Mise à jour – le podcast de la conférence est disponible sur OxyRadio. Trois intervenants ont participé à la table ronde dédiée à la sécurité informatique et Hadopi : Jean Michel Planche, de Witbe, Tanguy Morlier, de l’April et Annina Svensson, de Spotify.

Deux questions essentielles étaient au centre de cet évènement : est-elle déjà dépassée ? Quelle est la réalité technique d’Hadopi ? Le podcast peut être écouté directement en flux audio sur le site. Il est également possible de télécharger l’émission sous format Ogg ou MP3.

Article publié le 31 décembre – Ca promet quelques salves de rires. L’Epitech organise le 14 janvier 2010 dans la région parisienne une conférence sur le thème « Hadopi, à l’épreuve de la sécurité informatique« . Or pour ceux qui ne le sauraient pas, l’Epitech est l’Ecole pour l’informatique et les nouvelles technologies, dont la réputation n’est plus à faire. Elle forme parmi les meilleurs experts français en technologies de l’information. C’est un véritable repaire de geeks, déjà bien informés de l’incapacité de l’Hadopi à brider le piratage au niveau technique.

Les étudiants et les personnes extérieures qui assisteront à la conférence pourront ainsi débattre avec une moquerie sans doute non dissimulée de la fameuse obligation de sécuriser son accès à Internet imposée par la loi Hadopi. Les internautes qui n’auraient pas suffisamment protégé leur accès à Internet pour éviter qu’il soit utilisé à des fins de piratage pourront en effet être condamnés pour « négligence caractérisée« . C’est en tout cas ce que prévoit la loi, qui aura bien du mal à affronter les réalités pratiques.

Comme nous l’avions longuement expliqué, le décret qui doit définir les cas dans lesquels cette « négligence caractérisée » est constatée est encore loin d’être publié, tant il regorge de détails extrêmement difficiles à trancher. En principe, l’installation d’un logiciel de sécurisation labellisé par l’Hadopi devra suffir à s’exonérer de toute responsabilité. Mais c’est bien sur les caractéristiques techniques de ces logiciels que les experts vont s’étriper, et c’est sans doute autour de ces questions que se concentrera la conférence de l’Epitech.

L’installation du logiciel sur un PC du foyer suffit-il alors que d’autres ordinateurs accèdent au même réseau WiFi ? Les logiciels pourront-ils être installés sous des systèmes open-source comme Linux ? Comment l’abonné apportera-t-il la preuve que le logiciel de sécurisation était non seulement installé, mais aussi activé au moment du téléchargement illicite constaté ?

Faudra-t-il, comme ça avait été envisagé sous le leadership de Christine Albanel, accompagner le logiciel d’un spyware communiquant en permanence avec un serveur extérieur ? Quelles seront les obligations de mise à jour pour l’abonné qui a installé un logiciel labellisé ? Y aura-t-il la garantie qu’au moins un logiciel de sécurisation labellisé sera gratuit ? Etc., etc.

Pour en discuter, la conférence se déroulera de 9h30 à 11h30 dans les locaux de l’Epitech avec la participation de Jean-Michel Planche (WitBe), Annina Svenson (Spotify) et Tanguy Morlier (April). Elle sera animée par Cédric Ingrand de LCI.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés