse généraliste dans son ensemble, qui me semble hélas s'éloigner tous les jours un peu plus de la population croissante des internautes.
Inscrit le 17/03/2008
2745 messages publiés

Non mais sérieusement, dire qu'on gueule après coup sans rien faire, en plus d'être insultant, c'est juste faux.


On s'est mal compris : Je parlais évidemment des journalistes grand-public (l'express, mais aussi les journaux TV,...)

Bien sur que nous, nous tentons de vulgariser le sujet auprès de nos amis, famille,... nous faisons des dons a LQDN, etc...

Mais tu verras: La presse ne dira *rien* lorsque la loi passera, et *rien* lorsque des sites commenceront à être éliminé du net.

Par contre, lorsque www.lexpress.fr ou lemonde.fr sera filtré (par erreur...bien sur) a la suite d'un article trop vindicatif, LA on verra les éditos rageurs des journaleux qui demanderont "Mais comment diable on a pu laisser faire ça ?"

La population s'apercevra (doucement) que, petit a petit, Google renvoie toujours les mêmes sites, que tout d'un coup telle ou telle plateforme de blog est inaccessible, tel site étranger bloqué... Certes toi & moi, d'un coup de VPN on aura réglé le problème.
Mais tout le monde n'aura pas cette facilité, et lentement, mais surement, on réapprendra à nos jeunes à aller sur bnf.fr plutôt que sur wikipedia.com.

Il sera alors trop tard, beaucoup trop tard pour revenir en arrière.
Inscrit le 17/03/2008
2745 messages publiés
D'ailleurs, quand on y pense, même si tous les journalistes, TF1 compris en parlais tous les jours au 20h, je suis pas certain que ca aurais un impact: Ils noieraient le poisson, laisserais les choses pourrir... et voterais tous la loi, comme un seul homme. Comme d'habitude, quoi.

A part par les urnes (mais une fois tous les 5 ans), je ne suis pas certain que quiconque puisse y changer quoique ce soit.
Inscrit le 20/06/2009
2253 messages publiés
deadalnix (Animateur/Modérateur Actualités) le 25/01/2010 à 15:27
jemil > Je rejoins tout à fait ton analyse.

Il m'a été donné de côtoyer la presse avec diverses activité que je mène (comme le rubik's cube, cité plus haut). Je ne crois pas en le fait que les journalistes soient tous corrompus. Je suis par contre à peu près sur qu'il y a des pression, au dessus des journalistes. Et les journalistes n'ont finalement que peu de choix dans leur sujet dans la plupart des cas.

Si on met cela en perspective avec le fait que beaucoup dans le milieu considère que les nouvelles technos sont une menace pour la profession, on a ce cocktail déplaisant. Le soucis, c'est que pour moi, la presse à perdu tout son crédit car son organisation n'a pas permis de traiter la plupart de sujets importants de ces 10 dernières années de façon satisfaisante. L'émotion fait plus vendre que la raison, on l'a bien vu en 2002, et ceux qui font les lignes éditoriales l'ont vu aussi.
Inscrit le 04/11/2009
7 messages publiés
Jemil, ce que tu appelles la "population croissante des internautes", qui à t'en croire a tout à craindre de la Loppsi, c'est exactement "la population croissante des geeks", qui sont les seuls, jusqu'à présent à s'intéresser au sujet. L'internaute lambda, l'immense majorité de l'internaute lambda, il n'en a rien à foutre, n'y comprend rien et s'intéresse bien plus aux réductions du prix de son abonnement qu'au filtrage d'Internet. C'est en ce sens là que je dis que c'est un sujet de geek: c'est un sujet POUR LES geeks, et "la presse généraliste", qui s'est déjà essayé au truc, contrairement à ce que disent les péremptoires d'ici, aura beau faire, ça n'y changera rien.
Inscrit le 07/06/2009
239 messages publiés
Mettout, le 25/01/2010 - 16:35
Jemil, ce que tu appelles la "population croissante des internautes", qui à t'en croire a tout à craindre de la Loppsi, c'est exactement "la population croissante des geeks", qui sont les seuls, jusqu'à présent à s'intéresser au sujet.


Tout à fait d'accord sur le fond. Je reste lucide et me rends bien compte que mes préoccupations de geek ne sont pas partagées par 80% de mes contemporains... Tout comme je ne partage pas l'intérêt de certains lecteurs pour les pages sportives de mon canard, ou pour des pages nationales qui ne sont le plus souvent des réécritures de dépêches.

J'aurais tendance à penser que ce n'est pas parce que peu de monde s'intéresse à un sujet que ce dernier ne mérite pas d'être abordé en profondeur. Si demain un Français obtient le Nobel de physique, toutes les rédactions vont se fendre à raison d'un beau papier. En soi, le détail de ses recherches n'intéressera pourtant qu'une minorité de chercheurs... Où est la différence?

Mais on en reparlera dans quelques mois: aux premiers faux positifs et aux premiers sites "filtrés" par erreur, je ne serais pas surpris de voir la presse généraliste se réveiller. Avec un train de retard, hélas...
Inscrit le 20/06/2009
2253 messages publiés
deadalnix (Animateur/Modérateur Actualités) le 25/01/2010 à 17:27
C'est vrai. Mais je crois qu'il est justement du rôle du journaliste d'expliquer en quoi ce sujet, finalement technique, concerne aussi tout le monde.

Il y a 1000 et une manière de la faire, de la comparaison avec les écoutes téléphonique généralisée ou l'ouverte du courrier, pour ceux étant attaché à leur vie privée, au scénario catastrophe à l'idée que le réseau tombe (car le filtrage implique un point névralgique dans le réseau, ce qui impacte sa sécurité), et avec lui, l'économie et les télécommunication du pays, pour les plus patriotiques.

Ceux qui sont plus sensible à la protection de l'enfance pourront parler des pédophiles qui seront plus difficile à retrouvé perdus dans la masse.

Bref, ce n'est pas les moyens de vulgarisation qui manquent. Et le rôle du journaliste est la : découvrir les sujet importants, faire une enquête, interroger les spécialistes, et les expliquer à son lecteur quel sont les enjeux pour lui.

Je vois déjà le scandale que vont faire les premiers faux positifs, comme le souligne jemil, et imagine d'avance les édito qui vont s'en suivre. À croire que ce qui se passe en Australie est trop loin.
Inscrit le 20/06/2009
2253 messages publiés
deadalnix (Animateur/Modérateur Actualités) le 26/01/2010 à 00:32
http://www.framablog...ogiciels-libres

D'autres ne trouvent pas ces problématique si geek que cela finalement . . .
Inscrit le 21/05/2008
1567 messages publiés
Eric Mettout s'est senti obligé de répondre à l'interpellation de Numérama visiblement http://blogs.lexpres...uccinte-ven.php
Inscrit le 20/06/2009
2253 messages publiés
deadalnix (Animateur/Modérateur Actualités) le 26/01/2010 à 20:03
Amusant. On sait pourquoi la presse papier est mal en point maintenant.
Inscrit le 02/06/2006
1363 messages publiés
En tout cas , Kad a fait une très bonne réponse à ce billet
Inscrit le 08/06/2004
1013 messages publiés
deadalnix, le 25/01/2010 - 17:27
Bref, ce n'est pas les moyens de vulgarisation qui manquent. Et le rôle du journaliste est la : découvrir les sujet importants, faire une enquête, interroger les spécialistes, et les expliquer à son lecteur quel sont les enjeux pour lui.


Non, ça c'est parce que tu confonds 1/ le journalisme héroïque, celui qu'on s'imagine ou qu'on voit dans les films et dans les jeux, avec un mec passionné par son métier, qui essaye d'en savoir le plus possible sur son sujet pour l'expliquer à ses lecteurs. Un vrai héros qui profite de sa position avantageuse pour produire de sa plume des vulgarisations accessibles au commun des mortels afin de leur laisser le loisir d'en tirer les conclusions, avec 2/ le journalisme bobo, réflexe, celui qui brasse l'air par plaisir (d'où son nom) et qu'on constate réellement, avec des mecs qui doivent écrire un papier pour manger, et qui donc essayent de voir ce que les autres disent d'un sujet pour répéter éternellement la même chose. Un vrai zéro qui ne se rend pas compte de la chance qu'il a et préfère de loin qu'on le laisse tranquille et qu'on ne tente pas de l'interpeler pour le réveiller sur des sujets qui devraient pourtant le concerner. Il n'y a qu'à voir les arguments de Mettout sur son blog : http://blogs.lexpres...uccinte-ven.php "L'Express n'est pas seul à faire l'impasse, c'est le cas de quasiment toute la presse française.". Forcément, quand on ne cherche pas à faire mieux que les autres, on se retrouve à faire moins bien, c'est mathématique et ça s'appelle les limites. Si x divisé par l'infini tend vers zéro, il ne l'atteindra pourtant jamais. C'est sa limite. La limite d'un journaliste, c'est la qualité de production des autres. Et puisqu'il fait fatalement moins bien, lorsqu'un autre de ses confrères se basera sur lui pour fixer sa propre limite, il sera encore moins bien, et ainsi de suite jusqu'à avoir ce qu'on a aujourd'hui : une presse atrophiée, aphasique, apathique, et plein d'autres mots en "a-" qui illustrent parfaitement grâce à leur préfixe privatif toute les lacunes dont elle souffre.



Goldoark, le 26/01/2010 - 14:07
Après, ils agitent deux ou trois arguments de pour faire vibrer les tripes de 2 ou 3 crétins de journalistes


Attention aux pléonasmes cher ami
[message édité par Stabbquadd le 28/01/2010 à 10:49 ]
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Janvier 2010
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
1 2 3 4 5 6 7