Dans une campagne publicitaire polonaise, Microsoft a cherché à convaincre les consommateurs potentiels d'opter pour ses produits en s'appuyant sur une publicité ciblée... problème : pour cela, il a fallu effacer une personne à la peau noire pour la remplacer par une personne à la peau blanche...

L’art de la publicité consensuelle qui satisfait tout le monde n’est certainement pas à la portée de tous. Pour vanter les qualités des produits Microsoft dans un cadre professionnel, la firme américaine a joué très clairement la carte de la mixité en représentant deux hommes et une femme dont les origines sont très diverses : un homme aux origines asiatiques, un homme à la peau noire et une femme à la peau blanche.

Jusque-là, rien de bien choquant : la parité est presque respectée, la femme semble diriger la réunion et les minorités « visibles » sont justement… visibles. Sauf que le site polonais dédié à la promotion des solutions Microsoft n’affiche pas exactement la même image. En effet, l’homme à la peau noire a tout simplement disparu ! Ou, plus exactement, son visage a été gommé au profit d’un visage apparemment plus adapté aux attentes locales… du moins, est-ce sans doute ainsi qu’a raisonné la firme de Redmond.

Il n’aura pas fallu bien longtemps pour que la publicité laisse place à la polémique, de nombreuses voix ne saisissant pas exactement les intentions de Microsoft en produisant de telles campagnes « ciblées ». Certaines réactions ont été particulièrement dures, d’aucuns se demandant avec cynisme pourquoi Microsoft s’est arrêté en chemin. Quitte à altérer la photo, autant retirer également l’homme asiatique et la jeune femme pour mettre trois hommes caucasiens.

Embarrassé par ce tollé, Microsoft s’est empressé de retirer le montage pour remettre la photo originale. « Nous examinons la situation en détails » a déclaré un porte-parole de Microsoft à l’Associated Press. « Nous présentons nos excuses et sommes en train de retirer cette image« . Et puisque nous sommes à deux doigts du jeu des « sept erreurs », aviez-vous remarqué que l’écran n’était pas branché ? Et que l’ordinateur à la coque blanche est en réalité à un Macbook au logo effacé ?

Ce n’est pas la première fois que des publicités sont accusées de diffuser des idées racistes. Pour promouvoir l’arrivée de sa PSP Blanche, Sony avait mis en scène deux jeunes femmes à la couleur de peau différente, mais dont l’attitude laissait entendre que la femme blanche dominait très nettement la femme noire.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés