Suite au jugement du 23 février du tribunal de commerce de Paris qui a donné à Orange un mois pour ouvrir son offre de contenus Orange Foot à la concurrence, l’opérateur a laissé entendre qu’il pourrait suspendre son offre Orange Sport pour contourner l’ordonnance.

« C’est l’une des options envisagées« , a ainsi indiqué à l’AFP un porte-parole du groupe. Orange a fait appel de la décision du tribunal de commerce, mais la décision sera d’application immédiate dès le 24 mars. SFR, Free et Numericable seront alors en droit de demander la possibilité de proposer à leurs clients l’accès à Orange Foot sans avoir à souscrire un abonnement ADSL Orange.

Mardi, Orange a demandé une suspension du délai d’exécution du jugement. Le premier président de la cour d’appel de Paris a cependant indiqué qu’il rendrait sa décision uniquement le 31 mars, soit une semaine après la date fatidique. L’opérateur n’a plus d’autre choix que de se conformer à la décision de première instance, ou de trouver des solutions alternatives. Ce qu’il semble préférer.

Selon l’agence de presse, trois options sont envisagées par Orange : la suspension de la commercialisation d’Orange Sport, le paiement de l’astreinte (50.000 euros d’amende par jour de retard, soit au moins 350.000 euros jusqu’au 31 mars), ou la diffusion d’Orange Sport par satellite, via CanalSat.

« Elles sont toutes examinées de près. Notre décision doit être prise avant le 24 mars« , a déclaré le porte-parole d’Orange.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés